Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cheval émotif au travail, découragement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Cheval émotif au travail, découragement    Mar 10 Fév - 23:32

Bonsoir tout le monde,

Cela fait bien longtemps que je n'ai plus posté sur le forum, bien je n'y ai jamais été très active en tant que posteuse (comment ça ce mot n'existe pas pirat ) mais bien en tant que lectrice (celui-là existe cheers )

J'ai tenu brièvement un journal dont voici le lien http://equinethique.forumperso.com/t7731-idalgo-quelques-nouvelles-photos?highlight=idalgo (pour que vous puissiez avoir un rapide aperçu de la bête si besoin)

Je me décide à revenir vous écrire car je me sens un peu à bout ces temps-ci, et j'aimerais profiter de vos lumières si vous n'y voyez pas d'inconvénient.
Mon Idalgo est le plus gentil cheval du monde et je l'aime de toute mon âme. Mais depuis quelques temps, son côté émotif me pèse et je perds patience de plus en plus souvent. En fait, je suis frustrée car son émotivité nous empêche de progresser dans le travail. J'ai la sensation qu'on en arrive tout le temps à 1 pas en avant, 3 pas en arrière.
J'essaie de construire mes séances en me disant que je ne vais pas me prendre la tête et prendre la séance comme elle vient, mais c'est difficile pour moi ces temps-ci.

Mon gros doudou est un diesel au travail. En début de séance je lui laisse le temps de se mettre en route à son aise. On marche un bon quart d'heure en alternant les figures de manège, puis j'entame la détente au trot et au galop. C'est en général après que les choses peuvent se corser. Du fait qu'il est bien réveillé, sa sensibilité s'en trouve exacerbée. Et une fois que nous voilà arrivés dans le vif du sujet, la moindre petite chose qui vient perturber le calme ambiant est source d'écarts, arrêts nets, voire demi-tours. Travailler "sérieusement" devient alors très difficile, surtout dès que la situation exige assez bien d'impulsion. Par exemple nous entamons une EED au trot, un bruit de brouette survient de derrière nous et j'ai droit à une embardée au galop (très vite reprise en main, là n'est pas la question). Ou à l'obstacle, il est tout à fait capable d'enchaîner un parcours jusqu'à 90cm proprement, mais il est impératif que personne ne bouge, n'éternue, ne lève un bras ou pire encore, n'échange sa place avec un autre sous peine d'embardée garantie. Je ne parle même pas de travailler alors qu'il y a du monde au tour de la piste ou un autre cheval au travail avec nous. Là c'est peine perdue, j'attends d'être seule ou je ne monte pas en carrière tout simplement (et donc parfois en hiver : je ne monte pas).

Alors, je me dis que c'est de ma faute car mon gros n'est pas assez concentré sur ce que je lui demande. Et là tout de suite, j'ai du mal à cerner la/les solution(s), sans doute phagocytée par la frustration que je suis
Parce que quand il est à ce qu'il fait, il peut très bien travailler le gros dindon    

Je l'ai toujours connu sensible comme ça, mais je ne lui en demandais pas tant avant. Nous avons progressé, les exercices sont de plus en plus exigeants en terme d'impulsion, de précision, et j'ai l'impression d'atteindre une limite.
Je suis d'un naturel très très patient en temps normal, mais il arrive de plus en plus souvent que je sente la moutarde me monter au nez. Dans ces cas-là je descends, ou je vais marcher sur la route ou au bois. Je ne voudrais surtout pas décharger ma frustration sur lui, qui n'en peut rien d'être ce qu'il est.

Enfin voilà, cela m'aura au moins permis de renouer avec l'écriture sur ce chouette forum.
Merci de m'avoir lue et au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Larome
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 544

Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 8:12

....


Dernière édition par Larome le Mer 11 Fév - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
EstelleSTL
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 3238

Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 8:57

Il me semble qu'il s'agit de deux cas bien différents
D'après la description Idalgo ne se met pas la pression, il se fait des peurs dès lors qu'il est super concentré...
Je creuserais dans deux directions :
- migraines / troubles visuels quand il est "chaud", ce qui peut s'expliquer par un sang chaud qui monte à la tête
- douleurs physiques autres qu'il parvient à gérer pour bosser, mais qui l'obligent à être dans un état d'hyper-vigilence (sous-entendu, j'ai mal, donc je suis diminué physiquement, donc j'ai intérêt à être super sur mes gardes si un danger survient car je ne suis pas au top pour fuir).

Se frotte-t-il souvent la tête au pré ? Genre front et / ou tempes recouverts de boue ?
Est-il suivi en ostéo et est-ce que tout va bien ?
S'il ne fait ça que monté (?) la selle est-elle adaptée ?

Un cheval qui n'est "que" super émotif le sera autant à la détente que dans le cœur de la séance, et même plutôt moins une fois concentré dans son travail. Donc pour moi la cause est ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
http://cavaltao.com
elo
Conseil d'Administration Assoc'
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 8350

Localisation : Allier

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 9:00

Des questions cons mais...
Tu travailles à pied un peu avec?
Tu l'as désensibilisé à tout et n'importe quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Larome
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 544

Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 9:05

Je n'ai pas dit que les deux cas étaient similaires, je proposais juste des pistes au travers de mon histoire... enfin.
Revenir en haut Aller en bas
EstelleSTL
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 3238

Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 9:24

Bah oui... et je ne comprends pas pourquoi tu as effacé ton message ?
Revenir en haut Aller en bas
http://cavaltao.com
Snurfygirl
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 7834

Localisation : belgique/stoumont

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 9:46

je rajouterais une question, sort il assez?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.aracri.org
mp3
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 50
Nombre de messages : 9297

Localisation : 41/37

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 10:41

+1 avec Estelle, y'a un truc kivapas. Pas émotif au départ, diesel ?... là, un mouvement, un bruit, ne le fera pas partir en live ?

Tu as travaillé à fond le jeu de l'amitié, avec tout ce qui peut faire du mouvement ?

Tu as l'air d'éviter les situations "à risque", j'en profiterais au contraire. Quitte à ne rien faire, mais le poser au milieu d'une carrière par ex, quand il y a bcp de chevaux qui évoluent. C'est ce que j'aime faire régulièrement avec un jeune, voir comment il réagit.
Et avec Oby (13 ans), c'est pas une partie de plaisir, mais petit à petit, ça va mieux...

Montre en vidéo les situations si tu peux .
Arrives-tu à rester assez calme, assez neutre en selle ? (sans justement "corriger" une embardée qui peut le monter dans le rouge...)

Tu ne changeras pas complètement ton cheval, mais pas de raison que vous ne puissiez évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 48
Nombre de messages : 34684

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 13:57

C'est pas à partir du moment où tu as galopé qu'il se met en mode émotif ? J'ai un cas qui me vient à l'esprit, un petit arabe adorable, mais on disait de lui quand il avait galopé : "Ça y est, l'araignée est montée au plafond". En fait, il avait un gros blocage sur le galop, je n'ai jamais trop compris pourquoi (un mélange de problèmes physiques car souvent désuni, et de problèmes mentaux car mauvais souvenirs de mains dures je pense). Et à partir du moment où on avait galopé, que ça vienne vers le début ou la fin de la séance, c'était foutu... plus moyen de retrouver son calme et son application, il chauffait, s'inquiétait, s'énervait pour n'importe quoi....
Revenir en haut Aller en bas
Popi
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 1788

Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 18:59

Tout comme Estelle : étrange qu'il commence calme et finisse hystérique. Des douleurs, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
https://dunchevalautre.com/
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 22:52

Tout d'abord je vous remercie grandement pour vos réponses.
J'y ai jeté un coup d’œil rapide fin d'après-midi, cela m'a permis de réfléchir aux pistes que vous me proposez et mine de rien, c'est une sacrée prise de recul !
J'ai donc pris des notes pour n'oublier aucune piste et structurer un peu ma réponse study

Je me rends compte que j'ai manqué de précision dans mes explications. En fait Idalgo est un grand sensible et ce en toute circonstance. Mais le fait d'être au travail le rend encore plus "à fleur de peau" qu'en temps normal. Donc il est tout à fait capable d'avoir peur de quelque chose pendant la détente, c'est juste qu'il réagira de manière plus forte (mais tout à fait gérable, entendons-nous ) quand il sera en phase de travail plus intensive.

Larome : je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de lire ton message, il m'est donc difficile de te répondre. N'hésite pas à le reposter, j'aimerais lire le cas qui te préoccupe.

EstelleSTL : concernant la santé d'Idalgo, il est suivi par un ostéo et un dentiste chaque année, et lors des derniers rendez-vous, tout semblait ok.
Pareil pour la selle, à priori elle est adaptée.
Je ne l'ai jamais vu se frotter la tête de manière excessive, voire se frotter la tête tout court. Je ne pense pas qu'il ait des troubles de la vision, par contre je ne peux rien affirmer concernant d'éventuelles migraines car je n'en connais pas les symptômes (mis à part peut-être que je suis moi-même migraineuse, mais est-ce que ça pourrait avoir un rapport confused )

Elo : je ne fais pas de TAP avec Idalgo, et je me rends compte que c'est sans doute une erreur de ma part. En fait, je n'ai jamais trop vu l'intérêt d'en faire avec lui car c'est un cheval très respectueux et très obéissant. Quand je suis à pied je peux le manœuvrer très facilement et presque à chaque fois sans devoir le toucher. Rien qu'en positionnant mon corps d'une certaine façon il comprend ce que j'attends de lui comme mouvement. Mais en parcourant le forum je me rends compte que j'ai une vision très utilitariste du TAP, alors que ça a l'air d'être bien plus enrichissant que cette seule vision de la chose. Et donc dans ce domaine, j'ai un peu tout à apprendre !

Je fais régulièrement de la désensibilisation avec lui vu son côté émotif. Mais c'est étrange car c'est "facile". Je lui présente un objet, le laisse observer, lui demande de mettre son nez dessus, et ainsi de suite sur plusieurs séances très courtes. Très vite l'objet en question ne provoque plus d'inquiétude chez lui et est intégré.
Au final on dirait que les choses nouvelles ne le tracassent pas tant que ça. C'est plutôt les changements dans son environnement habituel qui le mettent en état "d'alerte" : les chandeliers qui ont changé de place en bord de piste, des arbres abattus le long des chemins en balade, les gens/chevaux qui viennent et s'en vont dans/hors/autour de la piste, etc.
Même avec le propriétaire de l'écurie qu'il connaît depuis presque 3 ans maintenant et qui est également notre maréchal : il en a peur la quasi totalité du temps sauf quand celui-ci est en tenue de maréchal et qu'il s'occupe de ses pieds. C'est comme s'il fonctionnait par catégories ou par cases de situations "normales" et "pas normales".

Surfy : il ne sort de toute façon pas assez à mon goût pour le moment du fait de l'hiver et de l'état des prairies, mais il est sorti tous les jours minimum 2 heures par jour quand les prairies sont fermées.
Ceci dit, il est hypersensible tout le temps et toute l'année, même quand il passe tout son temps dehors avec les copains à côté. Je me souviens que la pire séance d'obstacle que j'ai vécue avec lui s'est déroulée en été (2 autres cavaliers en piste, le coach qui restait à côté d'un obstacle ou proche d'une trajectoire imposée, des spectateurs. Il a très bien sauté, mais il a été impossible de passer à côté des autres chevaux, du coach et des spectateurs, ce qui a grandement compliqué mes trajectoires )

Mp3 : tu as mis le doigt sur quelque chose d'important. En effet, plus le temps passe et plus je nous évite les situations "à risque". Cela fait deux ans que je ne travaille pas et donc j'en profite pour monter en journée quand personne n'est là. Et si je prends cours je m'arrange de nouveau pour qu'il n'y ait personne ou presque. Justement parce que comme cela je mets toutes les chances de notre côté pour pouvoir travailler sereinement, sans m'énerver.
Je suis découragée parce que malgré cela des choses viennent quand même perturber nos séances et que je m'énerve de plus en plus rapidement. Ta remarque me permet de prendre conscience qu'à vouloir nous mettre dans une bulle pour être tranquille, je nous ai enfermés dans un système qui est voué à l'échec. Il va falloir que je nous confronte aux situations délicates pour nous y réhabituer.

De là on en vient à
Napo : je ne crois pas qu'Idalgo ait un problème avec le galop. Par contre moi j'en ai un. Effectivement il est plus à fleur de peau une fois qu'il a galopé. Mais c'est peut-être aussi parce que je lui transmets une partie de mon stress. En 2008 je suis tombée 2 fois : j'ai été éjectée suite à une ruade au galop en balade en avril et je suis tombée avec mon ancienne DP au galop en octobre. Fracture de la clavicule en avril et fracture du col de l'humérus en octobre, avec à chaque fois opération, vis et plaques et tout le tralala. Ma dernière chute avec mon gros date de novembre 2013 où nous avons fait un remake involontaire de Mario Lurashi chutant au galop, le style en moins. Idalgo n'a pas un physique qui l'aide malheureusement. C'est un croisé Irish fait en descendant, il a donc un équilibre très fort les épaules. Et ma hantise, c'est que nous tombions tous les deux, encore

Popi : Idalgo ne devient pas "hystérique", dans le sens où en temps normal sa peur descend tout aussi vite qu'elle n'est montée. Sauf au travail où il reste plus électrique, plus anxieux. Mais j'insiste sur le fait qu'il est tout à fait gérable. Ses réactions se limitent à des écarts et des embardées de quelques foulées au galop. Au pire j'ai droit à un demi-tour au galop. Bon, ça surprend parce qu'on se demande pourquoi tout à coup on n'est plus dans le même sens et qu'on se dit qu'on a dû louper un épisode, mais c'est tout.

Je n'en ai pas fini avec mes réflexions, mais voici déjà un premier jet quant au début d'éclaircissements que je peux vous apporter. N'hésitez surtout pas à continuer vos remarques ou propres réflexions car cela me fait un bien fou et me donne une occasion en or de prendre du recul sur ma relation avec mon gentil Doudou.
Revenir en haut Aller en bas
Peinture
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 3267

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Mer 11 Fév - 23:34

Alors... j'ai le même à la maison, en pire

J'ai la démarche inverse de la tienne, c'est-à-dire que je fais beaucoup de TAP et que je monte moins (vu que pas de carrière, dès qu'il pleut ça glisse).

Undo est avec moi depuis 2 ans et demi, quand je l'ai récupéré il était traumatisé, il avait eu de très mauvaises expériences avec le travail monté et avait envoyé sa dernière cavalière à l'hopital. J'ai repris tout à zéro, pendant un an et demi - 2 ans, tranquillement mais en validant chaque étape pour justement éviter que cette situation se reproduise (il explosait très très fort monté). Dès le départ j'ai beaucoup appréhendé ce moment, et j'ai vraiment tout mis en place pour éviter que ça arrive. En parallèle il avait régulièrement des réactions de peur mais juste des sursauts on va dire, rien de très violents (même si à chaque fois j'appréhendais beaucoup beaucoup).

Petit à petit on a avancé, j'étais toujours sur le qui-vive mais ça s'est tassé et on a fait plusieurs sorties/expériences qui m'ont montré qu'il n'était plus ce cheval "dangereux" que j'avais récupéré.

On a continué le travail, en commençant à peaufiner un peu cet été pour éventuellement sortir sur un ou deux TREC au printemps, et on a préparé un carrousel pour des petites démos. Là le travail était un peu plus précis et exigeant, mais tout se passait bien, jusqu'au jour ou je ne sais pas ce qui s'est passé mais il a explosé et je me suis retrouvée par terre. Pour une raison incompréhensible (et invisible pour moi en tout cas).

En 3 mois, je suis tombée 4 fois, à chaque fois il a explosé très violemment et pour des raisons à priori anodines. Genre tout va bien (mais vraiment) et là un grain de sable dans le programme (ou pas) et rodéo de la mort, et bim. Ou comment devenir parano très très vite puisqu'il n'y a aucun signe avant-coureur... Grosse remise en question de mon travail et de ses acquis, si au bout de tant de temps j'en étais là où est-ce que j'avais loupé un épisode?

J'en ai parlé à une instructrice Parelli qui m'a dit que vu son caractère je ne pouvais rien prendre pour acquis (super ) et qu'il fallait surtout être sûr de sa confiance, et "réparer" tout ce qui n'allait pas. Ex il tressaille parce que l'étrivière le frôle, jeu de l'amitié avec l'étrivière, jusqu'à ce qu'il se détende. Même si on l'a déja fait 220 fois les fois d'avant. Tout ce qui sort de la routine peut être difficile, donc faut y aller crescendo, et surtout ne pas être critique envers le cheval, mais savoir revenir en arrière, le rassurer sur ses acquis.

Pour moi ton cheval est ce qu'on appelle en Parelli un cerveau droit introverti (RBI), très gentil, très sage, très appliqué, sauf que dedans c'est un grand tendu qui ne demande qu'à péter. En gros quand ça pète, ça ne sort pas de nulle part mais c'est annoncé par des petits signes (je ne parle pas d'une grosse peur inattendue, qui pourrait faire sursauter n'importe quel cheval).

Ces petits signes on choisit (enfin c'était mon cas) de les ignorer parce qu'"il sait/il connait/il l'a déja fait x fois".
Alors que non. On doit vraiment faire attention à ne pas casser la confiance du cheval en faisant comme si il n'y avait rien alors que pour lui, si il y a quelque chose. Ca ne veut pas dire poupougner et ne plus rien faire, mais accompagner face à la peur et montrer au cheval qu'on le comprend, et qu'on gère la situation.

Pour ma part, j'ai fait une pause dans le travail monté cause mauvaise saison, et surtout parce que je devenais barjot à force d'imaginer des trucs, je sais que la clef réside dans mon attitude et le fait de relativiser tout ça, et maîtriser mes émotions. Donc je travaille sur moi sunny

Juste pour préciser un point :

Citation :
Je fais régulièrement de la désensibilisation avec lui vu son côté émotif. Mais c'est étrange car c'est "facile". Je lui présente un objet, le laisse observer, lui demande de mettre son nez dessus, et ainsi de suite sur plusieurs séances très courtes. Très vite l'objet en question ne provoque plus d'inquiétude chez lui et est intégré.

Est-ce qu'il est vraiment décontracté dans ces cas là? Ou juste immobile? Souvent les RBI se mettent en mode "autiste", sans bouger, les yeux fixes... et attendent que ça passe, mais ne sont pas pour autant rassurés. Si il cligne des yeux, soupire, te regarde, là c'est bon. Si juste il ne bouge pas et qu'il regarde ailleurs/tourne la tête vers l'extérieur c'est pas bon
Revenir en haut Aller en bas
http://equitation-ethologique-gironde.jimdo.com/
clemss
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 4770

Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 10:50

Moi je pense comme Peinture , un bon RBI qui semble calme mais qui est déjà en émotion à l'intérieur . Donc répéter des pattern pour le rassurer , et les allures hautes peuvent parfois être le déclencheur de la pression qui part...Donc demander avec beaucoup de calme , accepter comme tu fais la lenteur , il explose , alors on repassé à l'allure en dessous , jeu de l'amitié etc...
Pas simple ces chevaux qu'on croit calmes mais qui ne le sont pas à l'intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Snurfygirl
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 33
Nombre de messages : 7834

Localisation : belgique/stoumont

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 11:02

tu dis qu'il sort avec les copains à côté mais il ne sort pas avec d'autres?
S'il a peur des autres au point que tu décris, ne jamais être en contact avec eux ne va pas aider

Mon Cri était un peu semblable, un semblant de calme et dès qu'on avait galopé c'était l'explosion, j'ai fait un nombre incalculable de chutes (enfin non pas incalculable car j'ai pu les compter mais le nombre me fait froid dans le dos) et seul le TAP et les sorties le plus possible en troupeau l'ont apaisé en partie

Revenir en haut Aller en bas
http://www.aracri.org
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 20:38

Je suis allée faire un tour sur les sujets traitant des RBI et effectivement, c'est Idalgo tout craché
Peinture, ça ne doit pas être évident tous les jours avec Undo, je sais que perso je n'oserais plus le monter si je devais m'attendre à être expulsée à n'importe quel moment sans raison apparente.

Clemss l'a bien cerné, Idalgo est un cheval qu'on croit très calme alors qu'il doit probablement être tendu à l'intérieur, plus ou moins selon les situations, et peut exploser à tout moment.
Je suis déjà très routinière avec lui car j'avais bien appréhendé ce besoin chez lui, mais je vois qu'il va falloir travailler la confiance dès qu'il montrera le moindre signe d'inquiétude à propos de quelque chose.

A propos des copains, c'est assez compliqué et j'avoue avoir donné ma langue au chat quelque fois en observant et en essayant de comprendre mon gros.
Quand il était en club il allait en prairie en été avec les hongres, ils étaient 5 ou 6. Bien qu'il n'y ait pas de conflit apparent, Idalgo a toujours semblé vivre sa petite vie de son côté, ne se liant avec aucun cheval en particulier et préférant limite être à l'écart.
Je l'ai toujours connu avec très peu d'instinct grégaire. Parfois il ne voulait pas se laisser attraper pour aller en cours, et ils avaient beau rentrer tous les autres en se disant qu'il allait suivre, ça n'a jamais fonctionné. Au contraire, il avait l'air plus à l'aise en étant tout seul
Malgré cela, il a toujours été très méfiant par rapport aux autres chevaux. Par exemple l'hiver quand l'un ou l'autre partait en live, Idalgo refusait de se trouver trop près de celui qui avait bougé.

Dans notre pension actuelle nous avons des prairies individuelles mais pouvons mettre les chevaux ensemble s'ils s'entendent. Comme Idalgo semblait bien s'entendre avec son voisin de pré (ils jouaient à faire la course chacun de leur côté, broutaient l'un à côté de l'autre), on a essayé de les mettre ensemble. Malheureusement cela ne s'est pas bien passé, Idalgo a été terrorisé tout de suite quand l'autre est venu à son contact gentiment, puis l'autre a voulu jouer et mon gros n'a pas dû comprendre je pense. Il a cherché par tous les moyens à lui échapper et a fini par passer à travers les fils
On a voulu retenter l'expérience dans une prairie plus grande où Idalgo aurait plus de possibilités pour fuir mais entre temps son copain a été vendu. Depuis il a repris son habitude d'ignorer les autres équidés. Au mieux il vient sentir un bout de nez mais s'en détourne très rapidement. Il ne cherche pas d'instinct la compagnie des autres, c'est comme s'il s'en foutait. Cet été j'aimerais essayer de le mettre avec une jument très gentille de l'écurie pour voir un peu. On les a déjà mis ensemble en piste en étant prêts à intervenir tout de suite au cas où mais ça n'a pas donné grand chose. C'est à peine s'il a daigné lui sentir le nez quand elle est venue à sa rencontre, pour mieux l'ignorer complètement ensuite. Je me souviens d'ailleurs du regard de la jument qui semblait elle-même ne pas trop comprendre ce manque d'intérêt et ce comportement.
On verra cet été ce que ça dira.

J'ai l'impression qu'il vit dans son monde, dans sa petite bulle, et que dès que quelque chose vient l'en sortir un peu de force c'est le drame
Revenir en haut Aller en bas
Tam-tam
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 253

Localisation : Quelque part^^

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 20:44

Pour le quotidien du parc l'attraper par exemple a tu pensé a essayer le renforcement positif/clicker?

Ah sinon je viens de penser a un truc que j'avais vu une fois. La méthode de Linda Tellington Jones
Le T-touch.
Je l'ai vu utilisé sur un cheval hyper hyper stressé et de grand émotifs. Les résultat sont bluffant.

Peut être une piste a creuser?
http://www.lisaleicht.ch/fr/tellington-ttouch/linda-tellington-jones.html
Revenir en haut Aller en bas
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 22:45

Merci pour le lien Tam-tam, je ne connais pas du tout cette méthode.
A tester éventuellement en effet, pour tant est que je trouve un praticien en Belgique.

Je vais d'abord commencer à travailler à pied pour voir si cela amène une amélioration. Je suis en train de visionner le travail d'un cheval RBI par les 7 jeux Parelli. Comme je ne connais pas grand chose en travail à pied (j'ai toujours fait un peu au feeling sans suivre une méthode particulière), j'ai besoin de me renseigner un peu avant de m'y mettre, et surtout de savoir comment je dois m'y mettre

Sinon je n'ai pas de problème pour l'attraper au parc, sauf cas exceptionnel, c'est-à-dire quand un orage carabiné nous arrive et que le ciel nous tombe sur la tête. Quand c'est comme ça, il ne reconnaît plus personne, même moi Et ce n'est pas la peine de venir avec un seau de bouffe, parce qu'il a oublié ce que c'est ! On a eu le cas cet été, orage très violent, devoir rentrer les chevaux en vitesse car danger ++ (la foudre est tombée plusieurs fois à quelques centaines de mètres, grosses rafales de vent). Il a malheureusement fallu qu'on le "coince" à plusieurs car on manquait de temps. Une fois le licol passé c'était terminé il s'était reconnecté à moi. Mais juste avant, on aurait dit un cheval sauvage qui n'avait jamais côtoyé d'humains de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Tam-tam
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 253

Localisation : Quelque part^^

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 22:53

C'est pas très connu comme méthode..mais ca gagne a être plus connu.
Faut regarder si y en a un praticien en Belgique. Je pense que oui. Y a des pros de ca dans plus de 27 pays.
et ca serait un bon complément du job fait en étho pour "canaliser"
Revenir en haut Aller en bas
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 23:01

J'ai oublié de répondre à Peinture concernant la désensibilisation. Tu fais bien de me faire remarquer l'importance du comportement. Je suis sûre que pour certaines choses en effet il me regarde, cligne des yeux et a l'air tranquille mais je n'affirmerais pas que cela a été le cas à chaque fois. Je vais y être beaucoup plus attentive dorénavant du coup
Revenir en haut Aller en bas
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Jeu 12 Fév - 23:36

En fait je ne suis pas sûre du tout de suivre la méthode Parelli à la lettre (en fait j'ai un peu de mal avec les méthodes à suivre point par point). Je vais en retenir la philosophie à adopter avec un RBI, que ce soit pour le travail à pied ou en selle.
Et je vais surtout arrêter de me mettre la pression et rester sur l'idée que je dois avant tout prendre du plaisir à ce que je fais et mon cheval aussi, même si cela prend du temps sunny
Revenir en haut Aller en bas
Peinture
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 3267

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Ven 13 Fév - 0:00

Y'a pas "une" méthode à suivre plus qu'une autre, Parelli ce qui est très chouette c'est les clés pour décrypter le cheval et des exos qui sont déclinables à l'infini ou presque... mais pour autant y'a aucune "règle" si ce n'est de s'adapter continue comme tu le fais, déja en comprenant mieux pourquoi il réagit comme ça et en t'adaptant au moment présent ça va beaucoup l'aider

Et pour le fait qu'il soit "autiste" avec les autres, il a vraiment besoin de compagnie, plus il sera seul, plus il sera perturbé (en général et avec les autres). Si tu peux lui trouver un binôme constant, ça l'aidera aussi je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://equitation-ethologique-gironde.jimdo.com/
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Ven 13 Fév - 0:11

Un binôme constant, effectivement. C'est ma priorité pour cette année.
Là il a l'air de bien s'entendre avec son voisin de box, il veut à chaque fois lui dire bonjour et lui montre plus d'intérêt qu'aux autres. Malheureusement c'est un cheval destiné à la vente, donc c'est râpé No

Sinon j'ai deux autres options, la jument dont j'ai parlé plus haut et une autre, qui sont toutes deux ses voisines de prairie pour l'année prochaine. Il a l'air plus intéressé par la deuxième que par la première. C'est une Irish, peut-être qu'il préfère les tachues J'ai de bonnes relations avec les 2 propriétaires donc avec un peu de chance, et en espérant qu'Idalgo y mette un peu du sien, on devrait pouvoir lui trouver un binôme cette année
Revenir en haut Aller en bas
Peinture
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 3267

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Ven 13 Fév - 0:17

Bon c'est top alors
Revenir en haut Aller en bas
http://equitation-ethologique-gironde.jimdo.com/
Lam
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 5635

Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Ven 13 Fév - 7:41

Mmmmmh je connais quelqu'un qui a fait la formation TTouch  
Au besoin je peux lui demander si j'peux te filer ses coordonnées
Revenir en haut Aller en bas
http://Jaw-Lam.skyblog.com
Vipouille
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 35
Nombre de messages : 1057

Localisation : Basècles, Belgique

MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    Ven 13 Fév - 17:21

Merci Lam c'est très gentil, je retiens !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cheval émotif au travail, découragement    

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval émotif au travail, découragement
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cheval aveugle et le travail à pied
» petite rando avec nath + nara travail au sol
» le campo
» Graisser les pieds
» Comment remplacer son "besoins" du mors à l'obstacle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Relation et travail :: Travail monté :: Côté relation-
Sauter vers: