Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Montées en pression au travail monté/déconnexion

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 48
Nombre de messages : 34238

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Lun 4 Nov - 21:20

Ovadora a écrit:
Comme le dit Lam, stretching émotionnel, mets la quasi dans le rouge ( à pied, hein !) puis redescends dans le bleu.
J'vais peut-être faire dévier un peu le post et je m'en excuse d'avance, mais ça, c'est un point qui m'intéresse... Pour être franche, j'ai souvent très envie de fonctionner comme ça parce que ça me paraît utile, mais j'ose pas. J'ose pas être à la fois celle qui met la pression et celle qui apaise ensuite, j'ai toujours peur que ça fasse schizophrène du point de vue du cheval ("Au secours, je ne sais pas à quoi m'en tenir avec ma bipède !!!"). Vous voyez ce que je veux dire ? Pour l'instant, je me contente de mettre ma baleine dans des situations inconfortables (la montée en pression vient donc de l'extérieur), et d'en profiter lâchement pour apparaître à ses yeux comme la gentille maman qui sait faire redescendre la pression.  Ceux qui pratiquent, vous vous y prenez comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Lun 4 Nov - 22:03

[parenthèse /on]
@Napo : Pour le coup, je vois ce que tu veux dire. J'ai le même raisonnement que toi. Si je sais mettre de l'inconfort pour éclaircir mes demandes, j'ai envie de dire que ça reste les "pressions" classiques, car je n'ai jamais poussé "dans le rouge" (volontairement du moins).
La même chose que pour toi, j'ai plutôt tendance à me contenter d'apaiser le crapaud en extérieur qui peut monter facilement.
J'essaye d'être la "personne ressource" toujours constante, le roseau solide qui est peut ployer mais ne casse pas sous la tempête... Du coup si je devais volontairement aller jusque-là j'aurai le sentiment d'être ambivalente. Et puis je ne m'en sens de toute façon pas capable.
Je le vois déjà prendre son port altier, et faire ses grands yeux plein d'intensité qui cherchent à sonder le tout avec indépendance et fierté.
En gros "Es-tu en train de me défier au bras de fer?"  (bon ok anthropomorphisme et les métaphores douteuses c'est nul, mais je n'ai pas pu m'empêcher :p)
[parenthèse /off]
Revenir en haut Aller en bas
soquette123
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 780

Localisation : Meuse

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mar 5 Nov - 0:11

Raaaaah la douleur, mis à part hormonale, j'ai du mal à y croire. Je ne pourrais pas expliquer pk, mais elle profite tellement des "situations" que ça me parait gros.

Voilà bientôt 2 semaines que Tine est exemplaire du coup Rolling Eyes Sacré bestiole celle là.
Je l'ai remonté en balade avec un tit cheval drôlement énergique il y a quelques jours. J'avais mis le mors (et sans le licol en dessous) bah mis à part 2 ptits coups de cul lors d'un bon galop dans un champ (elle ne me fait jamais de coups de cul en défense d'habitude, sauf lors de coups de sticks sur le cul quand je reprends ses rodéos, sa spécialité c'est les sauts de mouton!), elle a été géniale!!! Et dans le contexte, j'ai + ressenti ça comme du "Youhou, j'ai la frite, c'est la fête avec le copain qui est devant qu'il faut que je rattrappe" que du "Puré pourvu que j'arrive à la faire benner" comme je ressens d'habitude. Bon après, la frontière est mince, je reste sur mes gardes

On a fait une séance de sauts aussi. Un bel oxer à 90cm, je loupe le coche et me lance 1 foulée trop tot, je la déséquilibre dans son abord et donc, me retrouve un peu en vrac là haut et à la reception. D'habitude, elle aurait profité de ça pour me jarter, mais là, rien! Bon là pareil, j'étais sur le mors directos donc, ça lui laisse moins de marge de manœuvre de tenter ses folies.
Je pense que pour le moment, le mors direct va être la solution à court terme. Ca va me permettre de voir si ça vient d'un peu trop de liberté mal gérée de ma part quand elle est sans mors, ou si ça provient d'une douleur.

Mais à long terme, j'ai peur de "l'escalade des mors"... On a commencé en side pull, nous voilà en mors à aiguilles... Qu'en sera-t-il dans 6 mois??? J'ai tellement envie de la revoir en balade en groupe en side et me sentir en sécurité et parfaitement au contrôle ( Nostalgie ON).

Melyou a écrit:
C'est le rapport "poids-puissance" du cheval (ou travail régulier/puissance ça marche aussi).
Ce qui m'interpelle entre les lignes de ton post initial, c'est comme tu dis, Rustine a toujours plus ou moins eu ces phases d'expression "tous azimuts"... La force et la condition physique qu'elle a acquis au fur et à mesure au fil de sa croissance et de la pleine appropriation de son corps (motricité etc) ont fait que, peut-être, ça s'est simplement intensifié en terme de "force" et de "puissance".
Du coup ce qui était "gentillet" et qu'on laisse facilement passer au début devient "gênant et/ou dangereux" ensuite.
C'est tout à fait ce à quoi je pense et c'est bien pourquoi j'ai parlé des "ptits coups de dos à 4 ans que j'ai laissé passé", puis la violence qui s'est accrue les années qui ont suivi.

Napo, non, je n'ai pas noté les dates malheureusement. Je devrais peut etre me faire un cahier de bord à la maison avec dates et brefs résumés des séances ce qui me permettrait effectivement de voir si c'est cyclique et régulier. Quoi que je peux retrouver peut etre quelques dates grâce à Facebook où je ne manque pas, en principe, de marquer les TRES bonne séance tout autant que les très mauvaises...

Dinou: Moi qui m'accrochais toujours à la phrase "Tkt, 5-6 ans ils sont chiants, puis ensuite, au fil des années, ils se posent." Bah moi, ça ne fait que grimper crescendo. Heureusement que tout n'est pas noir, et qu'à côté de ces quelques débordements, elle reste une jument adorable et hyper intéressante à bosser.

Justement, en parlant de ça, j'ai jamais su dire vraiment si Rustine été plutôt extravertie ou introvertie car elle passe d'un stade à un autre d'une séance à l'autre. Parfois, suivant la séance que je viens de faire, je n'ai aucun doute. Puis je reviens le lendemain, et HOP, gros doute suite à la séance. Ahlalalala/.

Lam: Les exos en groupe (prendre de la distance, doubler/se faire doubler) on en fait quasi à chaque sortie et ce depuis qu'elle a 3 ans. Ca passe nickel si elle est posée, par contre, si elle est déjà un peu en pression quand on débute (choses que j'évite en principe, mais des fois, c'est pas vraiment voulu: HOP, un cheval qui déboule de la droite ^^), ca peut partir en cacahuète même si, une fois sur le mors, je reste maître de la bestiole (ne m'embarque pas etc) mais je la sens.... explosive (très verticalement!!)
Mais oui, je vais plus tenter de faire descendre la pression à pied, chose que je ne faisais pas jusqu'à maintenant car j'avais peur qu'elle assimile: "Je fais la con = elle descend de mon dos = soulagement = confort = récompense de mon comportement".
Monter en pression monté de manière "voulue", honnêtement, ça ne fait rien. Si je le fais de manière consciente, il n'y aura pas de réaction de sa part, outre qu'elle va se mettre dans sa bulle, ne va plus coopérer avec intéressement mais va répondre à mes demandes, point! et à la rigueur se tortiller dans tous les sens jusqu'à temps que je lui indique qu'elle vient de me donner la bonne réponse.
Si je monte en pression inconsciemment (car je n'arrive pas à atteindre ce que je veux et que je perds un peu mon self contrôle), bah finalement, elle va balbutier à fond, tenter de tout anticiper et de fuir au plus vite (me bouffer mon départ au galop alors que j'en suis seulement à vouloir la poser tranquillement au trot sur le cercle pour ensuite faire la demande).

Rarement elle ne pétarade en carrière montée lorsqu'elle est en dressage (avec mors...) sauf si mon stick vient taper ses fesses. Ca, elle ne supporte pas et riposte fort!

Ovadora: Lorsqu'elle monte en pression (dès le début, quand elle commence à trottiner alors qu'on est censé être au pas), j'ai beau lui faire des dizaines de RAU, rien n'y change. Quand elle a décidé que... bah... j'ai pas encore trouvé ce qui lui fera changé d'avis ^^

Le truc là dedans, c'est que je n'arrive pas à trouver quel confort elle a à faire tout ça??? Un cheval ne fait jamais les choses par méchanceté et fait toujours ça dans le but d'un certain confort non? Et puis, ça n'aime pas trop se "fatiguer" pour rien?
Or là, ça ne doit pas etre très confortable pour elle d'enchainer ces sauts, de me sentir retomber dans la selle après chaque coups de dos etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://audrey-et-tine.skyrock.com/
mp3
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 49
Nombre de messages : 9215

Localisation : 41/37

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mar 5 Nov - 9:40

C'est quoi les RAU ?

Tu la grattes un peu en dressage ? Elle ne dit rien sur les cessions ? Si tu multiplies les départs au galop ?

Oby est trèèèès susceptible aussi, et du genre à lever le cul très facilement... Là clairement, j'ai dû pas mal travailler sur moi, mentalement, et en tant que cavalière Razz . La moindre faute de main et de jambe est illico sanctionnée. Depuis que je fais plus gaffe, elle ne lève plus le cul....

soquette a écrit:
Mais à long terme, j'ai peur de "l'escalade des mors"... On a commencé en side pull, nous voilà en mors à aiguilles... Qu'en sera-t-il dans 6 mois???
C'est un discours qui traîne dans les clubs, "qui fait peur".... Je n'ai jamais eu d'escalade... Devise au contraire, ça lui a fait beaucoup de bien d'avoir un mors dur sur une durée courte, elle a fait gaffe de plus respecter la main, j'ai toujours pu revenir à mon résine tout doux  .

Citation :
car j'avais peur qu'elle assimile: "Je fais la con = elle descend de mon dos = soulagement = confort = récompense de mon comportement
Pareil, ça (dit très gentiment) c'est un discours "club" non ?
Tu peux aussi prendre le pb à l'envers. Elle n'est pas bien (si ce n'est pas physique, c'est mental), tu la soulages en descendant et en lui permettant de se "récupérer", tu remontes après, c'est cool....


Revenir en haut Aller en bas
Elfik
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 9046

Localisation : Gaillac / Toulouse

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mar 5 Nov - 9:43

Rêne d'arrêt d'urgence MP ;-)
Revenir en haut Aller en bas
mp3
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 49
Nombre de messages : 9215

Localisation : 41/37

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mar 5 Nov - 13:16

Merci Fifik Razz !
Revenir en haut Aller en bas
Sakayawa
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 31
Nombre de messages : 10361

Localisation : Hérault

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Jeu 7 Nov - 15:50

Du coup ça va mieux là ?

En lisant le poste (fort intéressant), c'est vrai que je vois d'un coup une expression LBE ++++ avec ses crises. Autant je saurais quoi faire pour "remettre en avant" et "stopper" les sauts de mouton, autant supprimer leur survenue, là je ne sais pas.

Pour le côté montée crescendo des mors, je ne pense pas que tu en viennes à tomber là-dedans vu que tu te poses tout simplement la question et que ça devient une inquiétude pour toi de ne pas en arriver là 

Je pense que tu peux suivre la progression de Allure et Highland pour chercher une progression et des stratégies
Revenir en haut Aller en bas
Parodie
Equin'éthique attitude!
Equin'éthique attitude!
avatar

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 3014

Localisation : Angers (49)

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Jeu 7 Nov - 17:17

Grossièrement Linda propose à pied d'entrer en communication avec le cheval : une vraie discussion qui peut engendrer de très longues "pauses", d'être surprenant, provocant, et à partir du moment où le cheval nous pose une question, être vraiment ludique et intéressant en proposant très rapidement un jeu.
En selle c'est un peu pareil: on grimpe vite là haut, et on laisse le cheval nous mener là où il veut au départ, tout en restant ensuite dans une sorte de compromis, avec toujours cette idée de "jeu/querelle". Donc il ne pas hésiter à monter en phase sur le licol rapidement tout en félicitant beaucoup.
Bon là c'est très grossier, pas détaillé, et il y a surement des petites erreurs dans ce que je dis (je reviendrai compléter la semaine prochaine si j'ai retrouvé ma synthèse d'ici là). Il faudrait que Lam et Tiago complètent.

Mais sinon la psychologie inversée fonctionnent très très très bien avec les LB Soquette!

Revenir en haut Aller en bas
https://antispecismelafontainien.tumblr.com
soquette123
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 780

Localisation : Meuse

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Dim 10 Nov - 11:46

mp3 a écrit:
soquette a écrit:
Mais à long terme, j'ai peur de "l'escalade des mors"... On a commencé en side pull, nous voilà en mors à aiguilles... Qu'en sera-t-il dans 6 mois???
C'est un discours qui traîne dans les clubs, "qui fait peur".... Je n'ai jamais eu d'escalade... Devise au contraire, ça lui a fait beaucoup de bien d'avoir un mors dur sur une durée courte, elle a fait gaffe de plus respecter la main, j'ai toujours pu revenir à mon résine tout doux  .
Si seulement c'était le discours des clubs par chez moi... Ca serait un sacré pas en avant!!!
Mais non, on est encore loin de se poser toutes ces questions.
Moi je la crains cette escalade car finalement, me voilà passer du licol/side pull au mors...

Mp3 a écrit:

Citation:
car j'avais peur qu'elle assimile: "Je fais la con = elle descend de mon dos = soulagement = confort = récompense de mon comportement
Pareil, ça (dit très gentiment) c'est un discours "club" non ?
Tu peux aussi prendre le pb à l'envers. Elle n'est pas bien (si ce n'est pas physique, c'est mental), tu la soulages en descendant et en lui permettant de se "récupérer", tu remontes après, c'est cool....
Là encore, loin du discours des clubs (que je ne cotoie plus d'ailleurs depuis + de 10 ans). Simplement, une reflexion sur le renforcement. "Elle fait la con, je descends, confort pour elle". Je pense qu'on ne peut pas dire que ça fonctionnera dans un sens ou dans l'autre. Tout dépend du cheval, du pourquoi il agit comme cela et de son "état mental" du moment.

Sakayawa: Pour le moment, RAS, elle n'a pas bougé d'une oreille. Demain, on va manifester dans ma ville contre la TVA, je vous dirait ce qu'il en est mais je la trouve vraiment bien en ce moment et je serai étonnée qu'elle bouge.
Merci tout plein de ton avis et conseils Saka, c'est toujours très réconfortant fun 

Parodie: C'est marrant car sans connaitre le programme de Linda, c'est tout à fait comme ça que j'opère avec ma jument...
Psychologie inversée... je vois... et j'utilise avec les enfants.. mais peux tu donner un exemple précis avec les chevaux?
Revenir en haut Aller en bas
http://audrey-et-tine.skyrock.com/
onigiri
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 40
Nombre de messages : 207

Localisation : mayenne (53)

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Ven 15 Nov - 23:05

c'est cool si ça se passe bien en ce moment
je n'ai pas du tout d'expérience avec les juments mais ma prof bosse une jument en ce moment qui avait de sérieux problème d'ovaire et elle me fait vraiment penser à Rustine (enfin sauf que cette jument son comportement était pire)
Revenir en haut Aller en bas
soquette123
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 30
Nombre de messages : 780

Localisation : Meuse

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mer 4 Déc - 19:30

Je la monte toujours en filet, (et uniquement en filet, plus de licol en dessous), et pour le moment, ça va mieux. J'ai plus le droit au rodéo, elle a tenté 1 ou 2 coups de cul par ci par là mais je la remets dans les rangs et ça roule.

Onigri, tu sais comment s'en est elle rendu compte? et ce qu'elle a fait? Je ne ferme les yeux sur aucune piste et suis toujours à la recherche d'infos
Revenir en haut Aller en bas
http://audrey-et-tine.skyrock.com/
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 48
Nombre de messages : 34238

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   Mer 4 Déc - 22:53

soquette a écrit:
Onigri, tu sais comment s'en est elle rendu compte? et ce qu'elle a fait? Je ne ferme les yeux sur aucune piste et suis toujours à la recherche d'infos
Hum... on parle ovaires, je m'incruste, là... j'ai une jument ovarienne, donc...
Chez les juments ovariennes, tu as souvent deux types de comportement totalement opposés : les pisseuses, fréquemment en chaleurs, qui couinent, collent à la jambe etc., et les dominantes/agressives, qui ont des chaleurs très discrètes, mais souvent un comportement de petit étalon. De même, dans les manifestations de douleur liées aux ovaires, il y a des comportements différents. Certaines juments n'auront rien de particulier, mais seront assez pénibles à monter parce qu'elles collent à la jambe, peinent à trouver la bonne impulsion, ont du mal à rester bien rondes, s'arrêtent toujours avec les postérieurs à trois km derrière etc. (Coucou ma noiraude...). Chez la grande majorité des juments, ça se traduira plutôt par des sauts de mouton périodiques, juste quand tu t'y attends pas forcément, puisque du n'est pas à l'intérieur pour voir ce qui se passe au niveau des ovaires. Et chez certaines encore, ça peut être plus surprenant, comme les cabrés, le refus de sauter la moindre barre, ou encore (chez Unica par exemple) l'impossibilité de franchir un gros plan ascendant sans se mettre en transe.

Vu que certaines juments ovariennes ne sont pas "pisseuses", on ne pense pas toujours à cette piste. Concrètement, qu'est-ce qui se passe ? (je résume vraiment vite fait, là...) : à chaque cycle, un follicule se développe, puis s'évacue. S'il y a dérèglement hormonal, il ne s'évacue pas toujours. Il reste sur l'ovaire. Petit à petit, peuvent s'accumuler des paquets de follicules qui ne s'évacuent plus, et la jument se retrouve avec un ovaire qui fait le double du volume normal (cas d'Unica). C'est ce qu'on nomme abusivement les kystes ovariens, qui n'en sont pas vraiment en réalité. Pourquoi ça peut faire mal ? Ben je pense que c'est surtout à cause du fameux ligament suspenseur de l'ovaire. Quand on regarde où sont placés les ovaires chez la jument, et quand on voit sur une planche anatomique comment ils sont "attachés", on se dit qu'un ovaire qui fait le double du poids normal, ça doit quand même tirer.

Comment vérifier ça : deux possibilités, l'une assez hasardeuse, l'autre radicale. On peut tenter un traitement, et voir si ça évolue. Petit conseil au passage : voir les traitements à base de plante, parce que souvent le traitement chimique n'est pas plus efficace.
L'autre option, c'est tout bêtement de demander une échographie des ovaires. Au moins, on est fixé. Ce n'est d'ailleurs pas un examen très coûteux.
Voilà, j'espère t'avoir donné quelques pistes utiles...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montées en pression au travail monté/déconnexion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montées en pression au travail monté/déconnexion
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Montées en pression au travail monté/déconnexion
» Mettre en place (travail monté)
» Montée(s) et Descentes ?
» [Méta topic] Travail monté
» 63 Montées Descentes Elite, Promotion et 1ère Division

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Relation et travail :: Travail monté :: Côté relation-
Sauter vers: