Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Pour nos anges, Lola et Emeline...

Partagez | 
 

 Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Mysou
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 5353

Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 22:34

Pour ma petite expérience, mon coco ressemble fort au coco décrit par TifN, même problème, et même méthode de résolution... d'abord beaucoup de travail de flexion au pas, puis au trot, comme décrit par Napo, a une rêne, pour le calmer, car au trot, dès qu'on prenait le contact avec les rênes, il arrachait tout et fonçait... donc une rêne à la fois, beaucoup de pli jusqu'à arriver aux lignes droites.
Et ensuite le galop. A chaque départ, coups de cul en voici en voilà, ses précédents cavaliers finissaient à terre, il avait bien compris qu'il avait la paix après. Heureusement pour moi je restais en selle, mais j'en ai eu vite marre, donc arrêt d'urgence à chaque début de coup de cul. Car la flexion suffisait pas, il sait faire de superbe coups de cul quand il est plié. Petit à petit, il a bien compris. Quoi que... encore maintenant, de temps en temps, il réessaie... plus besoin d'un arrêt d'urgence complet, flexion et il se calme.

Pareil en extérieur, il a la trouille des camions et autres gros monstres bruillants. Je le laisse toujours rênes longues le plus possible et je sais qu'au premier mouvement de peur, je reprends une rêne et plié, il ne sait pas embarquer loin du gros monstre.

Pour nous, ça a été la base de notre travail, les tous premiers exercices qu'on a travaillé pour arriver à en refaire un cheval montable calmement.
Revenir en haut Aller en bas
TifN
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 1093

Localisation : Puy de Dôme (63)

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 22:34

effectivement Napo, tu fais très bien de le remarquer. Pour ma part, je parlais surtout de l'arrêt d'urgence.
Sinon Cavalcadour, pour mon poney ça a marché (enfin, il n'embarquait parce qu'il avait peur lui, ou du moins rarement, mais parce qu'il y avait eu quelque loupé sur l'éducation lol, et ça restait exceptionnel, ça m'a surtout aidé pour des fouttùs sauts de mouton) mais comme tout travail avec les chevaux... c'est long, et ça demande beaucoup de patience, tu t'en doutes En tous cas, un point où je suis formelle ; c'est que si le cheval a bien compris, maîtrise parfaitement l'exercice à toutes les allures, on arrête le cheval bien plus facilement que par les méthodes "classiques", je le dis en connaissance de cause !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.med-et-isa.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 22:58

Je suis d'accord avec STL, je n'ai rien à ajouter.

Pour moi aussi même effet que la Rolkur (en excès bien sur!)

Ce type de flexion peut etre nécessaire comme le frein à main si le frein à lâcher mais voilà juste en situation d'urgence. Et même en cas d'urgence moi ça me fait flipper même si ça peut être un outil vraiment utile. Moi j'ai en tête un cheval qui se fauche au galop (je sais c'est un cas particulier). n'empêche que moi ça me fou les chocottes. Mon oncle a fini sous un cheval comme ça, heureusement pas de bobos au final mais bon on va dire que ça m'a refroidi à vie.

Une fois en club, une jument super nerveuse, elle était à prendre avec des pincettes énormes, quand je la montais j'avais l'impression d'être en pleine séance de yoga car quand elle pétait son cable, pour la faire redescendre c'était super éprouvant, elle aurait pu se satelliser pendant des heures dans un trot ou un galop (avec ou sans cavalier) sans faire descendre la pression. bref un cavalier un jour a commencer un arrêt d'urgence mais la jument tellement sur l'oeil s'est carrément retourner avec son cavalier. (c'est de toutes les chutes celle qui me reste en mémoire tellement c'était impressionnant). Peut être que c'était parce qu'elle n'avait pas "appris" mais un cheval stressé, braqué et/ou paniqué ayant appris ou pas ca reste un geste pas anodin pour moi qui peut avoir de sacrés conséquences.

Je n'ai pas de solution miracle, je n'ai pas la clé mais cette clé là ne me plait pas en tous cas. Simple avis perso.
Revenir en haut Aller en bas
LN
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 9017

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:10

j'ai pas tout lu Rolling Eyes

mais j'suis pas d'accord sur tout avec STL ds le sens ou "lever les mains" en licol étho ben t'a aucun résultat hein! Embarassed dc ok en mors, mais un cheval qui embarque vraiment c'est pas en levant les mains qu'on va l'arreter mais bien en le fléchissant!

Après il y a plusieurs stades, cheval qui va trop vite au cheval qui embarque complètement... et ça dépend de l'embouchure aussi pour moi!

Si je suis en licol, avoir un contact sur les deux rênes ça n'arrete pas du tout un cheval, il s'appuiera dessus et aucun résultat! en licol je dois faire des flexions!

als ds mon cas, pareil que cland, apprendre les flexions gentiment aux trois allures, en plus bon assouplissements!
en balade, si fli va trop vite, petites flexions du genre la...

dc je relache des qu'elle cède légèrement et qu'elle ralentit... j'trouve pas ça "dur"!

par contre si elle accélère trop, trop vite, change d'allure, flexion pour avoir l'allure désirée!

mais c'est très rare pour moi de faire un vrai arret d'urgence jusqu'a l'arret et tête ds la botte!


dc les filles, trouvez vous ce genre de flexions dures aussi? ou surtt les arrets d'urgence?

après je trouve ça aussi plus simple pour le cheval, si la flexion est faite doucement, de comprendre qu'on ralentit plutot qu'une résistance sur les deux rênes... j'ai l'impression que le réflèxe d'opposition peut etre plus fort, vers l'avant, qd on ne demande rien de latéral... enfin j'ai du mal a expliquer et je me trompe peut etre!

j'attends vos avis
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32460

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:13

Je confirme : si un cheval ne donne pas parfaitement sa tête volontairement, c'est pas la peine d'envisager un arrêt d'urgence, c'est la meilleure façon de se retrouver par terre sous le cheval, en lui pétant trois cervicales... dans le meilleur des cas. Le cas décrit par Friese, c'est exactement ma Gamine. Capable de se satelliser pendant des heures jusqu'à épuisement, peu importe qui tombe le premier, elle ou le cavalier, elle ira jusqu'au bout et il n'y a rien à faire. Apache aussi est comme ça. Et avec eux, l'arrêt d'urgence ne fonctionne pas, car ils résistent sur une rêne.
Mais si on repense à la vidéo de Pauline, on n'est pas dans le même cas de figure, car la jument maîtrise visiblement très bien, et sait désengager les postérieurs quand Pauline recule sa jambe. Elle ne risque pas grand chose donc. Je ne défends pas la méthode, et je ne la critique pas non plus. Je procèderais autrement, mais je dis juste que là, on a justement le cas d'une jument qui connaît l'arrêt d'urgence, et qui ne risque donc rien.

PS : LN vient de poster entre temps. Ben voilà l'illustration des flexions dont je parlais. Franchement, y'a rien de mieux pour faire redescendre la pression. Je vote pour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:29

ça dépend de la fréquence et du degré auxquelles tu les utilises. Utilisées de temps en temps légèrement comme tu le décris je ne trouve pas ça dur non. Je comprends mieux d'ailleurs, merci pour l'explication !
Par contre en faire une avec le cheval la tête dans la botte oui je trouve ça "choquant" et non je ne le ferai pas. Un arrêt d'urgence reste à effectuer dans le cas d'une urgence.

Napo pour Shaggia elle sait le faire et du coup se reconnecte avec toi. Un cheval qui a vraiment embarqué, tu fais un arrêt d'urgence, il peut se faire mal ou même tomber, c'est plus de ça que je parlais. Mais je reste d'accord sur le fait qu'un cheval qui a appris va très vite s'arrêter en situation urgente d'où l'utilité de leur apprendre.

Edit : je viens de voir que tu as posté entre temps, je suis d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32460

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:38

Citation :
Napo pour Shaggia elle sait le faire et du coup se reconnecte avec toi.
Un cheval qui a vraiment embarqué, tu fais un arrêt d'urgence, il peut
se faire mal ou même tomber, c'est plus de ça que je parlais. Mais je
reste d'accord sur le fait qu'un cheval qui a appris va très vite
s'arrêter en situation urgente d'où l'utilité de leur apprendre.
Le truc, c'est qu'en général, un cheval qui a appris l'arrêt d'urgence... n'embarque plus ! lol !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:40

lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:43

C'est sur, après il y a flexion et flexion. les flexions que montrent LN sur sa photo me font davantage penser à du travail d'assouplissement. C'est vrai que plier le cheval (assouplissement, EED, etc ...) recentre le cheval et permet de faire descendre la pression.

Ce qui me dérange avec ce genre de flexion nez dans la botte c'est que ça manque de souplesse, c'est sans concession aucune, pour moi ça manque de dialogue. Après voilà maitrisé ce n'est peut être pas néfaste mais je trouve ça abrupt. je n'ai pas appris comme ça, la flexion se résume chez moi au travail d'assouplissement, elle n'est pas associé à l'arrêt.

Je ne dis pas que c'est bien ou mal, la méthode ne me correspond pas. Visuellement et dans mon psychisme (surement erroné) je l'assimile à une contrainte. Oui le cheval cède mais ça me dérange dans le concept (hormis en cas d'"urgence" comme son nom l'indique)


Dernière édition par friese le Dim 7 Fév - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:43

Citation :
Le truc, c'est qu'en général, un cheval qui a appris l'arrêt d'urgence... n'embarque plus ! lol !

Revenir en haut Aller en bas
LN
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 9017

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:49

En l'occurence ma photo vous l'avez bien vu c'était à un stage et le thème c'était l'incuvration extrème( a la détente) pour assouplir les muscles en profondeur... dc ici c'était ds le calme et pas pour la ralentir... mais meme principe et meme geste!

en balade j'utilise très rarement si pas jamais la flexion jusqu'a arret... dc c'est flexions comme sur la photo , parfois plus prononcées qd meme mais tjs en associant assouplissements et ralentissement... moi j'aime bien!

pq als que faites vous, si pas de flexions, si le cheval chauffe vraiment? qui monte ds les tours, qu'il est pret a embarquer???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Dim 7 Fév - 23:52

Citation :
en balade j'utilise très rarement si pas jamais la flexion jusqu'a
arret... dc c'est flexions comme sur la photo , parfois plus prononcées
qd meme mais tjs en associant assouplissements et ralentissement... moi
j'aime bien!

J'utilise la flexion mais comme toi, jamais pour arrêté net. C'est dans cette optique que je l'envisage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 0:12

Je monte mes mains et je lui parle doucement (un "chuuuuut" souvent marche bien ou un "c'est rien") donc j'ai piaffé ou galop sur place qui en vienne à l'arrêt. Je pense que ça équivaut à ta légère "flexion" en licol non?

Si tu parles d'un cheval qui a déjà pris la main, la c'est différentes phases rênes lâches/reprise des rênes un peu hautes et si je peux je me met sur un cercle.

Mais bon tout ça c'est du travail en filet, je ne travaille pas en licol alors... (?)
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin-éthique
avatar

Féminin Nombre de messages : 13229


MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 0:36

Lam a écrit:
Euuuh ... les filles désolées mais moi je vais a l'encontre de tout ^^ !

Citation :
1. toujours veiller à laisser le cheval jeter son feu avant de monter, en liberté ou au pire en longe
Bon déjà ça, c'est quelque chose qui n'est pas toujours possible. En compétition par exemple, on tombe pas toujours dans un beau manège avec rond de longe ou plusieurs pistes d'échauffements, paddock de longe ou que sais-je ! Et après pour moi, la liberté etc. c'est un moyen de travaille, d'échauffer mon cheval en douceur et de lui faire un peu sortir de la tête son herbe pour entamer illico un travail correct en selle. C'est pas juste pour le rendre calme par après et je trouve que ça incite moyen au respect a pied...
Je n'ai jamais dit que la lib était juste un moyen de lâcher du leste Loin de là!
Après moi et la compèt... pour moi c'est bien pour des chevaux qui aiment ça, qui se sentent bien. Si ton cheval est nerveux, anxieux, c'est pas la peine de faire l'épreuve "juste" pour la faire, quitte à entrer en conflit avec ton cheval pour que ça passe. Mais c'est juste mon avis, je sais qu'il est très tranché, certainement parce que Fak monte beaucoup en pression dans les ambiances concours et que j'ai toujours trouvé ça plus néfaste qu'autre chose pour lui Mais bref c'est pas le sujet silent

Lam a écrit:
Citation :
2. s'il accélère, l'arrêter normalement, plutôt en relevant l'encolure (en montant un peu les mains) et rendre de suite en caressant. S'il le fait plusieurs fois, le mettre en cercle et faire les coins, demander des eed ou des épaules en avant suivant le niveau du cheval, mais l'inciter à s'étendre, à de concentrer dans le travail en restant impassible autant que possible.

Moi je trouve ça cool, avec un cheval cool. Maintenant que Jawad est plutôt bien dans sa tête, quand il commence comme ça a avoir les jambes qui chauffent, je fais pleins de trot-arrêt partout tout le temps et je récupère un cheval bondissant. Mais avant, c'était pas possible. C'est pas parce qu'il s'arrêtait quelque part qu'il repart plus doucement même 3 minutes plus tard et en ayant eu pleins de caresses... (et pourtant, qu'est-ce que j'aurais aimé !!) Je pense que l'arrêter c'est cool pour le cavalier sur le moment mais au final le cheval reçoit du confort pour sa transition et repars tout aussi vite.
Les transitions trot-arrêt sont typiquement pour mettre un cheval en avant, ce n'est pas dutout ce à quoi je faisais référence Si on veut calmer un cheval par des transitions à mon avis c'est plutôt galop-pas pour ceux qui connaissent ou trot-arret-pause-pas rênes longues, par ex.
Après ça dépend des situations, et j'ai écrit non pas que le seul fait de faire des transitions descendantes mains un peu hautes était la solution, mais que selon la réaction du cheval, si vraiment c'est une cocotte minute (et ça je connais bien), alors le faire travailler incurvé, en cercle, en volte, en eed. Pour moi c'est beaucoup plus progressif et bénéfique que des arrêts intempestifs le nez dans l'étrier, qui cassent le rythme, ne permettent toujours pas au cheval de se délier et sont "hard" physiquement comme moralement.

Lam a écrit:
Citation :
Pour les coups de cul... soit il cherche à virer le cavalier et dans ce cas ya une étape qui a été passée trop rapidement, soit il veut faire le zouave et il n'a pas jeté son feu en lib (dans ce cas mains hautes et on renvoie en avant), soit il n'a pas aimé une action de jambe et dans ce cas : arret dans le calme, excuse, caresse et on reprend cool.

Et il est où le cheval peureux, malheureux, battu, mal travaillé ... ? Si j'avais pas eu la flexion latérale, je doute que je serais là a vous parler. Jawad pouvait se cabrer entre 3 et ... 20 fois peut-être sur une séance ? UN départ au trot = UN cabrer + embarquer quelques tours... Après c'est ici le cas d'un cheval qui a vécu des mois difficiles psychologiquement...
[/quote]
Il est dans "ya une étape qui a été passée trop rapidement" Clairement un cheval qui se défend comme ça n'est pas en confiance

Peinture a écrit:
Donc je commence à m'en servir, elle a tendance à chauffer toute seule à partir au trot n'importe quand bref au lieu de ménerver et d'avoir des actions de main plus dures (ce qui ne la calme pas et qui n'aide pas à la coopération) maintenant je préfère me servir de la rêne d'arrêt d'urgence si ma demande n'est pas prise en compte au bout de la 2 ou 3ème fois, ça remet à zéro, en la faisant céder.

Après je ne compte pas faire ça toute sa vie, là elle apprend le boulot donc c'est plus une façon de lui dire "non tu te trompes" sans la braquer et sans m'énerver. Pour le côté "dur" physiquement, tout dépend je pense de la fréquence à laquelle on l'utilise, après franchement je sais que j'ai tendance à vite m'énerver (et elle aussi!!), et je préfère faire ça que de tirer et rentrer en conflit.
Oui je comprends complètement
Mais bon après c'est beaucoup une question d'école... moi un cheval qui accélère, j'exploite l'énergie au lieu de l'inhiber. C'est du cas par cas. Fakir qui chauffe je lâche tout il se calme. Je prends je relâche, je mets en cercle et on bosse. Pour un cheval qui accélère dès que je lâche, bah je demande des arrêts, mais je n'y passe pas la séance non plus, c'est juste qu'il a besoin de se défouler. Donc soit lib (j'insiste), soit on est parti pour exploiter l'énergie : trotting, galoping...
Enfin bien sûr ce n'est que ma vision des choses

TifN a écrit:
Le problème était que Meddy, à chaque départ au galop me faisait des sauts de mouton : après lui avoir appris à céder en flexion aux 3 allures, je l'ai systématiquement fait dès qu'il accélérait trop, ou qu'il partait en sauts de mouton. Et ça s'est arrêté, j'ai résolu en 3 ou 4 séances un problème que je me traînais avec lui depuis nos débuts en classique. De même lorsqu'il m'embarquait en balade... Alors vous imaginez mon avis qur la question...
Nan mais je ne remets pas en cause l'efficacité hein
Clairement c'est efficace, la rollkur aussi Razz (ok je provoque ) Reste que déjà pour moi entr eles sauts de mouton et l'accélération ya un monde, ce sont deux soucis différents.
Les sauts de mouton faut remettre en avant, l'accélération faut calmer le jeu.
Si tu fais une rene d'arret d'urgence pour les sauts de mouton, c'est pour dire "oh! tu me respectes un peu là??"
La même pour une accélération c'est plutôt "ouhou je suis là, détends toi, ya pas de quoi fuir"
Donc déjà l'utiliser pour les deux ça me gène

TifN a écrit:
Non, et puis, pourquoi dites vous que ça le blesse, physiquement en moralement ? Déjà physiquement, il ne faut pas sous-estimer la soupkesse de nos chevaux (on les a tous vu se gratter le derrière du postérieur droit lol)Isatis ets une vraie péniche, et elle l'a toujours fait sans aucun mal, et moralement...
Encore une fois, tout dépend des chevaux, pour Fakir il n'en est rien, il a de plus en plus de mal à se ployer même pour aller chercher une carotte, donc bon c'est pareil faut pas non plus partir du principe que tous les chevaux sont pliables à loisir, même s'il y en a plein qui sont très souples

Cela dit, entre un mouvement volontaire et un mouvement obtenu par traction, ya un monde aussi. Essaie de tendre le bras très loin pour attrappe qqch, et demande à qqn de te tirer par le bra,s dans un cas tu n'auras pas de courbature, dans l'autre oui

TifN a écrit:
Bah il ne faut pas imaginer qu'on le fait systématiquement, toutes les séances 45 fois !![...]le cheval s'en lasse très vite
Bah oui il se lasse... il se blase même je dirais. Il a compris qu'il ne pouvait pas s'exprimer

TifN a écrit:
ça fait "resdescendre toute l'énergie", et surtout le cheval est "bloqué"
Ok pour ça Mais je ne me verrais pas demander ça autrement qu'à l'arret dans ce cas, si l'arret n'a pas suffit à calmer le cheval, s'il est toujorus hyper tendu, dans ce cas au lieu de ça moi je donne un bout de carotte à l'arret, de sorte qu'il doive se ployer et se détendre pour le prendre. Au moins c'est positif, l'aret est symbol de confort et pas de torsion Mais bon... je dois être bizarre ...

TifN a écrit:
Et enfin, si le cheval a bien compris à pied, puis dans des situations où il est attentif, et bien il n y a pas besoin de mettre tant de pression que ça sur le licol.
C'est certain que s'il s'agit sumplement d'une flexion comme l'a illustré LN par la suite, qui est intégrée dans le travail, connue etc alors ce n'est pas néfaste. Là je suis tout à fait ok.
Mais si c'est demandé "vivement", avec arrêt à la clef systématiquement pour rappeler à l'ordre le cheval, là nan je ne trouve pas ça positif

TifN a écrit:
Cette méthode m'a vraiment aidée, parce que Med était tellement habitué en club, que quand je le reprenais sur les deux rênes, il pesait encore plus
Je comprends très bien, mais bon là encore... j'ai ma manière de voir les choses qui est certainement un peu particulière Embarassed mais je n'agis quasiment jamais sur mes deux rênes Et un cheval qui accélère ne doit pas avoir de point d'appui on est d'accord : donc pour moi on relâche tout et la pression redescend, ne serait-ce que pour reprendre quelques foulées plus loin en mettant sur un cercle au besoin, toujours sans offrir de point d'appui.

TifN a écrit:
Notament, moi je conseillerai cette méthode à tous ces petits chevaux qui embarquent, et qu'aucune action de main n'arrête...
Oui mais un cheval qui embarque régulièrement, c'est un cheval mal éduqué! Donc ça se bosse à pied, ça se bosse au pas, ça se bosse en longe avec un cavalier sur le dos au besoin, mais en quoi c'est "éthologique" de régler ce genre de problème de fond par une action d'urgence?


Napo a écrit:
Ouhlala, mais que ça va vite sur ce forum...

Carrément... je rame pour tout reprendre lol

Napo a écrit:
Citation :
1. toujours veiller à laisser le cheval jeter son feu avant de monter, en liberté ou au pire en longe
Un peu comme Lam. Personnellement, je n'ai pas les compétences pour faire ça. C'était aussi ce qu'on me demandait de faire avant : "tu vas monter tel cheval, mets-le d'abord en carrière en liberté pour qu'il jette son feu, il n'a pas bossé depuis longtemps". Mais moi, je n'ai sans doute pas le niveau pour faire redescendre la pression du cheval, parce que toutes les fois où j'ai essayé, je me suis retrouvée ensuite avec un cheval surexcité et ingérable. Donc que je commence à pied en longe, en liberté ou directement en selle, si je monte un cheval un peu chaud comme Druss ou la grande girafe, on commence dans le calme, et on reste au pas rênes longues sans une seule foulée de trot tant que je n'ai pas un calme absolu. Si je longe, il est hors de question que je me fasse satelliser avec un cheval au galop en bout de longe. S'il le faut, je resterai à deux mètres du cheval, mais avec un cheval chaud, pour moi, on commence toujours dans le calme, et on y reste autant de temps qu'il le faut.
Ouais... mais moi je suis plus prudente que ça
Un cheval que je n'ai pas zen en lib, je ne le monte pas!
Si le cheval que je monte n'est pas capable de redescendre en pression à pied, hors de question que je pose mes fesses dessus, sinon yaura conflit, forcément. Et je m'y refuse.
Je prends l'exemple de Fak puisque c'est quand meme lui que je bosse le plus et de très loin lol. S'il est nerveux, à pied, je demande des choses basiques mais il prend l'allure qui lui chante. Comme ça, il se libère des tensions. Et je le rappelle régulièrement. Au bout d'un petit moment je sens que dans le rappel, il est avec moi, plus disposé. Alors on travaille des choses calmes : bouger les hanches, les épaules, reculer... et alors seulement je monte.
Je n'envisage pas de faire autrement... si tu te souviens Napo de ma première séance montée dans le pré avec Nickel qui appelait de l'autre côté, j'avais une cocotte minute sous les fesses, mais j'avais déjà fait tout ça en longe avant. 10 minutes plus tôt, je n'aurais jamais risqué de monter. Il aurait fallu que je fasse des renes d'arret d'urgence par exemple pour le garder sous moi... bah non merci, pour moi c'est que j'ai sauté une étape


Napo a écrit:
Mais ce qui me gêne, c'est que dans cette conversation à bâtons rompus et pas très organisée, on est en train d'entretenir la confusion entre l'arrêt d'urgence et le travail en flexion latérale. Un arrêt d'urgence, c'est une flexion latérale très prononcée assortie d'un désengagement des postérieurs (faut surtout pas oublier ce point-là)
Oui tout à fait. Ce qui me gène c'est surtout l'utilisation d'une rene d'arret d'urgence dès qu'un souci se pose à cheval

LN a écrit:
"lever les mains" en licol étho ben t'a aucun résultat hein! Embarassed dc ok en mors, mais un cheval qui embarque vraiment c'est pas en levant les mains qu'on va l'arreter mais bien en le fléchissant!
Oui mais on est d'accord, je n'ai pas dit que lever les mains était LA solution à tous les problèmes, j'ai aussi parlé d'incurvation

LN a écrit:


dc je relache des qu'elle cède légèrement et qu'elle ralentit... j'trouve pas ça "dur"!
Moi non plus! (j'en ai parlé un peu plus haut )
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin-éthique
avatar

Féminin Nombre de messages : 13229


MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 0:43

et un roman, un! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Peinture
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 3262

Localisation : Près de Bordeaux

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 1:06

Citation :
Oui je comprends complètement
Mais bon après c'est beaucoup une question d'école... moi un cheval qui accélère, j'exploite l'énergie au lieu de l'inhiber. C'est du cas par cas. Fakir qui chauffe je lâche tout il se calme. Je prends je relâche, je mets en cercle et on bosse. Pour un cheval qui accélère dès que je lâche, bah je demande des arrêts, mais je n'y passe pas la séance non plus, c'est juste qu'il a besoin de se défouler. Donc soit lib (j'insiste), soit on est parti pour exploiter l'énergie : trotting, galoping...
Enfin bien sûr ce n'est que ma vision des choses


Personnellement (bon déja je pense que tu y vas un peu fort en comparant avec le rollkur ) je n'ai pas un gros niveau, ça ne fait pas très longtemps que j'ai commencé le travail à pied avec Roxane, donc niveau connexion c'est pas trop trop ça les 3/4 du temps. Donc ça c'est ce que j'ai trouvé (enfin je l'ai expérimenté juste lors de ma dernière séance montée donc fait qu'une fois) pour être efficace.

Roxane a 4 ans et demi, et niveau boulot elle sait à la fois faire plein de trucs et pas grand chose, parce que j'ai beaucoup de mal à finir ce que je commence donc on fait des débuts et on ne perfectionne pas vraiment. Là comme j'ai plus ou moins un "enjeu" ou au moins un genre de délai, je me suis demandé qu'est-ce qui n'allait pas dans mon boulot avec elle, et comment arrêter d'être irrégulière. Donc pour la première fois ou presque j'ai essayé d'être carrée et claire avec elle, pas en étant sévère mais en étant claire dans ce que je voulais : qu'elle reste à l'allure que je lui demandais. A savoir aussi qu'on travaille dans le pré, donc terrain très irrégulier, et là je ne peux pas la laisser partir en vrac.

Là au début j'ai commencé à tirer quand elle n'écoutait pas, donc elle s'énervait encore plus, moi pareil et là ça ne servait plus à rien. Donc j'ai recomencé, si elle ne voulait pas faire trot pas au bout de la 2ème demande arrêt d'urgence. Mais pas violemment ou dans un sens de punition!!! Dans le sens : écoute moi je suis là, je t'ai demandé quelque chose s'il te plaît.

Après elle sait bien le faire, par contre je ne m'aventurerais pas encore à le faire au galop ou même au grand trot, mais au moins ça m'a permis d'avoir un dialogue avec elle, et pas de rester chacune bloquées sur nos positions. Je vois aussi une façon de lui demander quelque chose de très simple, qu'elle sait faire justement! Donc une méthode 2 en 1 pour gérer les soucis, je demande, elle exécute, elle est zen, on reprend dans le calme. Parce que oui moi aussi ça me calme En gros ça doit durer dans les 5 secondes... et ça évite un quart d'heure de baston.

Peut-être que si j'avais eu plus d'expérience je n'aurais pas fait ça, mais bon là ça a bien marché, et l'idée c'est bien de ne plus ne faire du tout à terme! Ou bien d'inclure la vraie flexion dans un travail d'assouplissement. Mais là je le répète je ne parle pas de la rêne d'arrêt d'urgence comme une méthode ou je ne sais quoi hein, mais dans mon cas, la dernière fois ça m'a vraiment aidée, et je pense que pour Roxane aussi c'est mieux d'en "passer par là" (purée on dirait que je lui mets des RA ou un truc comme ça ) plutôt que de la lasser en bataillant inutilement. et le but c'est bien de ne s'en servir que le plus rarement possible, quand je sens que le contact s'effrite.
Revenir en haut Aller en bas
http://equitation-ethologique-gironde.jimdo.com/
Lam
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 23
Nombre de messages : 5546

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 9:01

Citation :
Je confirme : si un cheval ne donne pas parfaitement sa tête volontairement, c'est pas la peine d'envisager un arrêt d'urgence, c'est la meilleure façon de se retrouver par terre sous le cheval, en lui pétant trois cervicales... dans le meilleur des cas.

+1 ! Et vos cas de chevaux qui se renverse bah... pour moi c'est des arrêts d'urgence qu'y n'ont pas été appris...

Citation :
J'utilise la flexion mais comme toi, jamais pour arrêté net. C'est dans cette optique que je l'envisage.

Et si on parle d'un cheval qui est réellement explosif ? Parce que des chevaux qui accélèrent c'est pas bien méchant... Mais si on parle de cabrer et de reellement embarquer a fond les ballons ?

Citation :
Après moi et la compèt... pour moi c'est bien pour des chevaux qui aiment ça, qui se sentent bien. Si ton cheval est nerveux, anxieux, c'est pas la peine de faire l'épreuve "juste" pour la faire, quitte à entrer en conflit avec ton cheval pour que ça passe. Mais c'est juste mon avis, je sais qu'il est très tranché, certainement parce que Fak monte beaucoup en pression dans les ambiances concours et que j'ai toujours trouvé ça plus néfaste qu'autre chose pour lui Mais bref c'est pas le sujet

Je n'ai jamais parlé de rentrer en conflit avec mon cheval... et pourtant il monte vite encore en pression ! Après pour moi l'échauffement concours ça dure 30 minutes mais c'est 20 minutes de pas pour 10 min (voir même moins j'crois) de trot et saut (et galop uniquement si il est totaaaal cool !)

Citation :
alors le faire travailler incurvé, en cercle, en volte, en eed. Pour moi c'est beaucoup plus progressif et bénéfique que des arrêts intempestifs le nez dans l'étrier, qui cassent le rythme, ne permettent toujours pas au cheval de se délier et sont "hard" physiquement comme moralement.

Je dois avoir un cas très spécial alors . Parce que comme je le redis, Jawad peut très bien galoper sur une volte de 2m de diamètre vu qu'il me l'a déjà fait... Donc pleins de travail ne le fait absolument pas ralentir.
Moralement, sérieusement Jawad l'accepte plutôt bien la flexion. Il ne s'y défend pas, il l'a donne même très correctement dans n'importe quel cas (même un groooos galop de charge), ne se fauche pas,...

Citation :
Il est dans "ya une étape qui a été passée trop rapidement" Clairement un cheval qui se défend comme ça n'est pas en confiance

J'ai précisé qu'il a eu quelques mois vraiment dur psychologiquement... J'ai fait 3 mois de travail à pied avant de le remonter maintenant je sais pas si c'est parce qu'on a fait 2 ans de taf' à pied que dès les premières séances montée le cheval est absolument nickel chrome vu tous les mauvais souvenirs qu'en plus il devait avoir gardé...

Citation :
Mais bon après c'est beaucoup une question d'école... moi un cheval qui accélère, j'exploite l'énergie au lieu de l'inhiber.

Je suis a fond pour ! Mais là on est déjà dans le cas d'un cheval moins explosif, non ? Enfin maintenant c'est quelque chose que je fais a fond.

Citation :
Si tu fais une rene d'arret d'urgence pour les sauts de mouton, c'est pour dire "oh! tu me respectes un peu là??"
La même pour une accélération c'est plutôt "ouhou je suis là, détends toi, ya pas de quoi fuir"
Donc déjà l'utiliser pour les deux ça me gène

Et si la rêne d'arrêt d'urgence était juste pour désamorcer un comportement excessif gênant tout en améliorant la sécurité cheval/cavalier?

Citation :
moi je donne un bout de carotte à l'arret, de sorte qu'il doive se ployer et se détendre pour le prendre.

Tu me files 50 kg de carottes stp ? Razz
Nan mais j'ai toujours l'impression que tu me parles d'un cheval qui n'est qu'à moitié explosif, quoi...

Citation :
donc pour moi on relâche tout et la pression redescend, ne serait-ce que pour reprendre quelques foulées plus loin en mettant sur un cercle au besoin, toujours sans offrir de point d'appui.

J'devais vraiment avoir un cheval taré... Quand je relâchais tout il redescendait pas du tout en pression mais il continuait a accélérer le plus possible (ou il finissait de se cabrer, au choix) et si je réagis pas immédiatement sur ma flexion, il bloquait ses muscles de son encolure pour m'empêcher de le mettre en cercle (enfin, ça c'était avant de l'apprendre à pied, quand je le montais encore en mors)

Citation :
mais en quoi c'est "éthologique" de régler ce genre de problème de fond par une action d'urgence?

C'est se mettre soi et le cheval en sécurité et apprendre en très peu de séance que "nan mon loulou, c'est pas cool d'embarquer comme un p'tit fou Razz"

Citation :
Oui tout à fait. Ce qui me gène c'est surtout l'utilisation d'une rene d'arret d'urgence dès qu'un souci se pose à cheval

Je parle de gros soucis quand même... une bête petit accélération ou un simple coup de cul, pas besoin de la rêne d'arrêt d'urgence.

Citation :
Si le cheval que je monte n'est pas capable de redescendre en pression à pied, hors de question que je pose mes fesses dessus, sinon yaura conflit, forcément. Et je m'y refuse.
La j'suis tout a fait d'accord avec toi !
Après j'sais pas si c'est quand même toujours possible... Et je continue a penser qu'avec une flexion le cheval redescend en pression très facilement et sans bagarre (vu qu'elle est apprise ! ^^) alors que pour moi travailler EED, transition, cercles etc. j'ai pas vu d'amélioration particulière (et en ballade, j'sais pas comment tu fais !)
Revenir en haut Aller en bas
http://Jaw-Lam.skyblog.com
Admin
Admin-éthique
avatar

Féminin Nombre de messages : 13229


MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 9:42

Lam je pense qu'on est d'accord, sauf que le cas que tu cites est un exemple précis et assez extrême, qui mériterait d'etre vu en vidéo et expliqué plus avant.
Parce qu'un cheval qui se cabre sous la selle pour embarquer par la suite... il se fait pourquoi? quand? Jveux dire, si c'est juste pour prendre le contrôle c'est qu'il n'a pas confiance, si c'est par peur : idem, pour moi tout ça c'est le résultat d'un débourrage raté et ça se bosse à pied, puis en longe avec cavalier sur le dos.

Souvent vous parlez de sécurité à cheval et c'est ce qui me gène dans la méthode La Cense, j'avais d'ailleurs été choquée par une vidéo d'Andy à la conférence de presse pour les RDV étho : on commence par du travail à pied, je dis ok super !
Mais à partir du moment où le cheval accepte les flexions, on monte dessus en se disant "c'est bon, j'ai le frein à main en cas de souci".
Résultat on le voit sur un cheval qui se cabre dans les écuries... bref même en mettant de coté le fait que les écuries c'est pt etre pas le meilleur endroit pour monter et encore moins avec un cheval qui se cabre.... Rolling Eyes c'est surtout un besoin de la part d'Andy de dire aux autres cavalier pros : "vous voyez, on ne fait pas une équitation de fillette". Il a répété des dizaines de fois à la conférence que lui aussi il prenait des risques à cheval, qu'il n'aimait pas entendre que c'était une équitation pour les filles etc.
Donc si, par frustration, il donne un exemple de chevaux montés trop vite pour être "un homme, un vrai" et que c'est suivi par tous les élèves... bah je dis GLOUPS pale

Nan désolée je ne vois pas les choses comme ça. Si ya besoin du frein à main, sauf situation exceptionnelle et imprévue, c'est que le cheval n'est pas prêt mentalement à etre monté!
Revenir en haut Aller en bas
naiade29
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 27
Nombre de messages : 405

Localisation : Bretagne

MessageSujet: is   Lun 8 Fév - 9:59

oula zazette, le cheval qui se cabre dans les écuries ... c'est L'Arc de Triomphe ... pas n'importe quel cheval ! lol

le cheval le plus intelligent qu'Andy ait jamais vu, d'après lui. Cet étalon était un crac de cso...jusqu'à que ses proprios abusent de ses moyens et le dégoute de sauter. à ce moment là il s'est rendu compte que se cabrer était plus facile que de sauter. et à partir de là, il a développé une défense que ses cavaliers n'arrivaient plus à gérer. le cheval a commencé à se pointer également au sol. en se levant, il arrivait à passer l'antérieur dans la longe pour l'arracher. ils ont fait appel à différentes personnes pour le rééduquer, sans résultat. par désespoir, ils l"ont donc amené à la Cense lol, c'est Andy et Jean Marie qui se sont occupés de son travail. ils ont fait un énorme travail au sol, puis monté... le seul recours qu'ils avaient quand le cheval se pointait, c'était demander une flexion latérale et mobiliser les postérieurs. si le cheval bouge ses postérieurs, c'est impossible pour lui de se lever...
petit à petit, la défense s'est arrêtée. ils ont pu reprendre un travail normal avec le cheval, sortir en extérieur,et sauter sans problème des petites barres d'1m20... jusqu'à 1m40 le cheval acceptait mais c'était vraiment la limite à ne pas dépasser.

il est retourné chez ses proprios mais n'a jamais repris sa carrière de cso, étant donné que les problèmes sont revenus vu que les proprios n'ont pas continué le travail fait à la Cense.
maintenant il ne fait plus que de la reproduction, et c'est un très bon reproducteur. pour les sorties en concours d'élevage, etc ils font appel à Jean marie, et le paie une bonne somme pour le présenter, il n'y a que lui qui le gère...
Revenir en haut Aller en bas
girolle60
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 1150

Localisation : oise

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 10:21

ah oui Elodie m'avait parlé de ce cheval... celui qui chopait sa longe, ça doit faire un drôle d'effet..

EDIT : c'était pas lui aussi qui latait dans sa porte de box dès qu'on envisagait d'entrer ???
Revenir en haut Aller en bas
naiade29
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 27
Nombre de messages : 405

Localisation : Bretagne

MessageSujet: i   Lun 8 Fév - 10:28

Moi ce qui me dérange dans cette conversation, c'est que pas mal de personnes disent : "oui mais moi avec mon cheval ..."
le problème c'est que tout les chevaux sont différents, et je ne pense pas qu'on puisse avoir de certitudes sur ce qu'il faut faire ou non, si on ne connait pas le cheval en question ...
c'est facile de dire "moi à ta place, je ferai comme ci, comme ça ... ça marche avec mon cheval donc je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas avec le tien" ... mais est-ce que ça marcherait réellement si vous travailliez le cheval à la place de la personne qui s'en occupe?

je prends l'exemple de Lam, facile de lui donner des conseils sur comment elle devrait fonctionner... mais comment être sure que vos conseils seraient plus efficaces que la façon dont elle procède?? moi je serais assez prudente dans mes propos... c'est assez osé de dire "ça n'est pas comme ça qu'il faut s'y prendre, fais plutôt comme ça"
enfin moi je trouve ça fort, d'autant plus quand on ne connait pas le cheval...

avant de pouvoir établir des certitudes et dire "je suis contre", je pense qu'il faut avoir une sacrée expérience avec les chevaux ... et non pas se baser sur la petite dizaine de chevaux qu'on a pu travailler de façon régulière dans sa vie ...

pour moi la flexion latérale a été la révélation avec Naïade. je me faisais embarquer en extérieur, elle rigidifiait complètement son encolure et je n'avais plus aucun moyen de controle, en filet (incurvation, main haute ... c'est de la rigolade dans ces cas là).
à partir du moment où je l'ai travaillée en licol en intérieur, et notamment les flexions latérales, j'ai pu établir un dialogue avec elle. dès qu'elle me quittait émotionnellement, je pliais. le résultat a été flagrant, j'ai rapidement eu une jument qui préférait demander : bon on fait quoi maintenant? et se concentrer sur les indications que je lui transmettais, plutôt que de se déconnecter.
du coup, quand j'ai recommencé à sortir en extérieur, je n'ai plus rencontré de problème de controle pcq j'avais réussi à créer une communication, et elle restait concentrée sur moi.

à mon humble avis et peut-être que cet avis évoluera par la suite, régler le problème en contenant le cheval sur des tracés courts, jouer avec l'incurvation, etc...c'est juste éviter le problème, on contient le cheval, mais le cheval n'est pas avec nous pour autant.
en laissant le cheval faire l'erreur et en corrigeant par la suite, on apprend réellement qqchose au cheval : "si je quitte mon cavalier émotionnellement, ça n'est pas très agréable, si je me concentre sur les indications que je reçois, là c'est bcp plus facile et confortable pour moi"... et là, le dialogue se crée.
et je n'ai jamais vu un cheval qui semblait abattu ou cassé à cause de ces flexions... le cheval comprend assez rapidement, et par la suite les flexions ne deviennent qu'occasionnelles. avec Naïade je ne m'en sers jamais pour le controle...pcq maintenant elle est tjrs avec moi émotionnellement et mentalement parlant. mais avec un cheval en début d'éducation...ben oui faut répéter pour qu'il assimile, ça s'appelle l'apprentissage.
etla comparaison avec le roll kur...
pour la flexion, le cheval a le choix entre rester connecté ou se déconnecter. à ce moment on demandera une flexion latérale. s'il reste avec nous, pas de flexion. et le but c'est qu'il soit léger, à partir du moment où il l'est, on relache aussitôt. le roll kur...y'a pas de solution pour le cheval, c'est tjrs inconfortable...c'est sans fin, et comme il ne trouve pas de solution...oui ça casse le mental du cheval.
avec la flexion, le cheval va se dire : "attends, dès que je suis léger et que je redescends en pression, la pression disparait" et par la suite "en fait tant que je reste connecté à mon cavalier, je suis confortable"... tant qu'on laisse tjrs une solution au cheval, j'ai du mal à concevoir que ça puisse casser le cheval.
Revenir en haut Aller en bas
LN
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 9017

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 16:31

Je suis totalement OK avec Pauline

J'avais pas relevé l'histoire du rollkur mais en effet, ça m'avait choquée aussi de vous voir comparer ça aux flexions! vraiment!

Puis encore une fois, chaque cheval est différent, et c'est pas avec nos chevaux mis à nos mains qu'on peut faire des généralités!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 17:11

avec LN et pauline!
Revenir en haut Aller en bas
girolle60
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 1150

Localisation : oise

MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 17:24

que dire d'autre que ??

je suis d'accord sur absolument TOUS les points...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   Lun 8 Fév - 17:30

Girolle: +2 ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?
» Un site intéressant : www.cheval-haute-école.com
» recherche cheval
» Le cheval juste
» Expédition polaire cheval canadien, petit cheval de fer!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Relation et travail :: Travail monté :: Questions technique-
Sauter vers: