Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Lola

Partagez | 
 

 Réactivité, timing du cavalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aludra
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 4676

Localisation : Paris

MessageSujet: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 15:01

Vrai sujet qui me pose des soucis depuis que je travaille avec ma prof vers plus de légèreté et de finesse... et conséquences sur les chevaux qui n'arrivent qu'avec moi, du coup.

J'ai un vrai souci de réactivité à cheval, apparemment. Autant à pied, j'arrive à être plutôt rigoureuse et présente, autant en selle, je ne sais pas, on dirait vraiment que mon cerveau se déconnecte de mon corps quand on exige un peu plus de moi, et ça ne donne plus rien de bon. Il me faut souvent plusieurs foulées de ressenti avant de réagir et de rectifier, même si je sais très bien que je suis dans le faux. Par exemple ce matin, simplement au pas, on bossait sur la rectitude, l'impulsion, une poussée égale des postérieurs, et recherche de rassembler. Je commence doucement à savoir quoi chercher, mais surtout je sais très bien ce que je dois éviter et quelles sensations doivent me faire intervenir. Pourtant, je ne sais pas, il y a un laps de temps incompréhensible entre l'action du cheval et ma réaction. Par ex, cheval qui se déséquilibre, part en vrac sur les épaules et de ce fait "court". Sensation très différente du pas rassemblé avec cheval compacté, je sais. Reprendre, réactiver les postérieurs, rééquilibrer avec mon dos et empêcher de s'encapuchonner (défaut spécifique de ce cheval), je sais. Mais... RIEN ! Je suis passive quelques secondes, je sens les choses, un petit signal dans ma tête me dit "hep ça ne va pas, là", mais je ne réagis pas et ma prof a le temps de me rappeler à l'ordre bien souvent avant que j'aie repris les choses en main... alors que je SAIS quoi faire.

Franchement c'est à se sentir très, très bête et à se demander si je n'ai pas un vrai souci, je suis vraiment à bout là, et ça m'empêche de progresser autant que je le voudrais parce que je ne cadre pas le cheval, on passe beaucoup de temps sur les mêmes exercices parce que ce qui semble acquis dix minutes plus tôt peut tout à coup redevenir problématique... Sans vouloir me fustiger à tort, je me donne vraiment l'impression d'avoir une "case en moins", vulgairement. Ma prof me répète souvent que je ne suis pas assez dans le ressenti de mon corps et de celui du cheval, pas assez spontanée et que je réfléchis trop... mais là je ne pense même pas, j'ai juste la tête vide. C'est fatigant pour tout le monde et ça me mine...
Revenir en haut Aller en bas
http://esquisse-grenat.blogspot.com
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 15:08

Je connais ça. Et je pense qu'on a tous ce travers-là, certes avec plus ou moins de temps de latence, mais quand même. On n'OSE pas me disait mon ancien prof.

La seule façon d'y remédier? Travailler, répéter les mêmes gammes encore et encore, et faire des gestes attendus des réflexes. Il se passe tel truc? On réagit de telle façon, sans même y penser.

Y a qu'à regarder, par exemple, on a tous tendance à corriger un cheval qui va se traverser en reculant la jambe sans y penser, juste parce qu'on a senti les hanches partir et qu'on a voulu faire barrage.

Hé bien en équitation de légèreté, qui demande une finesse bien supérieure, tout doit être de cet acabit, sauf que c'est le moindre ressenti qui doit appeler une réaction. Et le cheval transmet tellement de trucs qu'on ne voit que les plus gros. Les plus fins, ou les messages trop nombreux qui arrivent en même temps, on a du mal à y réagir. Et il n'y a qu'en pratiquant qu'on saura faire.
Revenir en haut Aller en bas
Aludra
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 4676

Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 16:08

Mais c'est ça, en fait c'est limite du conditionnement qu'il nous faut, que les choses ne passent plus par la conscience presque, le fameux geste-réflexe de d'Orgeix qu'il exigeait des chevaux et qui visiblement nous concerne aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://esquisse-grenat.blogspot.com
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 16:14

Ah mais bien sûr.

Aller vers le réflexe, pour le cavalier comme pour le cheval, c'est permettre d'affiner au maximum la connexion entre les deux. Une fois les réflexes assimilées, tout est hyper fluide, les questions réponses sont quasiment invisibles, et c'est LÀ qu'on touche au centaure.

C'est comme en musique, au début tu galères, tu regardes les touches de ton piano et tu rames à enchaîner la partition, et plus tu répètes, plus tu vas vite, plus c'est fluide, et une fois que la technique est maîtrisée parfaitement, tu peux faire naître l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
dinou
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 4333

Localisation : 21

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 17:24

Swift parle de cet acquisition du geste, du ressenti, et de ce qui lie les deux.
La découverte d'une sensation à cheval, la découverte de la réaction qu'on "doit" avoir, puis par la répétition, l'automatisation.

Elle dit aussi que dès qu'on réfléchit, on perd l'automatisation.
Et c'est tout à fait vrai...
A mon avis le problème c'est pas que ton cerveau ce déconnecte, c'est qu'il turbine trop.

Hier je bossais la petite Paint et on jouait à suivre le prof et faire comme si c'était une vache.
Au début je réfléchissais. Il fait ça, je veux ça, donc je dois demander ça, je le demande, j'obtiens, et... j'ai perdu la vache à la première feinte.
A un moment, j'ai déconnecté pour cerveau (sans m'en rendre compte) et tous est devenu réflexe. Je vois & j'agis dans l'instant, je ne décolle pas mes yeux de la "vache", donc j'obtiens beaucoup plus vite. J'ai pas perdu la vache d'une foulée!


C'est absolument paradoxal et déconcertant, j'en conviens.
Revenir en haut Aller en bas
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 17:33

Pourtant c'est ce qui se passe quand on conduit une voiture, ou qu'on fait du ski (à mon sens plus comparable à l'équitation)...

Si on réfléchit tout ce qu'on fait, on est pas au taquet. Si on se coule dans le mouvement, sans penser trop technique, équilibre ceci ou vitesse cela, ça passe tout seul. Il faut "se fondre". J'ai ressenti ça lors de mes leçons avec Thierry l'an dernier. Les jours où j'y arrivais le mieux, c'est ceux où j'étais crevée ou en lendemain de cuite, et que je faisais tout machinalement sans essayer de bien faire.
Revenir en haut Aller en bas
dinou
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 4333

Localisation : 21

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 17:39

Ouai mais c'est paradoxal dans le sens où plus tu veux gagner en finesse, précision, réactivité, moins il faut penser technique... mais plus il faut en avoir.

Donc tu passe obligatoirement par une phase où tu apprend la technique sans voir le bénéfice de ce que tu es entrain d'apprendre.

Je suis clairement OK avec la logique, les exemples du ski, de la conduite, de l'écriture sont parfait... tu as toujours une longue phase d'apprentissage un peu "lourde" au début.
Qui réfléchit à quelles lettres il doit assembler et comment les caligraphier quand il écrit n'importe quel mot courant?
Revenir en haut Aller en bas
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 17:57

C'est pour ça justement que les pattern, parcours ou reprises des grands cavaliers ont l'air "faciles", alors qu'on sait très bien qu'il y a des milliers d'heures de boulot derrière!
Revenir en haut Aller en bas
mp3
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 48
Nombre de messages : 8861

Localisation : 41/37

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Jeu 1 Déc - 18:21

Ah c'est un vaste sujet ça !

Je n'ai pas l'impression d'avoir ce problème à cheval, parce que je fais tout au feeling, et la technique je la vois plutôt après....Je fais les choses à l'envers quoi, les mouvements avant la théorie, les cours après avoir tout bidouillé toute seule....bon, vraiment pas la méthode recommandable Razz , j'avoue, mais ça m'a permis paradoxalement de beaucoup me fier à mon ressenti et d'être réactive.
20 ans après, je reprends des cours de dressage, je pensais avoir fait du "n'importe quoi" avec mes juments, ben non, les bases au feeling ne sont pas mauvaises. (les bases, hein, pour les trucs plus techniques, je suis contente d'avoir retrouvé une prof).
En gros, oubli un peu ton cerveau dans l'action, ré-utilise-le quand ça ne va pas, mais pas quand tout roule... Et OSE, fais-toi confiance pour être réactive !
C'est un état d'esprit, sentir globalement son cheval, être avec lui dans l'instant sans chercher à le "décomposer"(l'épaule ici, le postérieur là, le temps que tu sois sûre de toi tu l'as perdu ta bourrique...)

Mon homme à cheval a exactement ce problème, se comporter en élève, attendre qu'on lui dise tout, et pester beaucoup (stagner), parce que le timing par l'intermédiaire du prof n'est jamais assez rapide.
Revenir en haut Aller en bas
tinuviel
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 761

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Ven 2 Déc - 9:25

Lors de mon dernier cours mon prof m'a dit : "sois une bonne élève, arrête de réfléchir et fait ce que je te dis" j'ai un peu le même soucis, il me demande un truc et plutôt que d'exécuter, je réfléchis et ça part en vrille...
Mais c'est pas facile à avoir comme démarche...
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32643

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Sam 3 Déc - 21:22

En fait, Sally Swift (puisqu'elle a été citée plus haut) conseille de faire une fois le mouvement en réfléchissant à tout, en essayant de prendre conscience de tout ce qu'on a fait et des réponses du cheval, puis d'arrêter, de se repasser mentalement le "film", avec ce qu'on aimerait améliorer et les gestes qu'on aurait dû avoir mais qu'on n'a pas eus, mais aussi les bonnes sensations à retrouver etc., et ensuite, de refaire le même mouvement, mais cette fois-ci sans y réfléchir. S'il n'est pas bien intégré, on recommence, on fait une fois en réfléchissant, on se repasse le film, puis encore une fois sans y réfléchir etc. En fait, il faut essayer de passer de l'état conscient au mécanisme inconscient.

L'autre point qui me pose actuellement problème sur le même sujet depuis que j'ai deux jeunes au boulot, c'est le fait d'être à la fois "à 2 de tension" et hyper-réactif, prête à répondre au quart de tour. Avec mes 2U, j'ai besoin de cet état "à 2 de tension", ça les apaise. Le physique doit être zeeeeen, mais le mental doit turbiner à fond. Ça, c'est pas simple. Je me retrouve exactement dans la même situation que quand je monte Druss, petite bombe hyper-stressé. Sur son dos, faut être à deux de tension, mais y'a intérêt à avoir le cerveau bien réveillé parce qu'il explose de façon très soudaine, et c'est pas toujours simple d'anticiper quand justement on se met dans cet état très zen.
Revenir en haut Aller en bas
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Dim 4 Déc - 19:00

Petit tuyau : monter en dress un lendemain de soirée arrosée (ou en étant fatigué). Sérieusement, ça aide à comprendre le "lâcher-prise", et encore une fois paradoxalement, on est tellement à la masse qu'on "réflexifie" nos gestes, et du coup, tout passe mieux.
Revenir en haut Aller en bas
EstelleSTL
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 3237

Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Dim 4 Déc - 21:15

lol pour le ptit coup derrière la cravate ^^
Nan mais le timing c'est quand même une question de tact, c'est quand t'as une sensation chouette et que tu fais tout pour la conserver, en adaptant aux changements (direction, impulsion...) malgré ces variations et nouvelles infos du cheval, il faut conserver la sensation, donc anticiper. Si tu parviens à anticiper trèèès légèrement les besoins en tension, pression, relâchement etc pour conserver la sensation, tu auras nécessairement le bon timing.

En cela Aludra tu es avantagée, c'est souvent en fermant les yeux qu'on a un tact plus développé, car tout est affaire de sensation et le visuel nous parasite.
Plonge au fond de toi quand tu sens le bon contact, la bonne dynamique du dos de ton cheval et essaie juste de ne pas perdre ça, c'est comme retenir le cheval avec soi par le seul fait qu'on se persuade que c'est possible. Ca va être une vibration dans la rêne, 2cm d'avancée d'une main, une légère action de l'assiette, une jambe qui se décrispe et tu arrives à conserver le "truc".

C'est pas une suite d'actions les unes après les autres à mettre dans un ordre et une cadence précis, c'est vraiment une affaire de sensation d'ensemble. A mon avis tu réfléchis trop et... tu ne montes pas assez avec ton coeur Razz (ok elle était facile ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaltao.com
Aludra
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 4676

Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Lun 5 Déc - 10:43

mdr Elfik et Estelle ^^ Je crois aussi que je me place très vite en situation d'échec avant même d'avoir échoué, quand j'ai la bonne sensation, la bonne attitude, la plupart du temps ma réaction c'est de figer tout mon corps dans la position où il se trouvait quand j'ai ressenti la bonne chose en me disant "olalalalala si je bouge je vais tout perdre", sauf que le cheval lui continue sa vie en-dessous et... je perds tout. Il doit y avoir une bonne part d'état psychologique du moment aussi, je me souviens d'une séance où j'allais super bien sur tous les plans de ma vie, bah j'ai débloqué plein de points qui posaient problème, ri de mes erreurs etc... et ça a été super productif. Je sais pas, il faudrait que je m'épuise à l'avance ou que je me désimplique totalement, peut-être que ça marcherait ^^

EDIT : après relecture Estelle, je crois que tu as mis le doigt sur un point clé, l'anticipation des besoins. Je pense que tout simplement, une fois la sensation trouvée, je ne sais pas quoi faire pour la conserver, comment m'adapter à ce qui va suivre, je n'ai pas d'outils et je me retrouve totalement démunie. C'est une sensation assez fréquente en fait, comme si je n'étais pas capable d'initiative dans un travail plus en finesse. Je ne dis pas que je ne le suis pas, capable, simplement que je ne trouve pas les ressources pour l'être... Si le cheval est bien entre mes aides et que ma prof me prévient de l'arrivée d'un dénivelé en descente, là je vais anticiper, savoir ce qui va se passer si je ne fais rien et donc je gère à peu près. Par contre conserver une sensation et y ajouter d'autres choses, par exemple attraper quelques foulées de pas rassemblé et maintenir l'attitude, soit juste sur le cercle, soit en ajoutant une eed par ex, ça passe pas du tout, je suis trop décomposée dans ma tête et pas du tout dans mon corps en fait, je pense eed, aides de l'eed, et là m***e mon cheval court et j'ai tout perdu...

Elfik on va instaurer le concept de l'apéro-dressage ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://esquisse-grenat.blogspot.com
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 9003

Localisation : Valence

MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   Lun 5 Déc - 11:05

Alors, je vous fais part de mon expérience : mieux vaut bien picoler la veille au soir et avoir une barre au crâne, prendre un Doliprane pour l'enlever mais stabiliser l'état cotonneux, que picoler avant de monter. J'ai déjà donné, et s'il fait trop chaud, ça reste pas dedans. Bon par contre après ça fait des anecdotes pour ceux qui assistent à votre déchéance.

Plus sérieusement, cet état c'est surtout celui qu'on a quand on médite. Conscient dans la tête, mais corps à la dérive, muscles relâchés. Tout en étant capable de revenir instantanément. Il faut faire le va et vient entre cet état d'apparente mollesse et celui de "au taquet". Alors évidemment, c'est pour le dressage hein, parce qu'en CSO si tu t'endors, t'es mal bar'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réactivité, timing du cavalier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réactivité, timing du cavalier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème baterie/alternateur cavalier URGENT
» cherche cavalier(ère) pour mon loulou
» Un nouveau super plan pour les activités nautiques en Idf
» Roues ou Mags 14" cavalier
» Cavalier 95 a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Relation et travail :: Travail monté :: Questions technique-
Sauter vers: