Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Koba

Partagez | 
 

 La fourbure : causes, symptômes, traitements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fourbure : causes, symptômes, traitements   Mer 13 Mai - 13:54

On en avait parlé sur le post de Guigui et voilà donc le résultat des mes recherches sur le net :


"La fourbure : une grande inconnue…
Mécanismes d’apparition et de développement de la fourbure
La paroi du sabot est composée de trois couches. La couche interne est formée de lamelles épidermiques primaires desquelles se détachent des lamelles épidermiques secondaires. Ceci forme le kéraphylle.
A l’intérieur du pied, la troisième phalange est également recouverte de lamelles, dermiques, formant le podophylle.

L’engrènement du podophylle et du kéraphylle, assure l’adhésion des structures internes du pied (os et tissus mous) avec la paroi du sabot, à la manière d’un velcro. La capacité du cheval à marcher dépend de l’intégrité de cet assemblage. La fourbure conduit à un désengrènement du podophylle et du kéraphylle et donc à une séparation entre les structures internes du pied et la paroi du sabot.

La fourbure est aujourd’hui considérée comme la manifestation au niveau du pied d’une maladie générale. En effet, elle est le plus souvent secondaire à une autre maladie à l’origine d’une endotoxémie, c'est-à-dire de la présence de toxines dans le sang. Les affections pouvant le plus fréquemment se compliquer d’une fourbure sont les coliques, l’indigestion par consommation excessive de glucides (surconsommation de grain) ou par excès d’azote (surconsommation d’herbe de printemps), la métrite, la non-délivrance des enveloppes foetales après la mise bas, la pneumonie… mais aussi toute autre cause d’endotoxémie.

La fourbure peut aussi avoir une origine mécanique et apparaître lorsqu’une douleur intense sur un membre (fracture, arthrite…) entraîne une charge excessive et prolongée sur le membre opposé ; c’est alors sur ce dernier qu’apparaît la fourbure.

La fourbure peut enfin résulter d’une inflammation du pied, d’origine infectieuse ou traumatique : on l’appelle alors communément « fourbure de route ». Elle peut faire suite à des efforts prolongés sur terrain dur, mais ses circonstances d’apparition et ses mécanismes de développement restent très mal connus.

Les mécanismes conduisant à la fourbure sont donc souvent multiples et très souvent liés entre eux. Trois mécanismes principaux sont décrits :
- mécanisme vasculaire : la fourbure est la conséquence de l’altération de la vascularisation du pied suite à des dysfonctionnements métaboliques ou des problèmes sur les lamelles elles-mêmes. Il y a vasoconstriction veineuse dans le pied, oedème, augmentation de la pression à l’intérieur de la boîte cornée qui est peu déformable, et passage direct du sang des artères aux veines sans irrigation des tissus mous du pied (ouverture de shunts). Ceci provoque un défaut d’apport d’oxygène à ces tissus, ischémie et nécrose du podophylle. Il y a séparation entre celui-ci et le kéraphylle. Comme le tendon perforant continue à tirer sur la 3ème phalange, cette dernière n’étant plus maintenue peut tourner à l’intérieur de la boîte cornée.

- origine toxique : l’arrivée dans le pied des toxines (le plus souvent d’origine bactérienne) présentes dans le sang, provoque l’activation excessive d’enzymes (les métalloprotéases) responsables de la détérioration des attaches cellulaires entre le podophylle et le kéraphylle, puis la séparation du podophylle et du kéraphylle.

- origine mécanique : elle implique une force excessive appliquée sur les lamelles dermiques, qui pourrait entraîner une réponse inflammatoire ayant pour conséquence un désengrènement du podophylle et du kéraphylle. Ce mécanisme pourrait à lui seul permettre le développement de la fourbure, mais c’est plus probablement un facteur favorisant les deux mécanismes précédents. Il serait notamment rencontré dans les cas de fourbure dus à une surcharge suite à un report de poids du membre controlatéral et dans la fourbure « de route ».

Manifestations
Quelle que soit son origine, la fourbure se traduit par une boiterie intense et d’évolution rapide. Elle peut concerner les quatre pieds mais n’est souvent présente que sur les antérieurs, qui supportent environ 60 % du poids du cheval.

Elle se manifeste le plus souvent par :
- une chaleur sur la face dorsale du pied,
- un pouls digité bondissant,
- une sensibilité du pied à la pince exploratrice,
- des signes de d’inconfort et de douleur dans le pied.

Les signes de douleur sont très variables selon la gravité de la fourbure et la sensibilité du cheval. Au début, le cheval piétine, reportant son poids d’un membre sur l’autre. Dans les cas les plus graves, le cheval peut rester couché et refuser de se lever.
Si la fourbure ne concerne que les antérieurs, le cheval adopte souvent une attitude antalgique caractéristique avec un report de poids sur l’arrière-main pour soulager au maximum les antérieurs (cheval campé des antérieurs et sous-lui des postérieurs).


Traitement

La fourbure aiguë est toujours une urgence médicale.
Le traitement reste parfois relativement empirique mais la rapidité de sa mise en place est toujours fondamentale. Il faut intervenir dès le début des signes cliniques ou mieux, avant leur apparition dès que la fourbure est suspectée.

On cherchera tout d’abord à traiter la cause primaire si elle est connue (antibiotiques lors d’infection, laxatifs lors d’indigestion, perfusion de fluides …).
Ensuite, le choix du traitement dépend de l’évolution de la fourbure et du temps écoulé depuis l’apparition des signes cliniques. Les médicaments les plus couramment utilisés sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour alléger la douleur, les vasodilatateurs pour combattre les troubles vasculaires, une ferrure thérapeutique…

La connaissance des mécanismes d’apparition de la fourbure restant incomplète, l’efficacité des traitements mis en place est variable et parfois aléatoire. Une connaissance plus fine des évènements se succédant dans le développement de la fourbure est indispensable pour développer des traitements plus rationnels, plus efficaces et mettre en oeuvre des stratégies de prévention plus performantes. [/font]

Source : France-Endurance
Voici le lien du document-source car je n'ai pas réussi à intégrer les photos qui sont très parlantes Doc Fourbure[/font] "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fourbure : causes, symptômes, traitements   Mer 13 Mai - 13:58

Encore un autre extrait :

Source : Le Site Cheval

DIAGNOSTIC
- Cheval bougeant avec difficulté ou refusant d'avancer voire de se lever.
- En cas de fourbure chronique, ondulations marquées sur le sabot, allongement horizontal de la pince (3ème phalange s'ossifiant ce qui crée un tissu corné - la kéraphyllocéle - entre le sabot et la partie arrière de la base osseuse), allure étriquée au trot, refus de lever un antérieur.
- En cas de fourbure des antérieurs, antérieurs portés campés vers l'avant, voire postérieurs amenés fortement sous le ventre.
- En cas de fourbure des 4 pieds (quadripodale), cheval sous lui de devant et de derrière, voire dans l'impossibilité de se tenir debout.
- Sabots antérieurs, voire également postérieurs, très chauds.
- Pouls rapide au niveau du pied ou du canon, voire turgescence des veines satellites de l'artère et œdème en couronne.
- Percussion du sabot très douloureuse en pince.
- Éventuellement, hyperthermie et sudation, tachycardie et tachypnée, muqueuses oculaires congestionnées.
TRAITEMENT
- Appeler le vétérinaire et le maréchal.
- Installer le cheval dans un box spacieux, avec, de préférence, une litière de tourbe et de sciure, changée très régulièrement.
- Enlever très rapidement les fers des pieds atteints ou ôter un clou sur deux.
- Doucher longuement, avec une eau tempérée, les membres si le cheval peut marcher, 3 à 4 fois par jour ou mettre le cheval dans un ruisseau pendant 1/2 heure, 3 à 4 fois par jour.
- Lui frictionner les avant-bras et les cuisses avec de l'eau vinaigrée et salée.
- Lui mettre un panier afin qu'il ne puisse pas manger mais qu'il puisse s'abreuver à volonté.
- Se méfier des riques post-traitement de fourbure chronique et de sub-fourbure (boiterie dûe à la malnutrition du pied atteint).
- Afin d'éviter cette maladie, surveiller :

  • la suralimentation en matières azotées,
  • le pied sain en cas d'immobilisation prolongée de l'autre membre dû à un abcés, une fracture,..(fourbure de contrainte),
  • l'absorption par un cheval en sueur d'une grande quantité d'eau froide,
  • les intoxications médicamenteuses (surtout avec les anti-inflammatoires stéroïdiens, comme les cortisones, ainsi, qu'éventuellement, avec l'administration prolongée de Phénylbutazone et de certains vermifuges),
  • les états infectueux comme la métrite (fourbure de parturition), les maladies pulmonaires et digestifs.
- Traitement homéopathique complémentaire :


  • Dans tous les cas :

    • Calendula TM + Echinacea TM : à verser dans la vaseline jusqu'à saturation puis faire des emplâtres.

  • Sabots très chauds et sensibles, pouls digité très élevé :

    • Belladonna 15CH et Hypericum 15CH : 20 granules de chaque produit plusieurs fois par jour pendant 3 à 4 jours puis 10 granules de chaque produit matin, midi et soir pendant 20 jours au minimum.

  • Si l'origine est infectieuse :

    • Arnica 7CH, Pyrogenium 7CH et Hepar sulfur 7CH : plusieurs fois par jour pendant 8 à 10 jours.

  • Si la sole est perforée avec des complications infectieuses graves et que son état s'améliore par des douches froides :

    • Lachesis 15CH : matin et soir pendant 1 mois au minimum.

  • Si la 3ème phalange bascule et que le sabot se déchausse :

    • Silicea 7CH et Calcarea fluorica 7CH (en flacon de 125 ml., ââ qsp, à faire préparer) : 5 ml. par jour pendant 1 mois puis 1 jour sur 2 pendant 1 mois.

  • Si la cause est une surcharge pondérale et une alimentation déséquilibrée :

    • Arsenicum album 7CH : 1 dose ou 10 granules par jour pendant 1 mois puis 2 fois par semaine.
    • Nux vomica 5CH : tous les jours pendant 2 mois.

  • Si l'inflammation est brutale, que la fourbure s'aggrave la nuit et que le cheval est anxieux :

    • Aconit 7CH : 10 granules le soir, pendant 10 jours environ.
    • Aesculus 5CH : 10 granules le matin, pendant 10 jours environ.

  • Si les mouvements augmentent la douleur :

    • Bryonia 7CH : 5 granules matin et soir.

  • Si l'origine est allergique :

    • Poumon histamine 7CH : 10 granules matin et soir pendant 10 jours.
    • Lachesis 15CH : 2 doses par semaine pendant 2 mois.

  • Si le cheval présente de passage à la fourbure chronique :

    • Thuya 9CH : 1 dose par mois pendant 6 mois.

  • Si le cheval présente une fourbure chronique (3ème phalange basculée, sabots striés, poids reporté sur les talons) :

    • Calacarea fluorica 5CH + Calcarea phosphorica 5CH (en flacon de 152 ml.,ââ qsp) : 2 ml. tous les jours pendant 3 mois.
    • Zinc, Cuivre-Or-Argent, Manganèse-Cuivre et Sélénium : 1 oligot-élément différent chaque jour pendant 2 mois.
    • Emplâtres locaux à l'argile : 1 nuit sur 2.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fourbure : causes, symptômes, traitements   Mer 13 Mai - 14:13

Laurette et Zazette, si vous avez 2 minutes pour essayer de rectifier polices & co parce que moi j'y arrive pas.




c'est fait
Zazette
Revenir en haut Aller en bas
clandestinette
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 18195

Localisation : Meurthe et Moselle (54)

MessageSujet: Re: La fourbure : causes, symptômes, traitements   Mer 13 Mai - 16:00

Je peux vous parler de mon fraichement fourbu.
Il a été pris à temps, la fourbure venait juste de se déclarer, la phalange n'a pas basculé.

Traitement :
-parage pour soulager les pieds
-deux bains par jour en riviere, entre 30 et 45mn.
-régime
-anti-inflammatoires naturel (Hilton Herbs, à base d'harpago, de vinaigre blanc, de saule et je ne sais plus quoi encore).
-repos au box, marche réguliere sur route pour éliminer les toxines
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fourbure : causes, symptômes, traitements   Mer 13 Mai - 17:37

Ptibou a écrit:
Laurette et Zazette, si vous avez 2 minutes pour essayer de rectifier polices & co parce que moi j'y arrive pas.




c'est fait
Zazette

Merci poulette mais il manque le 2ème post aussi si t'as le temps
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fourbure : causes, symptômes, traitements   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fourbure : causes, symptômes, traitements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fourbure : causes, symptômes, traitements
» Fourbure
» boiterie/fourbure/bleime - des bleimes... énormes :-(
» ma juju a une fourbure!!!!!!!!
» fourbure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Leur mode de vie :: Santé générale-
Sauter vers: