Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Transition renforcement positif vers renforcement négatif

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
EstelleSTL
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 3238

Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Jeu 28 Mar - 17:11

emir35 a écrit:
Quel est le ratio des chevaux à problème en RP mal conduit sur les chevaux à problème en RN ?
Oui j'ai bien dit mal conduit car bien mené, aucuns des pb dont tu parles n'arrive...
As tu déjà eu des clients en RP "bien fait"?
Mais là tu es carrément orientée...
Du RP mal conduit vs du RN tout court ?
Pourquoi, le RN est-il nécessairement mauvais ?
Je ne te retrouve pas du tout dans ces propos, je ne comprends pas bien ton message.

Et sinon je n'ai aps de réponse à cette question, car généralement ce sont des chevaux avec un passé, ayant connu plusieurs propriétaires, certains ayant été maltraités (RN mal conduit comme tu dirais), d'autres chouchoutés à l'extrême (RP mal conduit), d'autres ont mal... parfois on a les 3 en même temps... on ne peut pas catégoriser à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaltao.com
handgel
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 23
Nombre de messages : 457

Localisation : Sarthe 72300

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Jeu 28 Mar - 18:03

emir35 a écrit:
Coucou ! Préparez vous au pavé

Il y a des choses qui me plaisent et d'autres pas du tout sur ce sujet....

J'ai l'impression que la plupart des intervenants n'ont jamais vraiment essayé le RP. Vous êtes-vous, ne serait-ce qu'intéressé au sujet ?
Parce que de ce que je lis, vous faites un amalgame d'idées fausses et préconçues sans avoir réellement creusé la question.

Sinon, vous sauriez que non, un cheval éduqué correctement en RP ne sortira pas tout ce qu'il sait faire pour avoir un bonbon. Que RP ne veut pas forcément dire nourriture, que RP n'est pas synonyme de bisounoursland (bien au contraire), qu'un travail en RP ne donnera pas un monstre agressif et dangereux etc...
Avant de juger quelque chose, ne serait-il pas bon de l'essayer ? Ça vaut pour le RP mais aussi pour tout le reste.

STL, ce que tu appelles "gardien" me fait peur, sérieusement.
Que la demande soit juste, faite avec tact, adaptée au cheval, à son état physique et psychologique (j'ajouterais même présent et passé) etc... C'est ce que tout bon cavalier devrait faire. C'est pour moi certains points clefs de la définition de l'homme et de la femme de cheval.
La notion de protection/berger me perturbe en revanche. De quoi penses tu protéger un animal qui fait 100 fois ton poids et 10 fois ton envergure ?
Au delà de ça, il fait comment ton cheval quand t'es pas là ?
Personnellement je pense que les chevaux sont tous parfaitement capables de se débrouiller sans nous, qu'ils n'ont pas besoin de notre protection.
Ce ne sont pas des enfants.

J'aime savoir que mon cheval est indépendant et responsable, qu'il est capable de prendre ses propres décisions et qu'il n'a pas besoin de moi comme d'une béquille.

Pour ce qui est du renforcement positif en lui même, comme je le dis souvent "chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve et chacun son destin".
Nos chevaux sont tous différents, nous sommes aussi tous (toutes) différentes. Nos objectifs, capacités, aspirations, idéal changent d'une personne à l'autres. Il est donc normale qu'il y ait autant de méthodes que de couples cavalier/cheval.
En revanche, dire qu'un cheval fait pour faire plaisir à son cavalier, ce n'est pas vrai, du moins pas au début avec un cheval vert dans son contact avec l'homme.
L'axe principal de toute éducation est la motivation. C'est au cavalier de déterminer en fonction de son cheval et de son éthique personnelle quelle source de motivation leur sera la plus bénéfique.
On se retrouve ainsi avec un choix entre éviter et recevoir.
Certains chevaux seront plus sensibles au système adrénergique qu'implique le R- et apprendront donc mieux en R-. D'autres au contraire seront plus sensible au circuit dopaminergique du R+.
La motivation est la clef pour atteindre les fonctions motrices et cognitives. C'est au cavalier de déterminer laquelle lui semble la mieux adaptée.
( pas très utile mais tu as réussis à mettre les mots sur ce que je pense en ce moment du RP etc..)
Revenir en haut Aller en bas
http://perfect-poony.skyblog.com
Parodie
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 3014

Localisation : Angers (49)

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Sam 30 Mar - 20:53

Revenir en haut Aller en bas
https://antispecismelafontainien.tumblr.com
Butterfly55
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 43
Nombre de messages : 4139

Localisation : 55

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Sam 10 Mai - 19:24

Intéressant débat, j'ai seulement lu en diagonal, mais j'avoue que j'ai déjà mon idée sur la question, et je me range du côté de Randi et Emir. Berf...

Et on a des nouvelles de Vadim et de son cheval ? QU'est-ce que ça a donné le débourrage en RN ?
Revenir en haut Aller en bas
Tam-tam
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 253

Localisation : Quelque part^^

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Mar 17 Juin - 22:11

handgel a écrit:
emir35 a écrit:
Coucou ! Préparez vous au pavé

Il y a des choses qui me plaisent et d'autres pas du tout sur ce sujet....

J'ai l'impression que la plupart des intervenants n'ont jamais vraiment essayé le RP. Vous êtes-vous, ne serait-ce qu'intéressé au sujet ?
Parce que de ce que je lis, vous faites un amalgame d'idées fausses et préconçues sans avoir réellement creusé la question.

Sinon, vous sauriez que non, un cheval éduqué correctement en RP ne sortira pas tout ce qu'il sait faire pour avoir un bonbon. Que RP ne veut pas forcément dire nourriture, que RP n'est pas synonyme de bisounoursland (bien au contraire), qu'un travail en RP ne donnera pas  un monstre agressif et dangereux etc...
Avant de juger quelque chose, ne serait-il pas bon de l'essayer ? Ça vaut pour le RP mais aussi pour tout le reste.

STL, ce que tu appelles "gardien" me fait peur, sérieusement.
Que la demande soit juste, faite avec tact, adaptée au cheval, à son état physique et psychologique (j'ajouterais même présent et passé) etc... C'est ce que tout bon cavalier devrait faire. C'est pour moi certains points clefs de la définition de l'homme et de la femme de cheval.
La notion de protection/berger me perturbe en revanche. De quoi penses tu protéger un animal qui fait 100 fois ton poids et 10 fois ton envergure ?
Au delà de ça, il fait comment ton cheval quand t'es pas là ?
Personnellement je pense que les chevaux sont tous parfaitement capables de se débrouiller sans nous, qu'ils n'ont pas besoin de notre protection.
Ce ne sont pas des enfants.

J'aime savoir que mon cheval est indépendant et responsable, qu'il est capable de prendre ses propres décisions et qu'il n'a pas besoin de moi comme d'une béquille.

Pour ce qui est du renforcement positif en lui même, comme je le dis souvent "chacun sa route, chacun son chemin, chacun son rêve et chacun son destin".
Nos chevaux sont tous différents, nous sommes aussi tous (toutes) différentes. Nos objectifs, capacités, aspirations, idéal changent d'une personne à l'autres. Il est donc normale qu'il y ait autant de méthodes que de couples cavalier/cheval.
En revanche, dire qu'un cheval fait pour faire plaisir à son cavalier, ce n'est pas vrai, du moins pas au début avec un cheval vert dans son contact avec l'homme.
L'axe principal de toute éducation est la motivation. C'est au cavalier de déterminer en fonction de son cheval et de son éthique personnelle quelle source de motivation leur sera la plus bénéfique.
On se retrouve ainsi avec un choix entre éviter et recevoir.
Certains chevaux seront plus sensibles au système adrénergique qu'implique le R- et apprendront donc mieux en R-. D'autres au contraire seront plus sensible au circuit dopaminergique du R+.
La motivation est la clef pour atteindre les fonctions motrices et cognitives. C'est au cavalier de déterminer laquelle lui semble la mieux adaptée.
( pas très utile mais  tu as réussis à mettre les mots sur ce que je pense en ce moment du RP etc..)

Complètement d'accord aussi^^
Revenir en haut Aller en bas
sanchrist91
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 29
Nombre de messages : 4018

Localisation : meurthe et moselle (54)

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Mar 17 Juin - 22:59

Idem pour moi.
Je me retrouve vraiment dans ce pavé (et dans d'autres choses).

Revenir en haut Aller en bas
http://licoletho.skyrock.com
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 6349

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Mer 18 Juin - 8:31

Moi il y a tout de même que (retour sur un vieux sujet, j'adore ^^) :
Citation :
La notion de protection/berger me perturbe en revanche. De quoi penses tu protéger un animal qui fait 100 fois ton poids et 10 fois ton envergure ?
Au delà de ça, il fait comment ton cheval quand t'es pas là ?
Personnellement je pense que les chevaux sont tous parfaitement capables de se débrouiller sans nous, qu'ils n'ont pas besoin de notre protection.
Ce ne sont pas des enfants.

J'aime savoir que mon cheval est indépendant et responsable, qu'il est capable de prendre ses propres décisions et qu'il n'a pas besoin de moi comme d'une béquille.

Je comprends que ça te perturbe dans ce que tu exprimes, par contre je pense que l'image du berger reste une image pour illustrer un point, pas une représentation exacte de la réalité. Cela étant dit... les moutons, lorsqu'ils sont sans le berger, ils restent capables de se débrouiller sans lui il me semble

Enfin j'sais pas, ce n'est pas l'idée de "protection" qui me parle dans l'image du berger de chez Hempfling. C'est plutôt le côté "accompagnateur d'une espère différente". J'y vois vraiment un côté "j'apporte ce que je peux à hauteur de mes capacités d'humain", et d'ailleurs dans une relation berger-mouton je ne vois pas une relation à sens unique, avec le berger qui serait uniquement un guide, celui qui sait, et des moutons qui seraient une masse qui suit sans se poser de question. Chacun a besoin de l'autre, chacun apporte ce qu'il est à l'autre, et c'est cette interaction qui fait le lien, qui construit la relation et les possibilités.

J'ai fait le nécessaire pour offrir à mes chevaux une vie dans laquelle ils n'ont pas "besoin" de moi (autant que possible, et ce n'est pas encore idéal, mais on a bien progressé). Cela dit, j'aime bien avoir des interactions avec eux, et j'ose croire qu'eux aussi lorsqu'ils viennent vers moi et me sollicitent, et dans ces moments... [je réfléchis en même temps que j'écris] oui OK, sans doute que ça dépend beaucoup des chevaux. Autant avec le vieux Charlie, le coup du berger, il aurait jamais pris ! Mais avec Arpad p.ex. ça me parle un peu plus. Peut-être parce qu'il est jeune, aussi. Enfin, chaque image a ses limites évidemment

(Mais sinon, j'suis toujours pas convaincue par la pertinence de l'opposition positif/négatif dans l'éducation d'un cheval... J'ai vraiment le sentiment que les différences importantes sont ailleurs et que ce débat ne fait que mettre en avant des oppositions qui n'en sont pas vraiment dans le fond.)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
josette
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 41
Nombre de messages : 2571

Localisation : in ze uk

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Mer 18 Juin - 13:07

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 6349

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Ven 20 Juin - 19:23

Bah, et les mouflons c'est bien des moutons sauvages non ? Ils ont pas vraiment besoin d'un berger Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
josette
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 41
Nombre de messages : 2571

Localisation : in ze uk

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Ven 20 Juin - 23:28

Beh oui mais bon c est un peu comme les chevaux sauvages, ils n ont pas besoin de l homme pour vivre (mais je comfirme encore un mouton, c est con, et des son plus jeune age... Y en a hier soir qu on a retrouve emberlificote dans les piquets palstique et le ruban elec que j avais mis pour delimite une clairiere dans le champ...ils ont 15 satanee, acres et faut qu ils aillent se foutre dans le m2 qu il ne faut pas (et en plus brailler comme un ane apres coup)!!!
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 6349

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   Dim 22 Juin - 7:23

LOL, ma pauvre ^^ (non mais c'est clair que je préfère les chevaux de ce point de vue là, de loin !!!)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transition renforcement positif vers renforcement négatif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Transition renforcement positif vers renforcement négatif
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Transition renforcement positif vers renforcement négatif
» renforcement positif: le plaisir au moment du clic
» Dressage clicker
» Eduquer un cheval exclusivement avec RP (partie montée)
» [Témoignages] Les chevaux (hongre ou entier) qui dévergent au travail en renforcement positif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Relation et travail :: Travail monté :: Côté relation-
Sauter vers: