Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Pour nos anges, Lola et Emeline...

Partagez | 
 

 LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 5 Mar - 22:13






GRANDE BARDANE.
Arctium Lappa. Compositae Asteraceae.




Cliché Theequinest ©


Nous connaissons bien cette plante dont les capitules ont la fâcheux pouvoir de transformer la crinière et la queue de nos chevaux en véritables "Dreadlocks".

Au début des années cinquante, cette particularité singulière a inspiré l'ingénieur George de Mestral dans la mise au point de l'invention révolutionnaire qu'est le "Velcro".

Cette plante, très répandue sous nos climats, est originaire d'un vaste territoire s'étendant des régions tempérées de l'Europe occidentale et du Proche-Orient aux confins de la Chine.

Au tout début du XII ème siècle, la racine de Bardane était utilisée par les religieuses dans les léproseries, macérée dans du vin, pour atténuer les effets propagateurs et désastreux de la lèpre.

Au XII ème siècle en Allemagne, Hildegarde de Bingen fait mention, dans ses écrits, de l'usage de la Bardane pour traiter diverses affections cutanées prurigineuses, très courantes au Moyen-Age.

Depuis lors, la Bardane est utilisée à des fins dépuratives de l'organisme, antiinflammatoires, anti-prurigineuses et drainantes de la peau.

Concernant son usage chez le cheval, elle peut se révéler efficace contre les affections cutanées prurigineuses et récidivantes à étiologie allergique ou non allergique.


PARTIES UTILISÉES :

Racine séchée et pulvérisée.

Feuilles fraiches et racines fraiches en décoction pour applications locales.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Dépuratif, antiinflammatoire, antibactérien dermique, antifongique, antiprurigineux, draineur hépato-rénal.

INDICATIONS USUELLES :

Dermites infectieuses, lésions prurigineuses, affections cutanées d'origine allergique.

DOSE USUELLE :

Usage interne : 30 à 50 grammes par jour de racines séchées et pulvérisées.

Usage externe : décoction de racines ou de feuilles fraiches en application sur les lésions cutanées.


ACTION CONJUGUÉE DES PRINCIPAUX COMPOSANTS :

L'action anti-inflammatoire de la Bardane est assurée par les composants du groupe des Lignanes; parmi celles-ci, la Diarctigénine opère une action antioxydante en inhibant la formation des radicaux libres en association avec l'Arctigénine qui limite la formation de cellules pathogènes.

Les dérivés polyacéthyléniques, et parmi eux les dérivés soufrés (Arctinone, Arctinol, Ferrodoxine) jouent un rôle anti-infectieux et antifongique cutané notoire en applications locales sur les lésions.

Les vertus antiprurigineuses de la Bardane sont la conséquence des action anti-inflammatoires et anti-infectieuses combinées de toutes les parties de la plante.

Les Lactones sesquiterpéniques confèrent à la Bardane une action de dépuration et de drainage hépato-rénal en conjugaison avec ses propriétés anti-radicalaires éprouvées.


PRINCIPAUX COMPOSANTS :

► Polysaccarides :

Inuline hydrosoluble.

► Polyosides :

Arctose.
Mucilages : Xyloglucanes et Xylanes.
Gomme.
Saponosides.

► Derivés polyacetyléniques :

Tridécadiène.
Dérivés thiophéniques : Arctinol, Arctinone, acide Arctique, Arctinal.
Lappaphènes.
Stérols, Sitostérol, Sigmastérol.

► Composes phénoliques :

Flavonoïdes : Hypérosides, Rutosides.
Acides phénols : acide Caféique, acide Chlorophénique, acide Caféolquinine, acide Alpha-hydroxyméthylacrylique, Verbascoside ester.
Tanins.

► Lignanes :

Arctiine.
Arctigénine.
Diarctigénine.

► Acides organiques :

Acide Malique, acide Citrique, acide Succinique, acide Gamma-guanido-n-butyrique.

► Lactones sesquiterpéniques :

Arctiopicrine, Arctiol, Déhydrofukinone.

► Lappaurine, Lappanesthésine.

► Ferrodoxine, Ferrosulfoprotéines.


© 2013
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 11 Mar - 14:36






GUIMAUVE OFFICINALE. Althaea Officinalis. Malvaceae.








Depuis la plus haute Antiquité, la Guimauve est utilisée pour ses vertus bénéfiques sur le système respiratoire ainsi que sur l'appareil digestif et ses annexes.

Au III ème siècle avant notre ère, dans ses écrits "Causis plantarum", le philosophe et naturaliste Grec Théophraste la décrivait sous l'appellation de "Althêein"
("ἄλθειν") : salutaire, en référence à ses usages médicinaux.

Quatre cents ans plus tard, au premier siècle de notre Ère, la Père de la botanique moderne, Pline l'Ancien, lui attribua le nom d'"Altheae Officinalis" dans son ouvrage "De historiae naturalis".

Des tiges de la Guimauve, on extrayait autrefois des fibres pour tisser des toiles épaisses utilisées en meunerie afin que la farine ne moisisse pas dans les sacs.

Anciennement, on donnait un bâton de racine de Guimauve aux jeunes enfants afin de faciliter la pousse des dents, cet usage est toujours d'actualité.

On connait également de nos jours la pâte de Guimauve et autres "marshmallows", très répandus en confiserie.


PARTIE UTILISÉE :

Racine séchée et pulvérisée.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Essentiellement adoucissante et émolliente, la racine de Guimauve se révèle très précieuse dans les cas d'inflammations gastriques, intestinales et bronchiques chez le cheval.

INDICATIONS USUELLES :

Toux d'irritation diverses.

Affections respiratoires à étiologie irritative allergique (poussières de fourrages, carrière, manège etc...).

Diarrhée de stress, Intestin irrité après traitements aux antiinflammatoires ou vermifugation dans les cas d'infestation massive.

Gastrite du cheval nerveux présentant des symptômes douloureux : bâillements intempestifs, tics "à l'air" avec ou sans éructations, flehmen, bruxisme).

DOSE USUELLE :

Racine séchée et pulvérisée : de 60 à 80 grammes par jour, en deux fois, dans la ration.

MODE D'ACTION :

La forte teneur en mucilages et la présence de pectine dans la racine de la Guimauve lui confèrent une action adoucissante et cicatrisante dans les affections inflammatoires et ulcéreuses.

Ces substance ayant la faculté de produire une gelée protectrice et cicatrisante en milieu acide, la Guimauve peut s’avérer efficace dans les lésions ulcéreuses au stade débutant.

Il est à préciser que les troubles gastro-intestinaux persistants doivent toujours faire l'objet d'un examen vétérinaire.

PRINCIPES ACTIFS :

► Mucilages et Pectine combinés :

• Acide Pectique, Pectine.

• Polysaccharides :

Arabinanes, Glucanes, Arabinogalactanes, L-Rhamnose, acide D-Glucuronique, acide D-Galacturonique, Arabinogalactanes, Galacturonorhamnanes.

► Flavonoïdes :

Isoscutellaréine, Gentobioside.

► Amidon, acides Phénols.

► Coumarines, Scopolétol.

© 2012.
Revenir en haut Aller en bas
Brought62
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 2610

Localisation : Nord-pas-de-calais

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 12 Mar - 9:10

Oskarnika si je comprends bien je pourrais utiliser la racine de guimauve pulvérisée dans la ration de Ida une fois que son traitement "chimique" sera terminée?
Là elle est sous bronchodilatateur en sirop et un fluidifiant en poudre. Elle devait aussi avoir des corticoides mais comme elle ne tousse plus depuis notre visite à Gand où elle a craché un gros bout de yaourt visqueux j'en ai profité pour "oublier" de lui en donner! Si je peux éviter de lui filer cette m**** je préfère largement!
L'endoscopie a donc montré une toux purement inflammatoire! Aucune bactérie c'est vraiment que de l'inflammation de type allergique à cause de toutes les poussières en fait. Donc je pense que cette plante lui conviendrait magnifiquement non?
Par contre il faut lui en donner par cure ou à vie? Voir juste pendant l"hiver car c'est là qu'elle est le plus en contact avec la poussière de paille et de foin puisque l'été en pature avec plein d'herbe mais là paddock de boue...
Revenir en haut Aller en bas
Brought62
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 2610

Localisation : Nord-pas-de-calais

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 12 Mar - 9:10

Je précise aussi que les radios et echographies des poumons n'ont rien montrés tout est nikel!
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 12 Mar - 9:44


Tu lui donnes quel médicament actuellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Brought62
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 2610

Localisation : Nord-pas-de-calais

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 12 Mar - 12:59

Elle a du sirop du Ventipulmin je crois et une poudre équivalente au mucomyst pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 13 Mar - 23:47

Citation :

Brought62 a écrit :

Oskarnika si je comprends bien je pourrais utiliser la racine de guimauve pulvérisée dans la ration de Ida une fois que son traitement "chimique" sera terminée?
Là elle est sous bronchodilatateur en sirop et un fluidifiant en poudre. Elle devait aussi avoir des corticoides mais comme elle ne tousse plus depuis notre visite à Gand où elle a craché un gros bout de yaourt visqueux j'en ai profité pour "oublier" de lui en donner! Si je peux éviter de lui filer cette m**** je préfère largement!
L'endoscopie a donc montré une toux purement inflammatoire! Aucune bactérie c'est vraiment que de l'inflammation de type allergique à cause de toutes les poussières en fait. Donc je pense que cette plante lui conviendrait magnifiquement non?
Par contre il faut lui en donner par cure ou à vie? Voir juste pendant l"hiver car c'est là qu'elle est le plus en contact avec la poussière de paille et de foin puisque l'été en pature avec plein d'herbe mais là paddock de boue...

Brought62 a écrit :

Elle a du sirop du Ventipulmin je crois et une poudre équivalente au mucomyst pour nous.


La Guimauve est indiquée dans le but de calmer les irritations dans les affections, à étiologie allergique ou non, de l'arbre bronchique sans pour autant traiter l'origine de la pathologie.

Ça pourrait être une alternative satisfaisante lorsque le traitement eupnéïque et mucolytique sera terminé.

Une désensibilisation spécifique serait une option intéressante si la jument en est au début de ces accès de toux allergique.
Revenir en haut Aller en bas
Brought62
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 2610

Localisation : Nord-pas-de-calais

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 18 Mar - 19:59

Comment ça une désensibilisation stp?
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 18 Mar - 21:14

www.futura-sciences.com/fr/question-reponse/t/allergies/d/allergie-et-desensibilisation-ca-se-passe-comment_508/
Revenir en haut Aller en bas
Brought62
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 2610

Localisation : Nord-pas-de-calais

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 18 Mar - 21:40

Merci beaucoup!
Mais où trouver un allergologue spécialisé dans les chevaux?!
Et Ida est susceptible d'être allergique à la poussière mais on ne saurait dire laquelle... Poussière de paille peut-être mais ça fait 13ans qu'elle est sur la même litière sans soucis et là bim d'un coup! Donc je fais la relation avec notre arrivée dans un nouveau club où on monte en manège, mais est-ce vraiment la poussière du sable? le sable en lui même?
compliqué!
mais je suis trés ouverte à ce genre de thérapie!
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 26 Mar - 12:27

Brought62 a écrit:
Merci beaucoup!
Mais où trouver un allergologue spécialisé dans les chevaux?!
Et Ida est susceptible d'être allergique à la poussière mais on ne saurait dire laquelle... Poussière de paille peut-être mais ça fait 13ans qu'elle est sur la même litière sans soucis et là bim d'un coup! Donc je fais la relation avec notre arrivée dans un nouveau club où on monte en manège, mais est-ce vraiment la poussière du sable? le sable en lui même?
compliqué!
mais je suis trés ouverte à ce genre de thérapie!

Pardon pour mon retard à répondre.

Je ne connais pas de véto allergologue équin dans le Pas de Calais mais voici une clinique qui pourra peut-être te renseigner :

clinique vétérinaire équine du Drap d'Or à Ardres.

Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 26 Mar - 12:30






FRÊNE ÉLEVÉ. Fraxinus Excelsior. Oleaceae.









De l'Ouest de la Volga à l'Amérique du Nord en passant par la majeure partie de l'Europe, le Frêne élevé est présent également dans les iles de la Sonde.

Ce grand arbre est un colosse, il peut atteindre 45 mètres de hauteur pour un diamètre de 1,50 mètre et vivre plus de 200 ans, il affectionne particulièrement les endroits humides, les bords des rivières, les forêts de plaine.

Son bois, à la fois souple et très résistant servait à fabriquer les roues et châssis des véhicules hippomobiles et, avec le Chêne, les éléments de charpente des clochers des églises où sa résistance aux vibrations des lourdes cloches du Moyen-Age était très appréciée.

Le Frêne était utilisé en médecine populaire dans les douleurs rhumatismales et on en pendait les rameaux dans les étables afin de prémunir les vaches des morsures de vipères.

Les feuilles du Frêne servaient également à fabriquer un breuvage pétillant appelé "Frênette", cette boisson était réputée pour ses vertus détoxifiantes et rafraîchissantes.

PARTIE UTILISÉE :

Feuilles, séparées de la tige, séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Anti-inflammatoire dans les affections rhumatismales, antalgique dans l'arthrite et les affections ostéo-articulaire.
Diurétique par la présence conjuguée de Mannitol et de composés minéraux, dont le Potassium.

INDICATION MAJEURE :

Phénomènes inflammatoires articulaires mineurs, poussées arthrosiques subaiguës, raideur des articulations.

RAPPEL IMPORTANT :

La gravité d'une affection articulaire chronique ou aigüe doit toujours être considérée et évaluée par un praticien avant d'entreprendre un traitement quelconque.

DOSE USUELLE :

Donner 30 grammes de feuilles séchées et pulvérisées par jour dans la ration.

MODE D'ACTION :

A l'instar de la majorité des plantes médicinales, le Frêne opère son action thérapeutique par une véritable synergie de l'ensemble de ses composants :

Le Rutoside et le Fraxoside opèrent une action antiinflammatoire, les Salicylates agissent contre la douleur, l'Esculoside procure une action veinotonique très utile à une bonne irrigation des articulations, de par leurs vertus anti-oxydantes les Quercitrosides évitent la dégradation précoce de l'ensemble des articulations et le Mannitol combiné au Potassium concourent efficacement au drainage des métabolites résiduels.

PRINCIPAUX COMPOSANTS :

► Triterpènes Pentacycliques : Acide Ursolique.

► Composés Polyphénoliques : Quercitroside.

► Diglycoside Flavoniques : Rutoside.

► Hétérosides Coumariniques : Fraxoside, Esculosides.

► Corps Salicylés : Acide Salicylique, Salicylates.

► Mucilage, Mannitol, Tanins Catéchiques et Galliques.

► Potassium.


© 2013
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Dim 14 Avr - 11:29







PRIMEVÈRE OFFICINALE. Primula Veris. Primulaceae.




Cliché : Rakuten Deutschland

La Primevère Officinale est la première fleur s'épanouissant au printemps, son nom latin "Primula Veris" l'évoque en signifiant "première (fleur) de printemps"; en Alsace, elle est nommée "Himmelschlessele" ("clé du ciel") en relation avec l'éveil de la nature et le renouveau terrestre.

En Allemagne, elle porte le nom de "Schlüsselblume" (fleur à la clé) en mémoire d'une très ancienne légende racontant que Saint-Pierre, après un long sommeil hivernal, laissa tomber les clés du Paradis sur la Terre, celles-ci se transformèrent en Primevère.

Au XII ème siècle, Hildegarde de Bingen la préconise pour "chasser les humeurs mélancoliques chez les esprits tourmentés" en leur apportant l'ardeur du soleil printanier évoquée par la couleur jaune d'or de sa fleur.

Jusqu'au XVIIIe siècle, la Primevère était utilisée dans certains troubles nerveux, dans le bégaiement et pour "déboucher les conduits de la vessie et du poumon".

Son utilisation primordiale demeure, aujourd’hui, par son action bénéfique sur les "toux grasses" et les bronches "encombrées".

PARTIES UTILISÉES :

Fleurs et racines, séchées et pulvérisées.

PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

Antitussif, mucolytique, expectorant, sédatif nerveux léger.

INDICATIONS USUELLES :

Toux grasse productives.

Une toux persistante doit faire l'objet d'une consultation vétérinaire.

DOSE USUELLE :

Vingt grammes de fleurs et/ou racines séchées pulvérisées dans la ration, par jour.

DURÉE DE LA CURE :

Cette plante doit être administrée durant 15 jours, si l'état du cheval ne s’améliore pas après ce délai, il est recommandé de le soumettre à un examen vétérinaire.

MODE D'ACTION :

L'efficience de la Primevère sur les affections respiratoires dues à une abondance de mucosités bronchiques s'explique par l'action conjuguée de ses nombreux composants :

Les Saponosides opèrent la fluidification des mucosités surabondantes et les Enzymes aident à leur expulsion en les dégradant.

Les dérivés salicyliques et l'acide Rosmarinique lèvent l'inflammation produisant les glaires et les flavonoïdes aident à la restauration du revêtement muqueux.


COMPOSANTS ET PRINCIPES ACTIFS :

► Fleurs :

• Saponosides : acide Primulique A générant la Primulagénine A.
• Enzymes : Primevérase.
• Flavonoïdes : Rutine.
• Dérivés salicyliques, Salicylates.
• Acide Rosmarinique.
• Caroténoïdes, Kaempférol.

► Parties racinaires :

• Saponosides triterpéniques de type Oléanane : Saponosides dérivant de l'Anagalligénine (Primacrosaponine), de la Privérogénine B (Privérosaponine B).
• Flavonnoides : Quercétol, hétérosides de Flavonols.

► Autres constituants propres à toute la plante :

• Glucides non hydrolysables : Heptoses, Octuloses, Nonuloses.
• Hétérosides Éthanoliques.
• Tanins.


©
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 13 Mai - 10:27









LES PLANTAINS

*


PLANTAIN MOYEN. Plantago Media. Plantaginaceae.





*


PLANTAIN LANCÉOLÉ. Plantago Lanceolata. Plantaginaceae.





*


GRAND PLANTAIN. Plantago Major. Plantaginaceae.





*
Ces diverses variétés de Plantain sont utilisées depuis fort longtemps dans la médecine populaire, les similarités de leurs indications et de leurs composants font qu'elles peuvent être indifféremment utilisées pour des résultats identiques.

*

Le Plantain est commun dans toute l’Europe et son usage, très ancien, en phytothérapie humaine et vétérinaire est encore très répandu.

Au premier siècle avant notre ère, le naturaliste Aulus Cornelius Celsius l'utilise comme émollient et cicatrisant de la peau, il le consigne dans ses écrits : "De Remediae".

Pline l'Ancien le rappelle et en assure la radicalité dans son ouvrage "De naturalis Historiae" au premier siècle de notre ère.

Au XI ème siècle, Hildegarde von Bingen conseillait le Plantain pour ses vertus expectorantes et cicatrisantes.

Durant le Xll ème siècle, au sein de l’École de Médecine de Salerne, la femme médecin Trottula di Salerno traite les hémorragies de parturition avec le Plantain, elle en décrit les bienfaits dans son ouvrage sur "Les maladies des femmes, avant, pendant et après l'accouchement" : "Gynaeciorum liber curandarum aegritudinum in ante et post partum"; cette respectable praticienne est une des fondatrices de l'obstétrique de son temps.

Dans son célèbre ouvrage du XVII ème siècle "Le parfaict Mareschal", le médecin hippiatre Jacques de Solleysel, responsable de la santé de la cavalerie des rois Louis XIII et Louis XIV préconisait le Plantain macéré dans le miel pour traiter les contusions de la couronne et de la sole des chevaux.

Plus proche de nous, au XIX ème siècle, l'Abbé Sebastian Kneipp, dans son entreprise de réhabilitation de la "médecine par les simples", conseillait le Plantain dans les soins des blessures cutanées après une longue expérience d'aumonier-soignant durant la guerre de 1870; sa méthode de cures phytothérapiques est encore très connue et éprouvée aujourd'hui.

Cette longue introduction historique pour démontrer l’intérêt thérapeutique accordé au Plantain au fil des siècles par les érudits et praticiens de toutes les époques.


PROPRIÉTÉS GÉNÉRALES :

► Usage interne :

Antitussif dans les toux productives par ses actions mucolytique et expectorantes.

► Usage externe :

Antiinflammatoire, antiseptique, vulnéraire, cicatrisant, hémostatique, antiprurigineux.

INDICATIONS USUELLES :

► Usage interne :

Toux grasses productives, catarrhe bronchique.

• Ces indications sont censées être appliquées dans des cas d'écoulements non infectieux et en phase débutante, il est important de faire examiner le cheval si ces signes persistent .

► Usage externe :

Piqures d'insectes, démangeaisons, plaies des parties basses des membres et de la couronne (très utile en extérieur quand on n'a rien sous la main).

DOSE USUELLE :

► Usage interne :

20 à 30 grammes par jour de feuilles séchées et pulvérisées.

► Usage externe :

Sur piqures d'insectes et démangeaisons, frotter les feuilles fraiches sur les lésions afin d'effectuer un "grattage thérapeutique" calmant de la zone prurigineuse.

Sur plaies diverses et contusions, appliquer le suc frais après l'avoir extrait des feuilles en les froissant entre les doigts.

Il existe également une méthode ancienne consistant à insaliver les feuilles broyées avant d'en appliquer le "jus", ce procédé a l'avantage d'augmenter les fonctions antiprurigineuses et antiinflammatoires de la plante.

MODE D'ACTION :

Les trois plantains contiennent une grande quantité de Mucilages, qui leur confèrent des propriétés émollientes, expectorantes et antitussives; du Tanin, qui les rend astringents, hémostatiques et cicatrisants ; de la Pectine et des Glycosides chromogéniques, de l'Aucubine et du Catalpol, à l'action anti-inflammatoire et antiseptique.

Le Grand plantain contient aussi un alcaloïde, la Noscapine, aux propriétés antispasmodiques et antitussives.

COMPOSANTS ESSENTIELS :

► Hétérosides Iridoïdiques :

• Aucuboside, Catalpol, Aspéruloside, Globularine, Ester Méthylique de l'Acide Désacétylaspérulosidique.

► Phényléthanoïdes :

• Actéoside, Cistanosides, Lavandulifolioside, Plantamajoside, Isoactéoside.

► Mucilages :

• Pectine, Glucosides chromogéniques, Polysaccharides Hydrolysables en Acide Galacturonique, Galactose, Arabinose, Acide Glucuronique, Glucose, Rhamnose, Mannose.

► Flavonoïdes :

• Dérivés de l'Apigénine et de la Lutéoline.

► Acides Phénoliquess :

• Acides P-Hydroxybenzoïque, Protocatéchique, Gentisique, Chlorogénique, Néochlorogénique.

► Alcaloïde :

• Noscapine en quantité infinitésimale.

► Autres Constituants :

• Tanins, Coumarine, Saponosides.




© 2013
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31988

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 13 Mai - 13:53

Hey, mais tu oublies l'essentiel ! En tant que cicatrisant, le plantain soigne les ulcères gastriques.
Actuellement, les chevaux pâturent dans un pré où il y a énormément de plantain, surtout du lancéolé. L'année dernière, Unica avait tout dévoré méthodiquement. Cette années, elle ne se jette plus systématiquement dessus, elle en grignote un peu mais sans plus, ce qui me laisse penser que la période ulcères est bien derrière nous. Je lui en rajoutais même dans sa ration quand elle n'avait pas accès à ce pré.
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 38
Nombre de messages : 6085

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Lun 13 Mai - 17:38

En tout cas j'peux témoigner que le plantain sur les piqûres d'insectes c'est magique : effet calmant immédiat. Testé personnellement sur une piqûre de guêpe maçonne — aïe, mais c'est toujours ce que je donne à mes amis qui se font piquer en balade depuis des années, et tous ont été conquis !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
emilie62650
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 198

Localisation : rumilly 62650

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 21:41

Bonsoir !

il apparaît partout :

PARTIES UTILISÉES :

Fleurs et racines, séchées et pulvérisées.


comment fait on ?? on fait sécher fleur et racine et on la passe au hachoir ? (les petits hachoirs électriques là pour le persil ou la viande en général )

à vous lire,

Emilie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.selleriebaron.com
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 21:47

emilie62650 a écrit:
Bonsoir !

il apparaît partout :

PARTIES UTILISÉES :

Fleurs et racines, séchées et pulvérisées.


comment fait on  ?? on fait sécher fleur et racine et on la passe au hachoir ? (les petits hachoirs électriques là pour le persil ou la viande en général )

à vous lire,

Emilie

Tu parles de quelle plante ?
Revenir en haut Aller en bas
emilie62650
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 198

Localisation : rumilly 62650

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 21:49

j'ai vu cette note sur plusieurs plantes c'est pour ça, cela m'intrigue car je prépare beaucoup de plantes séchées moi même mais je n'en ai jamais broyé/pulvérisé j'aimerai avoir si possible le protocole
Revenir en haut Aller en bas
http://www.selleriebaron.com
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 22:02

Le broyage peut se faire à l'aide d'un moulin à café électrique à hélice, ensuite on tamise finement et on conserve en bocaux hermétiquement fermés et à l'abri de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
emilie62650
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 198

Localisation : rumilly 62650

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 22:09

ah super merci beaucoup et surtout pour votre post très utile et surtout très intéressant.
bonne soirée
Emilie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.selleriebaron.com
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 7 Aoû - 22:12

Merci beaucoup Émilie !
Revenir en haut Aller en bas
Tapinois
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 55
Nombre de messages : 498

Localisation : Cournonsec (34)

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Ven 9 Aoû - 14:37

+1 avec Mrza pour les feuilles de plantain lancéolé écrasées et tamponnées sur une piqûre de guêpe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mar 15 Oct - 18:55

Feuilles d’artichaut

Bonjour,

Je possède dans mon jardin des feuilles d'artichaut non traîter, peut-on s'en servir comme une sorte de friandise après le travail ou il est favorable de l'utiliser plutôt au repas habituel .
Merci Beaucoup .

Je tient à dire que je ce sujet est très intéressant . Merci beaucoup, je ne savais pas que certaines de ces plantes pouvaient être donnés à un équidé .I love you 
Revenir en haut Aller en bas
oskarnika
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 171

Localisation : Saumur

MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   Mer 16 Oct - 0:21

Nevada120 a écrit:
Feuilles d’artichaut

Bonjour,

Je possède dans mon jardin des feuilles d'artichaut non traîter, peut-on s'en servir comme une sorte de friandise après le travail ou il est favorable de l'utiliser plutôt au repas habituel .
Merci Beaucoup .

Je tient à dire que je ce sujet est très intéressant . Merci beaucoup, je ne savais pas que certaines de ces plantes pouvaient être donnés à un équidé .I love you 
Un grand merci à toi, Nevada, pour ton honorable appréciation ! Très heureux que ces fiches puissent te servir.

Les feuilles aériennes d'artichaut peuvent être données à tout moment, les chevaux en apprécient généralement l'amertume et c'est un excellent hépato-protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plantes utiles aux chevaux
» INDEX et INDICATIONS Plantes Utiles aux Chevaux.
» LES PLANTES UTILES AUX CHEVAUX
» Plantes utiles aux chevaux.
» Les plantes utiles aux chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Leur mode de vie :: Santé générale-
Sauter vers: