Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille

Aller en bas 
AuteurMessage
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 13:36

Je viens ici vous faire le récit de ce qui est arrivé à ma jument de 31 ans, qui vit depuis peu avec une trachéostomie permanente.
J’ai cherché pendant des jours des propriétaires dans le même cas. Je n’en ai trouvé qu’une. Je constate que personne, y compris chez des pros aguerris, n’a connaissance de cette possibilité, rarissime certes (mon veto n’en a réalisé que 3 en 15 ans), mais qui existe.
C’est un partage d’expérience, si quelqu’un doit y être confronté un jour.
C’est aussi, sûrement, à visée d’exutoire pour moi.
J’épargnerai les photos sur ce post, parce que ça reste très impressionnant.

Avant le récit de toute cette triste aventure, je précise que le 31 juillet, ma jument a été traitée pour un othématome. Qui a été incisé, puis suturé.
Personne à ce jour ne peut (et ne souhaite, j’ai l’impression...) établir un lien entre cette petite opération et ce qui lui est arrivé 6 jours plus tard, mais je resterai toute ma vie persuadée que tout ça n’est peut-être pas un enchaînement de coïncidences.

Allez, entrons dans le vif du sujet.
Le 5 août dernier, Fifille déclenche une détresse respiratoire hyper aiguë. Son état est impressionnant, malgré ça, son incroyable caractère de guerrière prend le dessus, et elle compte bien retourner brouter avec les copines.
La véto arrive, les diverses injections ne calment rien, on y passe un temps fou, il y a un souci au niveau des voies respiratoires supérieures, mais pas d’endoscope sous la main... il faut la transporter en clinique, à 1h15 de route, et évidemment il est hors de question de la transporter dans cet état.

J’entends alors le truc le plus ouf de ma vie concernant un de mes chevaux : « il faut faire une trachéo pour lui sauver la vie et la transporter ».
A ce moment là, le cauchemar commence VRAIMENT.
On fait la trachéo, à la lueur des phares (big up a ma veto qui en a une sacrée paire), on pose un trachéotome. La jument recommence à respirer instantanément.
Nous partons en clinique.
Elle est scopée à son arrivée, il y a une inflammation laryngée, elle reste sur place , pour la première fois de sa vie en box, et je repars, abasourdie et le cœur en miettes, a 3h du mat.

Le lendemain, 6 août, l’endoscopie révèle une inflammation moindre, l’équipe enlève le trachéotome, je pars faire brouter ma jument et la ramène en catastrophe 45mn plus tard.. nouvelle détresse respiratoire, on repose le trachéotome.
On démarre un traitement pour l’inflammation laryngée.
Le 12 août, on lui enlève le trachéotome. Elle respire seule. Le 14, elle rentre à la maison, mais la trachée est toujours ouverte, et ça l’assiste.. j’ai pas un très bon pressentiment. Quid de la respiration une fois la trachée cicatrisée?
Réponse 10 jours plus tard, le 24 août, de nouveau ma jument ne respire plus. Elle gère beaucoup moins bien que la première fois, la véto revient, repose le trachéotome sur un tissu en cours de cicatrisation, donc non sans mal, et de nouveau nous partons à la clinique.
C’est le week-end, ma jument a un examen rapide, les choses sérieuses auront lieu le lundi.
Le 26 août donc, nouvelle endo, et là... rien. Il n’y a RIEN. Le veto me balance donc avec une incroyable froideur « on fait une trachéo permanente ». Ma jument ne respire plus seule, elle a un trou dans la gorge depuis 3 semaines, je n’ai pas de diagnostic, ni même l’ombre d’une explication, et on m’annonce qu’on va lui faire une trachéo permanente comme si c’était l’acte le plus banal du monde.
Je vous passe les détails de cette conversation ubuesque et l’attitude scandaleuse du veto. Je demande réflexion, je pars, je chiale non stop toute la route.

Le lendemain 27 août, je téléphone à la clinique, je demande d’exclure du cas l’odieux veto de la veille et de recommencer avec le premier qui a suivi ma jument, et de le voir l’après-midi.
Je trouve aussi, à force de recherches, une propriétaire dont la jument est trachéotomisée depuis 9 ans (je crois d’ailleurs que je l’ai trouvée grâce à quelqu’un d’ici, merci!) et je suis à peu près rassurée sur la qualité de vie à venir pour ma jument (a remettre dans le contexte de l’âge, bien sûr).
L’après-midi, je vois le veto, il reprend le cas, et j’ai enfin un semblant d’explication. Tout indique que ma jument présente une dégénérescence (neurologique? musculaire? on ne le saura jamais) du larynx, et qu’un collapsus se fait, de façon aléatoire et soudaine.
Il m’explique ce qu’est la trachéostomie permanente. Il n’y aura plus de sonde, c’est la peau qui est directement suturée à la trachée. Je le sais déjà grâce à la personne avec qui j’échange.
L’opération est programmée pour le vendredi suivant, 30 août.
Les jours précédents, le trachéotome est enlevé et un traitement local est mis en place pour faire diminuer les bourgeons de cicatrisation et tenter d’obtenir une peau la plus saine possible pour la suture.
Ma jument tient le coup à respirer seule, mais elle est épuisée. Elle dort énormément, elle s’économise au max et développe des tocs étranges pour boire (de l’eau vive uniquement. Elle refuse toute eau stagnante dans un bac. Le problème persiste toujours à ce jour).

Le 30 août, elle est opérée.
Opération debout, mais ne croyez pas que c’est une petite anesthésie locale, elle est shootée à bloc, bloquée dans le travail. J’aurais préféré ne pas voir. Bref.
L’opération dure 3h30. L’attente est horriblement longue.
Le résultat est extrêmement impressionnant, je suis retournée et lâche des torrents de larmes dans le box devant l’interne médusée.
Le veto est plutôt content, lui, mais émet un doute quant à la solidité des sutures. La peau tant de fois incisée et touchée est trop fragile, il reste un risque conséquent que ça ne tienne pas.
Ma jument sort plutôt bien de tout ça, le week-end elle a des sorties autorisées, et force est de constater qu’elle a gagné en confort.

4 septembre, retour à la maison.
Elle saigne pendant le trajet, c’est pas terrible.
Elle a le droit d’aller au paddock, et dès la première nuit elle trouve le moyen de se gratter sur un truc improbable. Nous la mettons au box la nuit. Impossible de voir si elle a pété des points.
Le we suivant la plaie prend une tournure très moche, il est évident que des sutures ont lâché, appel à la clinique, envoi de photos, mais retour rassurant du vétérinaire. Pour lui, il reste suffisamment de points, pas d’inquiétude.
Ma jument vit doucement, elle mange peu, elle boit peu, elle a perdu beaucoup de poids.
Moi... je craque littéralement.

Le 15 septembre, elle se couche, à une heure inhabituelle, trop longtemps.
Appel à la véto. Il y a un peu de température, un cardiaque trop élevé, et la fouille n’est pas rassurante.
Paraffine, injections, la faire marcher. Ce que je fais, mais elle veut se coucher, c’est dur et j’ai l’impression de la torturer.
A 22h30, je lâche, l’autorise à se coucher, m’installe à côté d’elle. Et je lui dis que si elle ne veut plus se battre, elle a le droit. Que je comprends, que je permets. Que je l’aime plus que tout. Elle s’endort, profondément.
Je pars manger un peu et me réchauffer. Une heure plus tard, elle est debout, elle mange.
Elle m’épate.
Le lendemain nous enlevons les points restants et le doute sur la suffisance de l’ouverture reste entier. Ma veto échange avec la clinique à ce sujet. On se laisse le temps de voir.

Aujourd’hui...
Elle se réalimente plutôt bien, mais on négocie toujours pour boire. Elle ne reprend encore pas de poids mais ne maigrit plus. Les températures plus fraîches lui font du bien.
Mais... la plaie bourgeonne un peu trop, et se rétrécit dangereusement. La peau suturée n’est pas suffisante, en gros il n’y a qu’en haut à gauche de la trachéo que ça a tenu.
Lundi ma veto va faire le point avec la clinique. Quelles solutions? Peut-on « bricoler » quelque chose sur les cartilages? Faut-il repartir en clinique pour reprendre des sutures, sur une peau plus saine aujourd’hui?
Je pense que la clinique a joué un joker: il fallait opérer la jument pour lui sauver la vie, mais il était quasi sûr que ça partirait a se refermer. Sauf que ça fait gagner du temps sur une cicatrisation qui permettra une reprise plus optimale.
Ou ptet que j’aime à le penser.

Bref... on est pas sorties de l’auberge :/
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
Napo

Féminin Age : 49
Nombre de messages : 36161

Localisation : Mèze (34)

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 14:26

Whaou ! Quelle épreuve ! quel courage vous avez,toutes les deux ! Merci du partage, c'est si rare qu'il vaut mieux connaître, moi j'aurais plutôt pensé à un bouchon d’œsophage ou un truc du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 14:50

Ça a été ma première hypothèse, le bouchon œsophagien. Quand elle est arrivée vers moi pour manger, le soir de la première détresse, je n’ai pas entendu sa respiration bloquée. Je l’ai entendue après la première bouchée. Je ne saurai jamais si elle respirait ou pas en arrivant, j’étais dans ma routine, j’ai pas fait gaffe, même si je pense que je n’aurais pas pu passer à côté vu le bruit atroce que ça fait.
Mais bref, de suite j’ai dit « elle fait un bouchon », j’ai retiré le seau, j’ai massé. Mais j’ai très vite compris que c’était pas ça, bien que je m’y sois accrochée jusqu’à l’examen clinique. Ça m’arrangeait presque, mais « malheureusement », c’était bien pire.
Revenir en haut Aller en bas
Elise
Eléphant du forum
Elise

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 15378

Localisation : 49

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 16:36

Hey c'est moi qui t'es renvoyé sur Facebook vers C. la copine qui a sa ponette en tracheo Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  943552  je n'en avais jamais entendu parler avant de la rencontrer. Super si vous avez pu échanger sur le sujet Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  627548

J'espère que l'issu sera bonne vous vous battez bien continuez !


Dernière édition par Elise le Sam 28 Sep - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://retouraupre.wordpress.com/
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 16:40

Aaahhh, salut Élise, un grand grand merci! Elle a été super, et a subi mon énorme avalanche de questions avec beaucoup de patience Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  627548 elle m’a été d’une grande aide pour prendre ma décision.
Revenir en haut Aller en bas
Elise
Eléphant du forum
Elise

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 15378

Localisation : 49

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 16:47

Oui je me doutais quelle pourrait aider et c'est une chouette femme donc elle a du comprendre ce que tu vivais Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  627548
Revenir en haut Aller en bas
http://retouraupre.wordpress.com/
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 16:52

Oui, et en même temps, comme ça fait longtemps que sa jument vit comme ça et qu’elles sont rodées, elle a aussi été super pour dédramatiser.. j’en avais bien besoin!
Revenir en haut Aller en bas
Elise
Eléphant du forum
Elise

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 15378

Localisation : 49

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 17:51

Tu ne m'étonnes pas, et dans son staff elle fait ça aussi donc elle sait gérer les situations d'urgence lol Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  627548
Revenir en haut Aller en bas
http://retouraupre.wordpress.com/
doudie
cheval d'école
cheval d'école
doudie

Féminin Age : 44
Nombre de messages : 2174

Localisation : Normandie

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptySam 28 Sep - 21:46

Wouaouh, c'est impressionnant rien qu'à le lire, alors j'imagine que tu dois passer de sacrés nuits blanches. pale Je croise les doigts pour que l'évolution soit bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
cheval d'école
cheval d'école
Cathy

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2810

Localisation : Bordeaux

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMar 1 Oct - 21:06

Alors... Évidement je découvre la suite de l'histoire que je n'avais pas encore eu pour Fifille...
Pardon mais j'ai pleuré... Encore cet effet miroir qui te met un taquet quand tu t'y attend le moins mais bon. Bref. Ces putains de montagnes russes, aussi bien du cœur que de l'esprit, je les connais que trop bien. Donc tout d'abord, je te fais plein plein de Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  329298 et t'en as une sacré paire toi aussi Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  614797 Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  427691 sunny

Dans votre malheur tu as apparemment l'appui d'une sacrée véto ! Et ça, déjà, ça y fait pas mal !
Moi qui te souhaitais tout à l'heure de retrouver un quotidien un peu plus soft, d'après ce que je comprends, tu n'es pas encore soulagée. Je pensais que depuis nos derniers messages, tout était plus ou moins rentré dans l'ordre et qu'il "suffisait" que ça cicatrise. Que je suis naïve clown Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  415713

Alors je te balance un container entier de bonnes ondes, de patience, de courage et d'amour, a partager entre Fifille et toi sunny Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  196939538
Revenir en haut Aller en bas
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMer 2 Oct - 10:56

Ouais, je limite les news sur fb depuis le coup de pas bien du 15/09, où je me réjouissais le matin, pour être en catastrophe quelques heures plus tard.
Je me doute bien que ça te renvoie à du pas facile, d’autant que tu te représentes fort bien certains interlocuteurs :(
Bon, le quotidien est quand même plus soft, rien à voir avec août (ou j’étais sans arrêt sur la route et avec elle) et début septembre. Plus de traitement, moins de soins (un ou deux nettoyages par jour, et c’est rapide), c’est quand même bien plus léger. Je suis très loin de pouvoir partir en vacances, mais je peux partir une journée, c’est tout comme après tout ça 😂

Pour les news actuelles...
Ma veto est débordée, je n’ai pas eu de nouvelles. Elle a eu les photos, je sais que si elle avait jugé ça alarmant, elle m’aurait appelé.
Pour le moment, même si c’est serré, je sens de l’air et ça reste ouvert.
La jument est bien, je crois même qu’elle a repris un peu de poids.
Je me dis que chaque jour où ça va est un jour gagné de peau saine, et de vitalité générale, si une reprise des points doit avoir lieu. Je surveille l’ouverture des cartilages, ce sont eux les juges de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
cheval d'école
cheval d'école
Cathy

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2810

Localisation : Bordeaux

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMer 2 Oct - 12:03

Alors on croise tout I love you
Bon courage dans le rôle d'infirmière Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  329298
Revenir en haut Aller en bas
Virginie
Eléphant du forum


Féminin Age : 45
Nombre de messages : 11869

Localisation : 66

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMer 2 Oct - 13:29

On croise, on croise, on croise Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  450769

Purée, quelle épreuve pour la jument et toi ! Vous avez beaucoup de courage de tenir le coup sur la longueur comme ça. J'espère que ça va évoluer de façon positive, que vous puissiez petit à petit vous relâchez et recommencer à vivre plus sereinement. Je t'envoie plein de bonnes ondes en ce sens Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  329298
Revenir en haut Aller en bas
Cathy
cheval d'école
cheval d'école
Cathy

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 2810

Localisation : Bordeaux

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyDim 13 Oct - 18:34

Alors madame l'infirmière, la peau et le poids de ta grise, ça se passe comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyLun 14 Oct - 10:40

Ça se passe que je commence un peu à m’impatienter, pour pas dire que je m’inquiète.
On a mis en place un traitement local pour diminuer la granulation, il y a 10 jours. L’efficacité est pas ouf. Ça se resserre beaucoup, je ne passe plus le doigt, je sens encore un peu d’air, ce qui me permet de pas céder à la panique.
J’ai eu la clinique au tel la semaine dernière, Mathieu m’a dit qu’il en avait discuté avec ma veto pour la reprise des points, et qu’on devait en discuter ensemble pour décider de ce qu’on faisait (en gros: soit on fait ça à la maison, avec les soucis que ça implique, soit en clinique.. avec les soucis que ça implique 🙄). Sauf que... depuis une semaine, impossible de joindre ma veto.

Alors c’est pas la cata non plus, la jument va bien, elle a repris beaucoup de vitalité, et encore une fois, chaque jour de cicatrisation est un gain de peau solide. Elle a passé haut les sabots le cap du we très chaud qui m’inquiétait beaucoup. Mais là faut vraiment se décider a agir, parce que si ça se ferme, qu’elle se met en détresse et qu’il faut foutre un trachéotome (c’est le protocole de trachéo provisoire), on revient à la case départ en niquant toute la cicatrisation.
Bref... le harcèlement vétérinaire commence aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
yuna
cheval actif
cheval actif
yuna

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 1378

Localisation : brabant wallon, belgique

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMar 15 Oct - 12:56

je me suis pas mal occupé à une époque d'un poney fjord qui a eu une tracheo, il avait du mal à respirer, et en fait ça venait d'un truc dans la trachée qui s'était "effondré", je ne me souviens plus ce que c'est

c'est quelque chose qu'a repéré un vieux véto, qui faisait des chevaux de course, à l'endoscopie

il a du se faire opérer 2 fois, la première ils ont tenté de mettre une prothèse pour faire tenir ouvert ce "truc" puis ça n'a pas marché
alors la deuxième fois ils l'ont enlevé carrément

ils ont opéré par le dessous de la tête, la plaie est donc restée ouverte ensuite, le temps de cicatriser

bref, c'est pas vraiment la même chose... et il avait une tracheotomie "balisée" par un petit truc pour éviter que ça ne se referme, mais il vivait super bien comme ça, il revivait vraiment (il leur en a fait baver en clinique... il se barrait au paddock ... il a mis le docteur dans les buissons... )

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Img_2310
Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Img_2410

bonne chance en tout cas pour la mise en place de cette tracheo, c'est bizarre à voir, mais on s'habitue et le cheval a l'air tellement mieux que ça ne doit pas le choquer tant que ça

edit: il avait déjà plus de 20 ans lors de ces opérations sous anesthésie générale, c'était il y a 7 ou 8 ans, et il est toujours en forme
Revenir en haut Aller en bas
la_mouette
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
la_mouette

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 609

Localisation : Haute-Savoie

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMar 15 Oct - 14:15

Hé ben quelle histoire !
Quel courage vous avez toutes les deux ! Nul doute qu'elle te sens prête à faire le meilleur pour elle. Pleins de bonnes ondes pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Lufikwel33
poulinou
poulinou
Lufikwel33

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 21

Localisation : Gironde 33

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMar 15 Oct - 23:30

Yuna, effectivement ça c’est une trachéo provisoire. La chose métallique qu’on voit sur la première photo, c’est le fameux trachéotome. Ma jument l’a eu deux fois, suite à ses détresses qui ont eu lieu à la maison, parce que c’est le seul moyen de leur sauver la vie en maintenant la trachée ouverte.
Mais c’est compliqué de le laisser en permanence. Quoiqu’on m’ait proposé cette solution. J’ai refusé parce qu’il faudrait le retirer et le remettre tous les jours ou tous les deux jours pour nettoyer. Ce sera du dernier recours pour nous.
Bref, quand le cheval ne respire toujours pas après retrait du trachéotome, et s’il ny a pas de possibilité d’opération, comme dans le cas de la mienne, la solution adoptée est celle de la suture directe.
Effectivement ce n’est plus impressionnant au bout d’un moment. Cela dit je m’y suis faite quasi de suite, parce qu’en effet vu le bien que ça apporte, le reste n’est que détail. J’ai juste eu du mal au début avec les soins de nettoyage, surtout quand les points ont lâché, p**** c’était hardcore. Maintenant, pfiou, c’est la routine Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  943552
(la mienne est croisée Fjord, tiens donc...).

Merci la mouette <3

Ici, veto jeudi matin.
On tente une reprise des points, à la maison.
Est ce que j’essaie de ne pas y penser?
Oui.
Est ce que j’y arrive?
Non.

On a beau en avoir vu d’autres...


Dernière édition par Lufikwel33 le Mer 16 Oct - 8:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
doudie
cheval d'école
cheval d'école
doudie

Féminin Age : 44
Nombre de messages : 2174

Localisation : Normandie

Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  EmptyMer 16 Oct - 7:12

Pfff, dur tout ça... Courage. Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  450769 Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  450769
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty
MessageSujet: Re: Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille    Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tracas et trachéo, l’histoire de Fifille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire par l'histoire vu et ecrit par kERLAU YM
» L’histoire filmée de la propulsion humaine
» Rick & Dick Hoyt : Une histoire boulversante
» (Petite) Binouse, histoire de vous dire au revoir
» histoire de se péter le bide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Leur mode de vie :: Santé générale-
Sauter vers: