Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Pour nos anges, Lola et Emeline...

Partagez | 
 

 STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Sam 14 Mai - 22:47

Je suis en train de taper mes notes sur ce stage qui, de mon point de vue, était extrêmement intéressant. Mon seul regret : je n'ai malheureusement pu participer qu'à la journée du 14 mai, et uniquement à la partie PIGNON-TELLINGTON, puisque les leçons de dressage de Magali avaient lieu sur l'autre carrière en même temps, et qu'on ne peut malheureusement pas être partout. J'espère récupérer les comptes-rendus des autres journées, mais je ne connaissais malheureusement pas les participants (Barbara ?)
Je m'excuse dès à présent pour l'aspect brouillon et partiel de ces notes. J'ai noté au fur et à mesure sans prendre la peine de mettre de l'ordre, or il y avait beaucoup de redites, de retours en arrière, de compléments etc. D'autre part, j'ai insisté sur certains points (ceux qui connaissent mes 2U reconnaîtront tout de suite lesquels) plus que sur d'autres.


Linda Tellington Jones accompagne les chevaux du couple Pignon-Delgado depuis près de 15 ans. La journée du samedi se déroule de la façon suivante : le matin, présentation de la méthode Tellington avec les commentaires de Frédéric Pignon, et l'après-midi, travail de trois chevaux par Frédéric, avec les commentaires de Linda.

Durant le stage, on va tenter d'aborder les 4 piliers de la méthode Tellington :
- la fameuse T-touch
- les exercices au sol
- le travail sous la selle
- le travail sur le mental du bipède.

La devise : "If you change your mind, you change your horse".

Dans le picadero, est installé le labyrinthe de barres au sol : son but est de donner au cheval la notion de son corps tout en créant un cadre. Contrairement à ce que l'on pense, tous les chevaux n'ont pas un schéma corporel parfaitement intégré. Parfois, quand on demande un postérieur à un cheval, il lui arrive de lever l'autre postérieur par exemple. Le labyrinthe développe à la fois le focus, l'équilibre et les capacités d'apprentissage.

La Ttouch sert quant à elle à relier les cellules entre elles, encore une fois pour donner au cheval la conscience de son propre corps. Elle relie donc aussi le corps au cerveau.
Certains points des "massages" Ttouch sont très stratégiques, ont beaucoup plus d'efficacité que d'autres. C'est le cas des zones autour des oreilles, à cause de tous les points d'acupuncture qui se trouvent là. Il y a souvent une connexion intime entre les oreilles et le reste du corps : si un cheval a les oreilles tendues, le reste du corps l'est aussi. Quand on manipule les oreilles, c'est toujours vers l'avant ou légèrement de côté. Attention à l'intérieur de l'oreille : certains chevaux mettent un peu de temps à accepter.

Attention : lorsqu'on a peur pour notre cheval, parce qu'on connaît sa douleur (cheval blessé, malade, avec problème physique), notre peur se répercute sur le cheval. Dans ce cas, le cavalier a tout intérêt à... se faire lui-même une petite séance de Ttouch avant de se mettre en selle !

Linda explique sa méthode tout en manipulant le premier cheval. C'est un ibérique bien dans sa tête, mais il a eu un gros souci de mélanomes. Il a  souffert, a été opéré, et il est conscience de toutes les inquiétudes de sa propriétaire à son sujet.

Parmi les manipulations intéressantes : connecter la ligne du dessous et la ligne du dessus, remonter le dos, demander la flexibilité des côtes pour débloquer les hanches (une pression légère sur les côtes, et on tire doucement sur la base de la queue pour amener le cheval à plier légèrement ses côtes).

Le but pendant la séance de Ttouch, c'est que le cheval reste le plus immobile possible, car on est là pour relier son corps à son cerveau, l'intéresser à ce qui se passe, à ce qu'il ressent.

Ne pas oublier de sourire : le corps produit alors des hormones (les endorphines) que le cheval perçoit et qui le rassurent (=> ahah, on a trouvé le secret de Pauline Beulze... lol !). Il faut toujours rester dans du positif, ne pas se focaliser sur les problèmes qu'on sent ou qu'on connaît, travailler aussi sur ce qui est bon et beau. Le message qu'on fait passer au corps du cheval dans la séance, c'est plutôt : "Rappelle-toi de ta perfection", et non "comme tu souffres, je vais te soulager".
Changer la posture du cheval revient souvent à changer son comportement. Le second cheval du stage est une petite jument arabe très vive, et qui a été accidentée à l'âge de 2 ans, de façon assez traumatisante (accident de transport). Linda  Tellington remarque : tant qu'elle a l'encolure à l'envers, elle ne peut pas respirer correctement.
Autre point stratégique : le nez, qui "ouvre des portes vers le cerveau du cheval".

La petite jument a les hanches qui partent régulièrement : à l'attache pendant le pansage, elle bouge constamment, ce qui est une fuite. Dans ses déplacements, quand elle est gênée, elle rabat ou écarte ses hanches. Ceci traduit une situation de non-contrôle d'elle-même. Elle ne peut pas être en sécurité si elle sent qu'elle ne se contrôle pas (hum... ça me parle...). Dans le labyrinthe de barres au sol, on lui demande d'être très consciente de ce qu'elle fait. On avance pas à pas dans le labyrinthe. Deux pas, stop, deux pas, stop... On cherche le calme et la concentration du cheval. Si elle continue à déraper des hanches, on ne la punit pas, on ne lui interdit pas de le faire, mais on l'invite simplement à essayer de ne pas le faire.

Pour aider la jument, Linda  Tellington sort le body wrap : il s'agit d'une bande élastique qu'on va enrouler autour du cheval (une bande de travail convient parfaitement). Le rôle du body wrap est de donner au cheval un sentiment de protection, comme un enfant qui a besoin qu'on le prenne dans ses bras. Il permet aussi de connecter les différentes parties du corps du cheval entre elles. Le body wrap ne doit être ni trop serré, ni trop lâche : juste une protection confortable. On a aussi vu des chevaux réticents pour monter dans le van y monter beaucoup plus facilement avec le body wrap. On ne veut pas contrôler le cheval, on veut l'aider à se contrôler lui-même. Celui qui aide un cheval à se contrôler devient son meilleur ami. Ici, on commence par mettre une bande élastique autour du garrot. La jument répond bien. On met alors la seconde bande, qui passe derrière les postérieurs. La jument botte, mais on ne peut pas la critiquer : c'est un réflexe de défense chez elle. On la laisse réfléchir, comprendre, ressentir, et en effet, elle se détend et marche beaucoup plus ronde, encolure basse et orientée dans le bon sens. Lynda arrête immédiatement la séance pour elle, le changement est déjà énorme.

Image piquée sur le web :



Le troisième cheval est un grand Hannovrien de 7 ans récemment acquis par sa bipède. Il sort d'une année sans  travail. C'est un cheval très inconstant, avec de grosses difficultés de concentration. Il peut avoir des réactions totalement imprévisibles, sauter en l'air alors que tout avait l'air de se passer parfaitement bien.
Et surtout, il met tout à la bouche, il passe son temps à essayer d'attraper sa longe, une ficelle, un stick... => c'est une façon de manifester (ou d'occulter ?) son stress (Uruguay, je t'ai entendu) : il faut qu'il rentre dans son corps, car ce cheval est constamment "ailleurs". Il faut le rendre attentif. Les chevaux ne sont pas automatiquement ancrés ici et maintenant. Certains ont besoin qu'on les aide pour ça. Dans le cas d'un cheval qui veut tout prendre en bouche, Linda propose de mettre un mors ou un bout de corde dans la bouche pour qu'il puisse mâcher. Cela correspond à la sucette d'un bébé. On ne veut pas qu'il l'ait tout le temps, mais pour certains bébés, le pouce ou la sucette sont une aide précieuse pour se calmer, se centrer.
Le jeune cheval ne cesse de faire des striks avec les barres dans le labyrinthe. C'est dans sa logique à lui, donc il faut lui demander d'y aller pas à pas. C'est également un cheval qui ne supporte pas la gêne. Il est agacé par les mouches, le vent, les barres au sol... En apparence, il a l'air très calme et sûr de lui, mais on voit bien qu'il réagit à tout. Parfois il descend sa tête vraiment très bas, jusqu'au sol : dans ces moments-là, c'est qu'il arrête de penser. Il se relaxe, certes, mais il n'est plus avec nous. Un cheval qui se relaxe mais reste avec nous a la tête juste en dessous du garrot. Un cheval qui descend nez au sol abandonne la connexion.

Compte-rendu de l'après-midi un peu plus tard.
Juste envie de dire que je suis plus qu'heureuse d'avoir rencontré Linda, qui est véritablement une personne extraordinaire. Elle a 75 ans, une énergie de folie, un corps qui se meut avec une aisance à faire pâlir n'importe quel sportif, monte encore des chevaux difficiles, tient à saluer un par un tous les stagiaires, leur demandant leur nom et leur adressant un petit mot personnel avant le début du stage, même lorsque les stagiaires sont... presque une centaine, et reste extrêmement disponible pour répondre à toutes nos questions (et vous vous doutez que j'en avais... et que j'ai eu précisément les réponses que je voulais). Bref... moi totalement fan :-)))
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 0:04

Après-midi de la première journée :
Premier cheval : jeune cheval de 6 ans, mais pratiquement "brut de décoffrage", pas encore débourré.  Tout en prenant contact avec lui, Frédéric exprime sa philosophie.

D'abord il faut mettre en place la notion de distance avec un cheval "neuf" comme celui-ci. Dans un troupeau, elle est très claire, et le cheval doit vite comprendre qu'avec nous c'est pareil, on n'entre pas dans l'espace d'un copain de pré, on n'entre pas dans l'espace d'un humain.
Ensuite, on cherche à "créer des moments", car les chevaux fonctionnent par moments : on broute, on broute, et puis tout à coup on pète en l'air à cause d'une mouche et tout le troupeau galope, puis on se remet à brouter comme si rien ne s'était passé, puis c'est le moment grooming, puis le moment sieste etc. Donc avec nous, c'est pareil, on crée les moments : on joue, puis on s'arrête, on revient au calme, puis on bosse etc.

Comme le dernier cheval du matin, ce jeune cheval est très gêné par les mouches, le vent etc. Attention, car la notion de l'acceptation de la gêne est liée à l'acceptation des règles. Souvent quand le cheval se connecte vraiment à nous, il oublie le vent et les mouches.

On ne dresse pas un cheval, on crée des situations, des envies, et on cherche à saisir les envies que le cheval exprime.
Linda fait remarquer que le mot "respect" est de la même famille que le verbe "inspect" : respecter, c'est d'abord être très attentif à l'autre, bien observer tout ce qu'il dégage. On veut toujours se faire comprendre du cheval, mais il faut d'abord commencer par le comprendre, or chaque micro-signe est signifiant.

Linda intervient sur ce cheval pour compléter ce qui vient d'être mis en place par Frédéric (qui a, naturellement, métamorphosé le cheval en quelques minutes... ) : elle travaille sur la queue et la crinière, qui sont des extensions du système nerveux. Il n'y a qu'à voir dans quel état léthargique se mettent certains chevaux dès qu'on tresse les crinières. Linda insiste sur le centrage du bipède (car Frédéric est extrêmement centré). Il faut imaginer la respiration de la terre qui passe en nous, ça aide...  

Il faut éviter de se focaliser trop sur les problèmes du cheval, et plutôt chercher à l'amener vers un terrain où il se sent bien. Ici, le jeune cheval a beaucoup de mal avec le côté droit. On ne va pas le braquer avec ça, on y vient tout doucement, en posant d'abord les codes du côté où il se sent bien.  On négocie, on invite, surtout on ne reste pas braqué dans un rapport de force. Si le cheval refuse quelque chose (ici, le jeune cheval, en liberté à main droite, se braque un peu, cherche à faire demi-tour), c'est qu'il a une gêne. Il ne prend pas plaisir à refuser, il préférerait pouvoir faire ce qu'on lui demande, car c'est plus confortable pour lui. Ne jamais s'imaginer que le cheval refuse sans raison. Si, le cheval a toujours une raison.

L'amitié avec un cheval se construit en s'assurant qu'elle est vraie dans toutes les situations... même dans un cadre stressant.

La véritable liberté, c'est quand on laisse un choix au cheval. On est là pour construire ensemble, donc on propose quelque chose au cheval, mais il doit avoir le choix de nous suivre ou pas, de proposer autre chose ou pas.

Le second cheval est le nouveau cheval de Thierry Lhermitte, un joli PRE. Problème : en liberté, la connexion se perd tout doucement, presque imperceptiblement, et dès la moindre montée en phase pour tenter de le rappeler, le cheval se déconnecte brutalement. Il ne supporte aucune montée en phase. Par ailleurs, tout ce qui est demandé avec un peu plus d'énergie pose problème. Par exemple, un rappel de yoyo ou un stick-to-me au pas fonctionne bien. Au trot, c'est déjà une autre histoire.
Par ailleurs, ce cheval a souvent un petit air pincé, et quelques attitudes un peu désagréables : il fait mine de lancer un postérieur dans la direction du bipède, il oriente mal ses oreilles, il tente de rouler un peu des mécaniques façon tauromachie etc.
Frédéric note qu'il est vraiment aux boutons, que beaucoup de choses sont bien en place, mais qu'il faut aller plus loin dans le souci du détail. Par exemple, la mobilité des épaules : il sait bouger ses épaules, mais avec une certaine nonchalance, on le sent contrarié.
Ses défenses (le pseudo coup de pied) sont à prendre en compte : il gère bien, il est respectueux, il reste très à distance, mais en même temps il dit clairement : "attention, ne viens pas chez moi, car je ne suis pas prêt, ne me pousse pas dans mes retranchements". Il s'agace quand on le pousse un peu : comment trouver la limite avec lui ? Il fouaille régulièrement de la queue, il est un peu "soupe au lait". Il cherche à faire des choses mécaniquement, à se raccrocher à des exercices qu'il maîtrise parfaitement, pour se rassurer. Mais non, on lui demande de faire des choses en toute conscience.

Concernant son attitude très "pincée", il faut vérifier comment il donne sa tête. Il doit s'abandonner à nos mains. S'il refuse, c'est qu'il n'est pas totalement en confiance. Il n'aime pas qu'on lui prenne la tête, or c'est un problème car une grosse part de notre communication avec le cheval passe par la tête (en licol, en filet notamment).

Lorsqu'il remet le cheval en mouvement, celui-ci fait parfois des propositions un peu provocantes : il fait le beau, se lève un peu dans les changements de main vifs, propose un mini cabré dans les rappels etc., mais toujours avec cette attitude un peu pincée... alors c'est non ! Non, il faut mettre ces attitudes de côté, on les redemandera plus tard, mais pour l'instant on n'en veut pas, car elles servent à maquiller une défense. Ce cheval veut masquer une très grande timidité en faisant le cake. Il convient de ne pas rentrer dans ce jeu et d'être très soft avec lui : lui rappeler fermement la politesse dès qu'il a une attitude déplaisante (oreille couchée, postérieur qui part), et récompenser la moindre attitude positive.

Survient une grosse déconnexion (assez facile à gérer dans un rond de longe ou un picadero). Dans ce cas, il faut devenir très présent, mais sans frustration, jouer avec la déconnexion, dire au cheval : "ce n'est pas parce que tu pars que tu vas te débarrasser de moi", et en même temps : "je ne suis pas frustré, et même, je t'encourage à partir, j'en fais un jeu, car moi je reste avec toi". Evidemment, on stoppe tout dès que le cheval revient :-)

Si dans un déplacement, le cheval n'est pas fluide, c'est qu'il a eu un doute. Il a besoin d'être rassuré.

On voit que le cheval de Thierry s'énerve vite dès qu'il ne comprend pas, dès qu'il pense que ce n'est pas ça, qu'il ne fait pas ce qu'on attend de lui. Seconde déconnexion, mais cette fois-ci sous une autre forme : il plante un demi-tour. Ce n'est pas un jeune cheval qui ne connaît pas les règles ou est gêné d'aller à main droite comme le précédent. Ici, le demi-tour est une rupture volontaire de la connexion, donc on le remet immédiatement dans le bon sens.

Question  : et la récompense dans tout ça ?
Réponse de Frédéric : si on apprend au cheval un exercice précis, comme aller prendre un objet avec sa bouche et le ramener, la carotte est très utile, elle marque le but à atteindre. En revanche, quand on est dans l'éducatif ou qu'on travaille sur la relation, surtout pas de récompense. Le cheval est un animal social qui cherche le lien, la relation. Ce qu'on veut lui offrir dans notre travail, c'est cette relation, si possible de qualité avec nous. L'obtenir, c'est déjà une récompense. Dans les priorités du cheval, il y a la relation, la confiance, le confort. La nourriture vient après. La carotte change le focus du cheval. Si le focus, c'est nous, hé bien c'est nous, pas la carotte. En revanche, elle peut justement être utile à ce titre pour dédramatiser certaines situations. Si le cheval se focalise trop sur le van, on peut orienter son focus vers le seau de carottes qu'on met dans le van ;-)

Le dernier cheval est un PS réformé des courses pour tendinite. Il a 6 ans et c'est une petite bombe... en fait un gros bébé très touchant qui a été bien malmené par la vie.
Les chevaux nous connaissent vite, tout de suite. Avec lui, la première chose à faire, c'est de ne rien faire et d'attendre. Mettre les lettres qui vont devenir des mots. Ce cheval a besoin de comprendre qu'il a un choix. Il est constamment dans la fuite et l'auto-défense. D'abord on va lui demander uniquement de la constance, de la régularité dans l'allure, et rien d'autre.
Parfois, le cheval explose, et il "crie" (je n'avais encore jamais entendu ça, c'est un peu le cri des étalons quand ils se battent violemment). Ce cri est une menace directe. Et en effet, peu après, le cheval part en live et lance fort les postérieurs. Il se prend immédiatement un coup de stick sur les fesses.
Attention ! Frédéric précise qu'on n'a droit à un seul coup, et qu'il ne devra plus jamais y en avoir d'autre. Il faut que les choses soient claires : le cheval a dit ce qu'il avait à dire, on lui a répondu que non, il n'avait absolument pas le droit de faire ça. Les choses doivent s'arrêter là, sinon, c'est qu'on s'installe dans un conflit, et on veut à tout prix éviter ça.

Pour cela, il faut ressentir zéro rancœur, zéro frustration, car le cheval le ressentirait. Attention donc à notre ego, à nos ambitions. Avoir des rêves, certes, mais pas des ambitions, car l'ambition crée la frustration, voire l'envie d'écraser un peu le voisin, et nous rend donc mauvais. Elle met surtout la pression sur le cheval, or nous avons besoin de construire ensemble.

Frédéric installe chez le cheval ce besoin d'être ensemble, en créant les moments. Ce cheval est conscient qu'il ne se gère pas bien, qu'il est potentiellement dangereux. Il le sait et cette situation n'est pas confortable pour lui. On lui dit : "Je vais juste t'aider à te contrôler". On tente de le mettre dans des situations où il va réussir.

Il ne faut pas vraiment chercher à savoir faire, il faut plutôt chercher à savoir être.
Inutile de le préciser, mais ce dernier cheval était complètement métamorphosé à la fin de la  séance, que même Hempfling peut aller se rhabiller... (je rigole : si on aime Hempfling, on ne peut qu'adorer Frédéric : c'est l'efficacité de Hempfling, l'ego surdimentionné en moins).

Question d'un stagiaire : que faire avec un poulain ? Réponse : rien, le laisser grandir, faire une petite séance tous les 6 ou 10 mois pour lui montre un licol et le grattouiller, mais si on veut vraiment faire quelque chose de constructif, on peut bosser avec sa mère, en le laissant regarder. S'il voit que sa mère est bien pendant la séance, que c'est agréable pour elle, positif et pas stressant, alors pour lui tout sera facile.

Conclusion de Linda :
Pour mener à bien tout ce travail, il faut aussi que nous puissions, pour certains d'entre nous, nous réconcilier avec notre propre corps. Frédéric explique qu'il a encore besoin, parfois, de chercher son équilibre avant un spectacle. Linda propose des exercices pour cela : se tenir sur un pied en fermant les yeux, puis sur l'autre, pour vérifier l'équilibre. Faire tous les jours un km de marche à pied... en posant la pointe des pieds AVANT les talons (crise de rire assurée !). Cet exercice en apparence débile permet de prendre conscience d'autres muscles, de s'équilibrer autrement et de débloquer les genoux. Faire un check up de chaque zone de notre corps en ayant une pensée positive ("merci ma tête de penser, merci mes yeux de voir, merci mes oreilles d'entendre, merci mes épaules de porter ce poids" etc.). Yoga, respiration, cohérence cardiaque... tout ce qui peut nous aider à nous centrer et nous équilibrer est bon à prendre, et doit être mis en place avant d'aborder le travail avec les chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 0:12

On a dit : pas de photos et pas de vidéos du stage en ligne (pour des problèmes que vous connaissez : les gens ont tendance parfois à interpréter des choses totalement décontextualisées, ce qui peut poser problème). Mais là, c'est pas vraiment le stage, c'est l'accueil des stagiaires :-)

Revenir en haut Aller en bas
clemss
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 34
Nombre de messages : 4561

Localisation : Tours

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 9:09

Wah Napo merci beaucoup! Je trouve certaines explications absolument géniales , à la fois logiques mais en même temps besoin d'un certain degré de lecture pour y accéder...bon tu sais bien moi et Fred c'est une grande histoire...mais Linda Tellington je pense est une grande dame de cheval. Ça devait être génial ...La prochaine fois s'il y en a une je viens squatter chez toi Napo
Revenir en haut Aller en bas
Popi
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 1568

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 11:20

Génial je savais pas qu'ils travaillaient avec Tellington ! Super intéressant, merci beaucoup Napo ! C'est du coup hyper frustrant de ne pas voir des photos ou des vidéos des cas présentés ^^
Revenir en haut Aller en bas
https://dunchevalautre.com/
Sepia
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 28
Nombre de messages : 1043

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 11:22

Génial !!! Merci pour le compte rendu !
C'est vrai que c'est un peu frustrant de pas voir comment il dit "non" au cheval !
Revenir en haut Aller en bas
Randi
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 20
Nombre de messages : 12609

Localisation : Haute Loire (43100)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 12:08

 

Mamamia !!!!!!! Nan mais faut trop que je vienne assister à ce genre de stage, nan mais trop !!!!!!!!!!!

Merci beaucoup Napo pour ce CR, c'est génial

En fait, c'est trop bien !  (nan sans blague, lool). Je comprends carrément le fait de ne pas prendre de photos, parce qu'une action peut être faite de la même manière de l'extérieur, mais ce qui change TOUT, c'est notre état d'esprit, notre ancrage, à ce moment là. Et ça, la photo peut pas l'immortaliser. Du coup, j'adore les explications de Frédéric et Linda, parce que c'est des "exo" qui peuvent paraître "bateau", mais ce qu'il y a derrière changent tout ! On s'en fout que le cheval ait une allure régulière, on veut qu'il soit avec nous, et on peut le voir grâce au fait qu'il ait une allure régulière (heu j'ai pris cet exemple parce que c'était simple pour moi, mais c'est même peut être faux ou vraiment pas complet hein!).

Enfin bref, merciiii Napo
Revenir en haut Aller en bas
https://capucinecanteri.wixsite.com/ccphoto
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 13:13

Oui les filles, c'est vraiment dommage que l'info ne soit pas mieux passée (j'ai mis un post un peu à la dernière minute, et moi-même je me suis inscrite totalement à la dernière minute, car j'ai chopé l'info au passage). Ce qui est en train de se passer (car aujourd'hui c'est la deuxième journée du stage et j'y suis pas, sniiiiif), c'est assez exceptionnel, car Linda vient très rarement en France. Donc si on veut qu'un tel stage se renouvelle, ben je crois que les gens qui connaissent un peu Frédéric et Magali ont intérêt à faire un peu pression pour que ça se fasse. Je m'y associerai, promis.
Moi non plus, j'ignorais qu'ils bossaient ensemble, et quand je les ai vus ça m'est apparu comme une évidence. Linda et Frédéric ont exactement la MÊME approche du cheval, alors qu'ils font des choses totalement différentes ! Linda travaille dans le calme absolu, pas à pas, avec des chevaux presque immobiles. Fred aime bien laisser le cheval s'exprimer dans le mouvement, même un peu fort. Et pourtant, c'est la même chose : tous les deux ont
- un regard extrêmement concentré et attentif au cheval, ils remarquent le moindre détail, un œil qui change de forme, un frisson de la peau... ils voient tout, et c'est pas facile, car le cheval est plus grand que nous, difficile quand on marche avec lui de se concentrer à la fois sur ses oreilles tout en étant conscient que derrière, y'a la queue qui fouaille....
- un regard émerveillé sur le cheval : tous les deux bossent sur sa confiance, avec bienveillance. Y'a des chevaux qui peuvent avoir des soucis, et même de très gros soucis, comme cette jument accidenté ou le PS réformé qui n'a vraiment pas dû avoir une vie facile, mais on cherche toujours à les amener vers des terrains où ils se sentiront bien, à l'aise, en confiance.
- un regard très bienveillant sur l'humain également. Linda a "manipulé" AUSSI les bipèdes des trois chevaux qu'on lui a amenés. Elle arrive à remettre un dos droit en quelques secondes, c'est impressionnant. Frédéric arrive toujours à trouver quelque chose d'ultra positif à dire sur chaque personne, même quand de toute évidence le travail avec le cheval a montré d'énormes lacunes, des erreurs voire une certaine incompétence. Un moment, une stagiaire expliquait que dans son écurie, tout le monde lui tombait dessus en lui disant qu'elle était trop gentille avec son cheval, vous savez, le discours habituel qu'on entend dans les clubs ("mais il se fout de toi, il te teste, faut lui montrer qui est le chef etc.). Or Frédéric a démontré que si cette extrême gentillesse n'avait en effet pas vraiment permis de poser de solides bases éducatives, le jeune cheval faisant un peu n'importe quoi, elle a au moins eu le mérite d'en faire un cheval lui aussi profondément gentil, car traité avec gentillesse, pas du tout braqué contre l'humain... et donc un cheval avec qui tout devient facile. Et de fait, en quelques minutes, le cheval était vraiment aux boutons en lib.
Revenir en haut Aller en bas
clemss
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 34
Nombre de messages : 4561

Localisation : Tours

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 13:19

Oui ça fait un moment qu'ils se connaissent avec Linda , elle vient et puis des années sans leur écurie
Ah oui Napo d'accord pour faire pression pour la faire revenir !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Dim 15 Mai - 13:37

En tout cas, y'a pas de souci Clemss, je te réserve une chambre la prochaine fois (bon, j'habite quand même à deux heures des Pignon-Delgado, hein... y'a des gens qui sont plus proches je pense...)

Sinon, dans les impressions qui me reviennent de cette journée de stage et que je vous livre en vrac, y'a surtout l'impression de bien-être que dégage ce lieu, l'élevage Delgado, surtout parce qu'il est habité par des gens qui savent provoquer ça. D'abord le lieu est magnifique, respire la paix, le calme, le bonheur. On arrive au milieu de la sieste des poulains, on mange près des rosiers, on s'abrite du vent dans de jolies cours intérieurs. Les maîtres des lieux sourient tout le temps, Frédéric sourit, Magali sourit, ses parents sourient, il y a une vraie culture de l'accueil et de la convivialité simple et sans chichi, on mange ensemble une nourriture simple sur des chaises en plastique, mais tout le monde se fout des chaises en plastique parce que tous les gens sourient (ça m'a halluciné : pendant le repas, sur de grandes tables installées à l'abri dans une grange, y'avait des tas de gens qui ne se connaissaient pas, et qui avaient envie de se rencontrer, de discuter ensemble... j'étais perso assise près d'une élève de Karl, ce qui n'était pas déplaisant... lol !).

J'pense qu'il faut quand même être capable de développer cette culture du bonheur simple pour arriver à faire de belles choses avec les chevaux, car ils sont besoin de ressentir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Virginie
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 43
Nombre de messages : 10424

Localisation : 66

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Lun 16 Mai - 18:10

Je n'ai pas le temps de lire le CR pour le moment, mais vu ce que j'ai retenu du survol rapide de vos commentaires, je vais y revenir très vite !

Edit : ça y est, j'ai tout lu ! Merci Napo d'avoir pris le temps de nous transmettre tes notes
C'est très intéressant tout ça. Pas forcément facile à appréhender, comme dit Clemss, mais tellement plein de bon sens.

J'ai beaucoup aimé toutes les remarques concernant le regard positif (sur soi, sur le cheval). L'ancrage aussi, bien-sûr, la maîtrise harmonieuse de son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
marion
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 28
Nombre de messages : 3998

Localisation : 57/54

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Lun 16 Mai - 22:39

super intéressant ce stage.
ça me frustre encore plus d'avoir perdu mon livre de linda, mon pere me l'avait offert quand j'avais commencé l'éthologie, et je l'avait pas trop ouvert car son système de bande me parlait pas vraiment.
je crois que je vais le racheter bientot, lol.
Revenir en haut Aller en bas
Tayci
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 21
Nombre de messages : 1943

Localisation : Bordeaux/Rochefort

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Mar 17 Mai - 18:37

Passionnant, merci Napo pour ton CR  !  Après avoir acheté le livre de Fred et Magalie j'ai découvert qu'ils travaillaient avec Linda, que je connaissais puisque j'ai acheté son livre sur ses méthodes.

Je m'en étais pas mal servi pour le débourrage des gros, la résolution du problème d'équilibre de Vinci et également pour calmer Taylor quand ils étaient petits. Une grande dame de cheval, une méthode très riche, très intéressante !!

Il faudrait que je continue de suivre ses méthodes et de retenir ses t-touch ! J'avais vu le stage, trop loin ...dommage j'aurais adoré !
Revenir en haut Aller en bas
http://taylor-et-vinci.blogspot.fr/
Tapinois
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 55
Nombre de messages : 498

Localisation : Cournonsec (34)

MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   Jeu 19 Mai - 18:41

Merci beaucoup pour ce CR, ça met du baume au coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STAGE PIGNON-DELGADO-TELLINGTON - Monteux 14-15-16 mai 2016
» Week end stage Delgado
» STAGE avec Jean-François PIGNON
» Erection d'un hongre lors du travail à pied
» Stage AIKMA avec GM Danny Hazan le 18/12/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Autour du cheval :: Comptes rendus d'événements-
Sauter vers: