Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Dessins de Noël !!! saison 2016 c'est parti !!!! Vous avez jusqu'à dimanche 6 novembre pour vous inscrire RDV dans le blabla

Partagez | 
 

 JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 14:59

Comme on est très nombreux ici à nourrir une véritable passion pour nos pâtures, et que depuis très longtemps déjà, je me promets d'ouvrir un journal pour suivre l'évolution des miennes, je me lance. On verra si j'arrive à m'y tenir... hum...

D'abord le plan d'ensemble et l'historique :



Nous avons d'abord emménagé dans la partie dite "pré d'hiver" en octobre 2011. Ce pré n'était clôturé que dans la partie la plus basse, la plus proche des habitations, car il avait été utilisé quelques années plus tôt par deux ânes. Dans la partie la plus haute, la végétation avait largement repris le dessus, et il était très difficile de se frayer un chemin pour traverser le pré. J'ai clôturé très progressivement, car il y avait un énorme travail de débroussaillage pour passer les clôtures, et je ne suis pas du tout équipée.

Voici quelques images des lieux à notre arrivée :

Je remettrai plusieurs fois une image vue de cet endroit, pour bien montrer l'évolution.



Les piquets plastique marquent la limite temporaire de la parcelle, que je repoussais au fur et à mesure des travaux de débroussaillage.



Ce pré est composé d'une végétation de garrigue sèche. Cette végétation a beaucoup changé depuis l'arrivée des chevaux, même si le sol est globalement resté le même, très calcaire et argileux. Il pousse en garrigue certaines graminées très fragiles, qui  résistent assez mal au piétinement, et dont les chevaux raffolent. Ces graminées persistent, mais ont du mal à lutter contre des espèces plus résistantes qui se sont installées depuis.



En théorie, la nourriture offerte par ce pré au début était celle qui conviendrait le mieux aux chevaux : une herbe très ligneuse, haute, sèche. En réalité, les chevaux, qui sont de gros gourmands très sélectifs, ont tendance à la bouder et donc... à me la laisser sur les bras. Si bien que l'été dernier, j'ai dû tondre :-(



Eh oui, parce que le projet ici, ce n'est pas d'installer un paddock paradise, c'est de relever le défi de nourrir les chevaux 100% à l'herbe, ce qui chez moi n'est pas forcément simple. Alors qu'en Normandie, on compte 1/2 hectare par cheval, ici on est plutôt à 2,5 hectare par cheval, voire beaucoup plus en garrigue, où la végétation peine à se renouveler après le passage des animaux.

Par conséquent, les 2U, lorsqu'ils sont sur les prés d'hiver, sont très souvent complémentés en foin pendant quelques mois.


Dernière édition par Napo le Lun 18 Avr - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 15:11

Rapide présentation des autres parcelles, et suite de l'historique :

De temps en temps durant leur premier hiver, les 2U, qui ont été rejoints par un troisième larron et sont donc devenus les 3U, ont eu droit d'aller pâturer en bas, dans les prés d'été.
En hiver, ça ressemblait à ça :





C'était extrêmement riche, car c'est une parcelle qui avait été semée il y a fort longtemps, et sur laquelle un voisin avait fait du foin. On est en outre sur l'ancien lit d'une rivière (ancien très ancien, hein...), donc sur un sol beaucoup plus limoneux que la garrigue qui se trouve en contre-haut.
Pas de clôtures ici : je montais et démontais à l'époque des clôtures temporaires pour les laisser profiter de la verdure de temps en temps.

Pendant ce temps-là, je finissais de clôturer le pré d'hiver, en ne débroussaillant qu'un petit mètre de large pour faire passer mes fils. Le pré représentait alors une zone complètement sauvage, offrant en réalité assez peu de nourriture pour des chevaux un poil chochottes, pas très enclins à grignoter des ronces...















Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 15:28

En mars 2012, au sortir d'un très long et difficile hiver (les températures sont descendues cette année-là jusqu'à - 35°C, ce qui représente un record exceptionnel pour la région, inégalé depuis plus de 60 ans !), les 3U ont le droit de pâturer dans une parcelle à l'écart, que nous finirons par nous approprier... lol... et par baptiser "pré de Mai" (alors qu'on y va plutôt en Avril, mais bon...). Il s'agit d'une ancienne vigne, avec un sol très difficile, mais elle est en jachère depuis très longtemps, et a été néanmoins bien entretenue (passage de tondeuse régulier). D'où une herbe excellente que je n'ai jamais réussi à retrouver depuis, hélas.



Heureusement, car en avril, il n'y a plus rien à manger dans le pré d'hiver, malgré une timide repousse. Il est temps de migrer vers les parcelles du bas, et le 1er Avril deviendra la date de notre déménagement annuel.



Les 3U ont néanmoins le droit de brouter encore dans la partie carrée des prés d'été, pendant que la partie rectangulaire repousse.



Et puis D. le propriétaire des terrains, qui nous fait de plus en plus confiance, nous propose à chaque fois une nouvelle parcelle. Pour le plus grand bonheur des 3U, il nous ouvre la petite parcelle qu'on appellera depuis "le Petit Paradis Vert", et qui deviendra une annexe du pré de Mai.



Les 3U ont entamé leur migration dans les parcelles du bas. Ils sont ici H24 dans le pré de Mai (et nous sommes bien en mai 2012) :



Et puis vient l'été. Un été marqué par la sécheresse. Mais les prés sont superbes, et les 3U heureux.



Même Ucaze, vieux papi de 47 ans à l'époque de cette photo, a l'air presque dodu pour la première - et dernière - fois de sa vie.



La suite plus tard ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Randi
Eléphant du forum


Féminin Age : 20
Nombre de messages : 12206

Localisation : Haute Loire (43100)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 16:14

Aaaah trop bien, j'adore
A chaque fois j'hallucine pour Ucaze quoi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 21:18

Je reprends la chronologie...

En Août 2012 donc, énorme sécheresse : la pompe du forage nous a lâchés, grosse galère avec trois chevaux assoiffés (compter une centaine de litres par jour), et les 3U ont été encerclés par un gros incendie. Ils avaient tellement raclé jusqu'au moindre brin d'herbe, que le feu s'est fort heureusement arrêté sous nos clôtures.

Notez que sur cette image, la parcelle dite "parcelle du voisin" deviendra en 2015 une "annexe" : elle nous a été gentiment prêtée par son propriétaire. Malgré le feu, elle n'a pas mis longtemps à redevenir une jungle, ce qu'elle est encore aujourd'hui (et c'est le nom qu'on lui donne... lol !)



La sécheresse n'épargne même pas le Petit Paradis Vert, lui aussi devenu un désert...



Impressionnant, hein... Sur cette photo, nous sommes en septembre. Et en attendant la pluie, j'achète quelques ballots de foin... Tout est sec et rasé, il n'y a plus rien à manger nulle part :-(



Du coup, les 3U remontent dès le mois d'octobre dans le pré d'hiver, dont la repousse est trop timide pour les nourrir. Foin encore...



Un ou deux petits orages permettent une timide repousse : ça ne nourrit pas, mais ça fait plaisir :



Le pré d'hiver est toujours aussi sauvage (ou presque). Les 3U l'adorent, moi aussi je l'adore, mais en ce mois de novembre 2012, il est encore loin de les nourrir. Foin...







D'octobre à octobre... Une année passée, une année pour essayer de comprendre comment fonctionnent la terre et la végétation spécifique de chacun de ces prés. On est encore très loin de l'auto-suffisance alimentaire, et les 2U ont eu plusieurs mois de foin, en hiver, mais aussi en automne à cause de la sécheresse.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 21:46

Décembre 2012 : le pré d'hiver ne suffit toujours pas à nourrir les chevaux. Ils ont du foin, et ont parfois le droit d'aller pâturer dans les prés du bas, pour le plaisir.







En Janvier 2013, la neige s'invite.



A cette époque heureusement, les 3U avaient encore un abri, abri que j'ai supprimé depuis pour des raisons de sécurité (je n'avais pas prévu au départ qu'Uruguay s'en servirait pour tout un tas de choses intéressantes de son point de vue, comme se gratter, rogner le bois, jouer avec une planche qui dépasse etc.). Depuis, j'ai taillé beaucoup d'arbres, qui font de bien meilleurs abris.

Les 3U viennent de passer encore un hiver difficile, avec du froid, et beaucoup de foin dans leur alimentation. Mais heureusement, le printemps revient :

Mars 2013 dans la carrière :



Encore deux mois à tenir avant de retourner en bas :



En attendant, on rogne les derniers brins d'herbe dans le pré d'hiver :



Pré d'hiver toujours un peu sauvage, mais de moins en moins hostile, du point de vue des U (ce qui veut dire moins de ronces et plus de choses comestibles... lol)
















Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 22:09

Nous en sommes presque à deux ans de fonctionnement, et nous commençons à trouver un calendrier de rotation qui convient plus ou moins : désormais nous remonterons en décembre dans le pré d'hiver, jusqu'au premier avril. Nous passons avril et mai dans le pré de Mai, puis à partir du mois de juin jusqu'à la fin du mois de novembre, sur les pâtures d'été.

En mai, c'est toujours le bonheur, parce que comme dit le proverbe, "en mai fais ce qu'il te plaît" :-)



L'été est, encore une fois, bien sec...



Mais le mois de décembre 2013 est merveilleux, car un petit miracle s'est produit dans le pré d'hiver, qui commence doucement à nourrir les 3U :







Bien sûr, c'est encore insuffisant, et nous avons encore besoin de foin pour la "soudure", c'est-à-dire de la fin de l'hiver au printemps. En gros, cela représente un ou deux mois de foin tout au plus, en de mi-janvier à mi-mars.

Hasard ou pas, Unica, qui était extrêmement coliquarde en hiver (jusqu'à 10 coliques le premier hiver), ne fait pratiquement plus de colique. Alors que jusqu'à présent, je trouvais normal de complémenter les chevaux en foin l'hiver, partant du principe que l'herbe d'hiver est beaucoup trop pauvre pour les nourrir, je commence à être tentée par l'expérience. Et dans la nature, que mangent les chevaux ? Personne n'est là pour leur apporter du foin. Ils maigrissent, parfois beaucoup. Est-ce grave ? Durant l'hiver 2013-2014, Unica ne fait qu'un micro-départ de colique (moins de 5 minutes). Idem durant l'hiver suivant, encore une fois pendant la période de soudure au foin, et aucune colique cette année, première année quel les chevaux passent à l'herbe intégrale.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 18 Avr - 22:58

En Janvier 2014, Ucaze nous quitte juste avant d'atteindre l'âge record de 50 ans. Sacré poney. Les 3U redeviennent les 2U. Si la mort d'Ucaze est terriblement difficile à encaisser pour nous, elle me facilite la gestion des pâtures, il faut bien le dire. Sachant qu'il y a 4 hectares et qu'il faut environ 2,5 hectares par cheval dans ma région, désormais je suis presque dans les conditions idéales pour nourrir les U intégralement à l'herbe  (avec un troisième cheval, il me faudrait presque 7 hectares). En théorie du moins. Dans les faits, il faudra se pencher sérieusement sur la gestion des pâtures.

2014 est pour moi une année de lectures, de découvertes et d'expérimentations. J'essaie de comprendre un peu mieux chaque jour comment fonctionne la terre. Je comprends de mieux en mieux le rôle des arbres, et je commence à prendre grand soin de ceux qui sont sur le pré des 2U. Désormais, je comprends que tout est un équilibre fragile - la terre, les plantes nourricières ou pas, les arbres - équilibre dont le maintien et l'efficacité relève d'un véritable casse-tête.

Le pré d'hiver devient un pré "sauvage apprivoisé". En disparaissant peu à peu, les ronces et les buissons laissent de la place aux arbres.





Certains arbres peuvent désormais jouer le rôle d'abris naturels efficaces.



Néanmoins, c'est une terre de garrigue qui reste très âpre. Rien à voir avec les pâtures du bas (à l'exception du pré de mai qui est une ancienne vigne). Dans les pâtures du bas, chaque motte de terre soulevée révèle une vie qui grouille :



Août 2014... sécheresse, encore (notez que dans le Sud, c'est plutôt une norme, l'été sec de chez sec...). Les pâtures sont très sèches, les 2U n'ont pratiquement plus rien à grignoter. Comme une bénédiction, le propriétaire de la petite parcelle qui avait brûlé en 2012 me propose ladite parcelle.
Problème : c'est devenu une jungle impressionnante : il est totalement impossible de traverser ce pré de part en part (aujourd'hui encore, je n'arrive pas à atteindre l'angle sud-ouest du pré !)



Je clôture temporairement un petit bout...



... et me réserve la suite pour plus tard... quand j'aurai le courage de débroussailler au moins de quoi faire passer un fil de clôture...

La Jungle... voilà un pré qui porte bien son nom...



En attendant, ce pré est une bénédiction : il nous permet de passer l'automne sans foin en attendant la repousse des premières pluies, qui viennent en général vers septembre-octobre.

En septembre, la pluie vient... un peu trop. Les 2U sont rapatriés dans le pré de Mai, les pâtures d'été étant inondables et particulièrement boueuses en cas de forte pluie. Et cet automne-là... foin, encore :-(



La pluie et la repousse qui s'ensuit nous permettent néanmoins de tenir jusqu'au mois de décembre dans les pâtures du bas.



Ainsi s'achève notre troisième année de fonctionnement. La suite demain :-)


Dernière édition par Napo le Mar 20 Sep - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
clandestinette
Eléphant du forum


Féminin Age : 38
Nombre de messages : 17625

Localisation : Meurthe et Moselle (54)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 7:24

Passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 14:07

Suite :-))

Novembre 2014 : pâtures inondées !!! Il a plu toute la nuit, de très fortes pluies, et je retrouve au petit matin les 2U qui ouvrent de grands yeux étonnés et ne reconnaissent plus leur pré :



Au premier plan le "Pré de Mai", et au font le "Petit Paradis Vert", qui n'a pas été épargné :



Du coup, les 2U sont rapatriés en urgence dans le pré d'hiver un mois avant la date prévue :



Le pré d'hiver commence à bien donner, mais en janvier-février, il faut encore ajouter du foin.







Pour le plaisir, on va parfois pâturer dans "la Jungle", qu'on peut désormais en partie traverser :







Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 14:26

Entre hier et aujourd'hui, il vient de se passer un truc très drôle : Google Maps vient de mettre à jour les vues satellites de ma région, et je peux donc refaire un plan des parcelles des 2U qui correspond mieux à la réalité :



Sur l'image actualisée de Google Maps, les limites des parcelles sont plus réalistes, on voit apparaître la carrière, et on distingue bien, en zoomant, les tracés couramment utilisés par les 2U.
Les couleurs vives représentent le pré principal, et la couleur pâle correspondante représente la ou les annexes des prés en question : l'extension du pré d'hiver dont je parlerai plus bas, la Jungle et le Petit Paradis Vert pour le Pré de Mai, et enfin la carrière pour les prés d'été.


Dernière édition par Napo le Mar 19 Avr - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 14:59

Les dernières photos ci-dessus datent de février 2015. En Avril 2015, les 2U rejoignent à l'heure précise leurs quartiers d'été. Ils sont gras comme des loukoums (dixit Mirza, à juste titre), les prés en avril 2015 ressemblent à ce qu'ils sont en avril 2016, et les problématiques qui vont se poser à moi durant l'année 2015 sont précisément les mêmes que cette année 2016.



- J'ai pratiquement la surface qu'il faut pour nourrir 2 chevaux 100% à l'herbe, en théorie. Car dans la réalité, j'ai un énorme problème : celui de la distorsion entre l'hiver et l'été.

En hiver, malgré une meilleure gestion des parcelles, il manque toujours de quoi manger correctement. Soit les 2U ont à disposition une herbe trop rase, que je ne crois pas si riche que ça car c'est de l'herbe d'hiver, qui a souvent déjà gelé, ce n'est pas du tout comme la repousse de printemps ou d'automne. Soit ils ont justement de la repousse bien verte dans les pâtures du bas, ce qui est totalement indigeste pour eux, et donc ils n'y vont pas. Il me manque, au cœur de l'hiver, une parcelle où les 2U trouveraient une herbe assez ancienne déjà, un peu haute, mais pas trop riche. Mais ça, dans la nature, ça ne se trouve pas forcément. Alors bien souvent, on met un peu de foin. Cette année cependant, ils n'ont mangé en tout et pour tout que 4 petits ballots de 40 kg... dont ils auraient bien pu se passer, que je leur ai offerts pour le moral, et qu'ils ont allègrement gaspillés... hum...

A partir du printemps et jusqu'à mi-juillet environ, c'est au contraire le gros déliiiire. De l'herbe à profusion, et des chevaux qui explosent. C'est pas forcément une bonne chose non plus. En août et en septembre, après plusieurs mois de sécheresse, on se restreint un peu car tout est grillé, mais les quelques orages de fin d'été ramènent un peu de verdure, qui les fait à nouveau exploser.

Bref, ce n'est pas très satisfaisant, et je rêve d'un meilleur équilibre même si je sais désormais que chez le cheval, la pénurie d'herbe en hiver amène une diète aussi salutaire que la pratique du jeûne l'est pour l'humain.
Référence:
 

- Second problème : les variétés envahissantes. Chaque année, c'est la grande surprise : qu'est-ce qui va sortir dans mes pâtures ? Par quoi allons-nous être envahis :-(( Je sais que la présence des chevaux n'y est pas pour rien. Herbivores très sélectifs (et même ultra sélectifs pour les miens), forcément, ils mangent les bonnes graminées jusqu'à la racine, et boudent tout le reste, qui prolifère allègrement. Malgré les rotations, ils tassent les terrains, et certaines variétés fragiles peinent à survivre, au profit de plantes plus conquérantes comme le chardon, le rumex ou la scabieuse maritime.
Or je n'ai aucun moyen mécanique pour lutter contre ces plantes envahissantes et aérer la terre. Ma seule arme, c'est la nature elle-même, et notamment toutes les micro-bestioles qui vivent sous la terre. Je ne laboure pas, mais un ver de terre passe son temps à monter et descendre du fond à la surface. Il m'en faut des millions. Pour aérer la terre, je compte aussi sur les bousiers et quelques autres bestioles. Alors quand une inondation comme celle de novembre 2014 noie tous mes vers de terre, c'est un véritable désastre. Les prés d'été ont mis plus de deux ans à s'en remettre :-((

Mon plan de bataille pour répondre à ces deux problématiques, c'est de changer mon système de rotations. Le principe : Pas plus d'un mois sur la même parcelle, pas moins de 2 mois sans un seul cheval sur la parcelle.

Et voici ce que ça donnerait :



Les numéros correspondent aux mois : En janvier, nous serons sur le pré d'hiver, en février sur le pré de mai, en mars sur le grand pré d'été, en avril sur celui qui jouxte la carrière, puis en mai, retour au pré d'hiver, en juin dans le pré de mai (qu'il faudra donc rebaptiser... lol !), en juillet dans le pré d'été etc.

L'ordre des rotations s'est fait en fonction des spécificités de chaque parcelle : quelle parcelle offre de l'ombre en été, des arbres étanches en hiver ?... Je commencerai à tester ces rotations dès le mois d'août, et c'est un peu le suspens : quel résultat en matière d'équilibre alimentaire pour les chevaux, quel résultat en matière de maintien de la biodiversité et de lutte contre les variétés envahissantes, c'est le grand suspens...
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum


Féminin Age : 37
Nombre de messages : 6005

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 20:32

C'est une bonne idée, et un bon début de rotation plus efficace
Il faudra peut-être un peu de temps pour que tu en mesures les effets, mais déjà si tu les laisses moins longtemps sur chaque parcelle en effet, la pression sur l'herbe sera moins importante et elle aura plus de temps pour repousser.

Ils font quelle surface, chacun de ces prés, en gros ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 22:25

Le pré d'hiver fait presque un hectare et demi, mais c'est de la garrigue pauvre et une terre très dure, sur laquelle ne pousse pas grand chose (pour l'instant...héhé...). Le pré d'été carré (enfin...carré rogné dans un angle en fait) fait un hectare, donc le pré rectangulaire en fait un peu moins. Le pré de mai est le plus petit mais avec les deux annexes, on arrive aussi à un hectare. Globalement, ça nous fait presque un hectare par parcelle.
Chaque parcelle sera utilisée 3 mois dans l'année, et sera ensuite au repos trois mois. Celle qui m'inquiète le plus, c'est le pré de Mai, l'un des plus difficile en matière de sol, car la roche est très proche, et la terre a été épuisée par des années de culture viticole. C'est complètement destructeur, la vigne. D'ailleurs, elle a été très mal arrachée, et les racines continuent à nous enquiquiner. Les pieds de vigne ressortent ça et là en rampant dans le pré, en faisant de longues lianes de plusieurs mètres, et en étouffant le reste de la végétation. Bref, les anciennes vignes, c'est assez désastreux :-(

Quelques photos de l'année 2015-2016 pour finir :

L'été 2015, je l'appellerai l'enfer de la scabieuse maritime.



La scabieuse maritime, c'est mon enfer. C'est une plante plus ou moins comestible, mais que les chevaux n'aiment pas. La plupart du temps, elle reste modeste : juste une petite fleur mauve au bout d'une tige de 40-50 cm. Allez savoir pourquoi, conditions météo particulières ou autre, l'année dernière, la scabieuse maritime s'est senti pousser des ailes et s'est développée pour atteindre un bon mètre. Cela nous était déjà arrivé dans le pré d'été. Là, c'était général. Un seul pré a été épargné : le pré d'été rectangulaire... complètement envahi par les chardons.
Problèmes :
- Les chevaux ne consomment pas la scabieuse, ou à peine. Ils grignotent vaguement la fleur et laissent le reste, qui finit par sécher sur place mais ne disparaît pas.
- La rosette de la scabieuse est volumineuse et étouffe toute autre plante qui tenterait de pousser. Quand on a arraché la scabieuse, il ne reste que la terre dessous, car rien n'a eu la place de pousser.
- La scabieuse, comme toutes les plantes qui poussent sur des sols ingrats, a une racine bien pénible à arracher.
- Et le pire de tout : la tige de la scabieuse est particulièrement résistante. Les fleurs font des petites boules qui s'emmêlent. Ainsi, lorsqu'une pâture est envahie par la scabieuse, il devient totalement impossible de la traverser. Même Unica avec son poitrail de bulldozer n'y parvient pas : les tiges se nouent entre elles et résistent.

Pour une fois, il a fallu faire appel à un engin mécanique : D. et moi avons loué une débroussailleuse, et nous y avons passé deux jours. En deux jours, nous sommes à peine venus à bout du grand pré d'été, et d'un tout petit bout du pré d'hiver.

Le pré d'été : on a enlevé ce qu'on a pu, mais il en reste encore...



Le pré d'hiver : on a enlevé à la débroussailleuse une mince bande tout en bas. Et j'ai arraché à la main tout le reste, comme on le voit sur l'immense tas (tas que je mettrai un hiver à brûler petit à petit...)



Quant au reste du pré d'hiver, hé bien c'est le désastre :













On est en septembre, et je sais une chose : tant qu'il y a de la scabieuse et quelques autres plantes très hautes et envahissantes (le fenouil notamment), il n'y aura pas d'herbe. Il faut donc arriver à arracher/couper le maximum durant le mois de septembre, si on veut avoir un tout petit peu d'herbe en décembre.
Courage, courage... dès que j'ai une heure de libre, j'y suis :-(

Pendant ce temps-là, les 2U ne se doutent de rien et finissent tranquillement de manger la repousse d'automne.



Ou mieux : je leur offre quelques journées dans "La Jungle", où ils aiment jouer les explorateurs









Et en décembre 2015 quand nous remontons dans le pré d'hiver, il reste encore pas mal de scabieuse à arracher, mais tout de même, il y a à manger :



Cette herbe, je peine vraiment à l'obtenir, sur une terre aussi dure, calcaire et pauvre, mais c'est la meilleure herbe que les 2U puissent manger. Elle est sèche, grossière, ligneuse,



Cependant, ça ne suffit pas encore tout à fait à nourrir deux chevaux tout l'hiver. C'est à ce moment qu'on repense à l'annexe... L'annexe, un petit bout de terrain tout au fond du pré d'hiver, que D. m'a toujours suggéré d'utiliser, mais que je n'ai jamais eu le courage de clôturer : vraiment trop de broussailles, trop de travail. Un jour, nous en faisons le tour avec D., et je me rends compte qu'il est quand même intéressant, ce petit bout de pré. J'y passe quelques après-midi, et voilà 2U heureux de brouter dans une herbe qui n'a pas été pâturée pendant des années...





C'est une herbe idéale, vieille, sèche, mais abondante. Le terrain est particulièrement sauvage, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Et c'est surtout grâce à cette annexe que les 2U se passeront pratiquement de foin pendant tout l'hiver 2015-2016, pour le plus grand bonheur des intestins d'Unica.



Dernière édition par Napo le Mar 19 Avr - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 19 Avr - 23:05

On en arrive à aujourd'hui, yes !

Aujourd'hui, c'est le mois d'avril, le cœur du printemps. Ce n'est plus l'hiver pauvre, ce n'est pas encore l'été grillé, c'est juste le bonheur :-))

Les pâtures d'été repoussent tranquillement. Pas mal de chardons et de plantes que les 2U n'apprécient pas des masses, comme la passerage drave et son goût très poivré, mais globalement, la végétation la plus diversifiée que nous n'ayons jamais eue jusqu'à présent :



Dans le pas très bon, il y a pas mal de porcelle, mais aucun cas de harper signalé pour l'instant dans mon département malgré la forte présence de porcelle. Et puis bien sûr, je me prépare à l'invasion de... ? Suspens... qu'est-ce que ça sera cette année ?

Les 2U viennent de quitter définitivement il y a quelques jours le pré d'hiver. Nous avons eu du mal... chaque année c'est pareil, on le quitte au printemps, alors qu'il est tellement beau, qu'on s'y sent tellement bien. Ce nouveau système de rotation, ça nous donnera l'occasion de goûter le pré d'hiver en mai. Et je suis sûre que ce sera une merveille :-)



Ici, mes tentatives (limitées) pour créer des zones un peu plus riches. Je dis limitées, car il ne s'agit pas de bouleverser tout un écosystème, mais simplement d'offrir quelques coins de vraie verdure aux 2U.





La porte qui mène à l'annexe :













Ouaiiis, victoire ! cette année les 2U ont enfin compris que NON, on ne piétinait pas les iris, même pour jouer ! Résultats : de belles fleurs en plein milieu. Ok, ça ne se mange pas, mais la beauté fait partie du projet :-))




Outre l'autosuffisance alimentaire (on y est presque) et le maintien, voire l'accroissement de la biodiversité, ce qui m'intéresse aussi dans ces différents prés, c'est de faire en sorte qu'on y trouve les plantes médicinales nécessaires, et que peu à peu, les 2U apprennent à les consommer seuls, selon leurs besoins. C'est par exemple la première année que je les ai vus quelquefois consommer du thym sur pied. Habituellement, ils ne le mangent que dans leur gamelle, lorsque je l'ai soigneusement ramassé, séché, effeuillé, pesé pour leur vermifuge mensuel.

Ici, une cueillette de fumeterre en vue d'un petit drainage hépato-rénal : pareil que pour le thym, les chevaux hésitent à le consommer d'eux-mêmes sur pied, alors qu'une fois sec, ils se jettent dessus.



Le dernier objectif sur ces parcelles, c'est de jouer avec la nature pour en faire un cadre de vie le plus agréable possible, non seulement pour les chevaux, mais pour les autres bestioles en tout genre avec qui pour l'instant la cohabitation se passe bien.
Mon but, c'est aussi d'aller toujours vers une plus grande compréhension des interactions entre les espèces végétales, et notamment entre les arbres et l'herbe. Chaque année, de nouveaux arbres se révèlent, au fur et à mesure de nos débroussaillages. Des arbres renaissent à la vie, car souvent, lorsque les ronces ou les broussailles envahissent le terrain, les arbres ne donnent plus. Ainsi, les oliviers du pré d'hiver ont recommencé à donner quelques olives depuis l'été dernier seulement. Dans la "Jungle", j'ai repéré deux prunelliers qui jusqu'à présent semblaient morts. En réalité, ils étaient juste étouffés par des lianes. Les 2U vont être contents de les découvrir. Beaucoup d'arbres ont fait une énorme poussée de croissance depuis que leur pied est dégagé.
Parfois, c'est génial : certains arbres ont le don de faire naître la vie autour de leur pied. Parfois en revanche, c'est plus difficile, car ici les plantes - variétés méditerranéennes - ont besoin de beaucoup de soleil. Et j'ai des zones entièrement nues, car aucun rayon de soleil ne touche jamais le sol. Alors il faut jongler encore une fois entre le trop et le pas assez, l'envie de laisser faire la nature et la nécessité de jouer les médiateurs dans les conflits d'intérêts qui opposent parfois certaines plantes.
J'y passe encore plus de temps qu'à bosser mes 2U, mais au final, tout le monde est content : j'aime ça, ils aiment que je "broute" avec eux, à ma façon, un sécateur à la main ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Sepia
cheval actif
cheval actif


Féminin Age : 28
Nombre de messages : 844

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mer 20 Avr - 11:26

Super intéressant la réflexion sur la rotation des paturages. J'espère que ça va marcher !
Et sympa aussi l'idée de leur laisser accéder eux-même aux plantes médicinales. J'y pensais aussi. Mais chez moi la terre est pas très meuble et j'ai peur qu'ils piétinent tout, il faudrait les mettre en hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mer 20 Avr - 14:25

C'est une autre problématique, ça : comment protéger certaines plantes ? Je rigole toujours avec mes iris, mais c'est la première année qu'ils me donnent des fleurs. Les années précédentes, je n'ai pas réussi à faire comprendre aux 2U qu'il ne fallait pas marcher dessus. C'est venu petit à petit en mettant de plus en plus de cailloux autour pour rendre le passage inconfortable. Ils ont fini par admettre qu'il fallait les contourner au lieu de les écraser comme des bourrins.
Là j'ai pas trop le temps, mais j'essayerai de faire un petit topo sur les quelques plantes qu'il a fallu protéger, avec des réussites, et aussi de gros échecs.
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum


Féminin Age : 37
Nombre de messages : 6005

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mer 20 Avr - 20:59

Il y a pas mal de systèmes pour proposer des plantes médicinales aux chevaux tout en protégeant les plantes des pieds des chevaux et de leurs dents trop gourmandes

T'as du bol pour la fumeterre Napo, ici je n'en trouve que quelques vagues pieds isolés, ça me manque :(

Et puis bon, il va de soi que l'accroissement de la biodiversité, la sauvegarde des arbres, les journées le sécateur à la main, à observer beaucoup et agir par petites touches en fonction,... les précieuses graminées de la garrigue... Je ne peux qu'être hyper touchée par tout ce que tu fais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Lun 25 Avr - 14:02

Un petit UP pour faire ici le suivi de mes nouvelles tentatives de réhabilitation d'une parcelle envahie par la végétation : la jungle.
J'en profite aussi pour mettre des nouvelles du "petit paradis vert".

Retour au plan pour situer :



Les 2U sont actuellement dans le pré de Mai, qui compte deux "annexes". Ces annexes ne sont pas ouvertes H24, car non électrifiées, pas sécurisées, trop riches etc.

Depuis une bonne semaine maintenant, ils ont l'accès au "Petit paradis vert" toute la journée (c'est le petit rectangle en marge du pré de Mai). Il y a encore à manger dedans, mais ça devient acceptable. Il y a beaucoup d'ombre, beaucoup d'arbres, les 2U s'y sentent vraiment bien.





La Jungle maintenant :

Les 2U vont commencer à y pâturer sans doute la semaine prochaine et jusqu'à mi-mai, ou du moins jusqu'à ce que l'herbe des prés d'été ait suffisamment séché. Sur le plan on voit qu'on en utilise à peu près les 2/3, mais je me demande si en réalité ce n'est pas moins. Ma clôture suit approximativement les pointillés jaunes. Elle sépare la zone qu'on arrive à traverser plus ou moins, de la zone qu'il est totalement impossible de traverser car :







Ici, on a 4 ennemis : les ronces, les roseaux, le lierre et les frênes. Je devrais ajouter une espèce de liane grimpante dont je ne connais pas le nom, mais qui doit être de la même famille que la vigne vierge. Entre ces espèces, c'est une véritable guerre de conquête. Il est intéressant de voir qu'à l'état naturel, la biodiversité n'existe pas toujours. Il arrive parfois que, lorsqu'on laisse faire la nature, quelques espèces s'imposent au détriment de tout le reste. Les frênes font une forêt dense, et empêchent la lumière d'arriver jusqu'au sol. Partant de là, seul le lierre rampant parvient à s'établir durablement au sol, étouffant toute tentative d'implantation d'autre chose. Les joncs, grâce à leur très longue tige, arrivent à tirer leur épingle du jeu et à récolter un peu de lumière. Les ronces ont développé une stratégie vers le haut elles aussi. Elles s'appuient sur les arbres et j'ai rarement vu des ronces monter aussi haut.

En août, cela fera deux ans que nous utilisons cette parcelle. Au départ, seule une toute petite zone échappait à la dictature "Frêne/lierre/jonc/ronce" En deux ans, nous avons réussi à créer des passages pour traverser le pré, au départ pour permettre aux chevaux l'accès aux zones d'ombre bien agréables dans la chaleur de l'été.
Je me suis rendue compte que sur ces zones débroussaillées, la végétation n'avait qu'une envie : se rétablir en se diversifiant. Voici quelques un de ces chemins créés à travers la Jungle :







Là, on a véritablement un accroissement de la biodiversité. En faisant le tour ce matin, j'ai noté d'apparition de trèfles, vesces, gesses, qui sont de bonnes légumineuses fourragères, de laitues sauvages et autres plantes à rosette.

Parfois même, on débouche sur une véritable clairière :



Mais on continue à se battre contre le lierre, les ronces et les joncs...






Jusqu'à présent, débroussailler me prenait un temps fou, car après avoir tout coupé (à la main), je transportais les ronces, les branches, les joncs vers un point sécurisé du pré où j'ai un bidon métallique pour brûler. Je brûle quand j'ai le temps, quand il fait humide et qu'il n'y a pas de vent... et souvent, un énorme tas s'accumule pendant des semaines en attendant d'être brûlé. Perte de temps, d'énergie pour pas grand chose. Alors je vais explorer une autre voie : laisser ce que j'ai coupé sur place, éventuellement le mélanger avec du fumier, et voir comment tout cela se décompose petit à petit, comment les animaux vont l'utiliser, ce qui va se passer, si quelque chose va pousser ou pas.  



Affaire à suivre donc...
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum


Féminin Age : 37
Nombre de messages : 6005

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 26 Avr - 11:47

Le frêne, tu peux donner les branches à tes chevaux, c'est un excellent fourrage ligneux ! C'est bourré de minéraux et de vitamines
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mer 27 Avr - 12:41

mirza a écrit:
Le frêne, tu peux donner les branches à tes chevaux, c'est un excellent fourrage ligneux ! C'est bourré de minéraux et de vitamines
Bon à savoir, je ne savais pas du tout :-)
Revenir en haut Aller en bas
Virginie
Eléphant du forum


Féminin Age : 42
Nombre de messages : 10300

Localisation : 66

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mer 27 Avr - 12:44

Je confirme Ravel se jette dessus quand une branche passe près de sa tête en balade
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 20 Sep - 23:31

Up up, une petite mise à jour de la vie de mes pâtures, des petites plantes et des bestioles qui m'occupent autant que les deux gros lardons saccageurs de biodiversité (mais tellement adorables, que je leur pardonne...)

Que s'est-il passé depuis avril 2016 ?
- Dès le mois de mai, les 2U ont commencé à pâturer dans le pré d'été rectangle. Plus haut, je me demandais par quoi on allait être envahis cette année... Réponse : par des légumineuses trop bonnes - trèfle et luzerne. Trop bonnes du point de vue de mes deux goinfres. Evidemment, ça a été une catastrophe. En deux mois et demi, les 2U ont rasé jusqu'à la dernière petite pousse, et ont triplé de volume :-(

- Mi-juillet, passage dans le pré d'été carré. Heureusement, cette année, on a eu beaucoup de graminées dans celui-ci. Là, j'ai eu l'occasion de constater que sur un cheval normalement constitué, les légumineuses font grossir, mais les graminées sont idéales (les miennes étaient hautes et déjà assez sèches en juillet). Donc Uruguay, qui est un cheval normal, a commencé à retrouver une ligne acceptable.
Unica n'est pas une jument normale.

Et puis... et puis ça a été la canicule, et la sécheresse, l'une des plus terribles qu'on ait connue (je pense d'ailleurs qu'on a été classé catastrophe naturelle, car les agris du village sont invités à venir déclarer en mairie les dégâts dus à la sécheresse).
On attaque notre nouveau système de rotation, et je me réjouissais de savoir qu'en septembre, les 2U remonteraient dans les prés d'hiver pour un mois, pré d'hiver qui cette année avait super bien repoussé.
Mais...

Voilà la catastrophe : tout a vraiment grillé. Jusque là, c'est pas dramatique...


Sauf que dans les endroits où ne poussent pas de graminées, mais une herbe plus pauvre, la canicule et la sécheresse ont tout anéanti.


Et le premier orage de septembre nous a achevés : les pluies ont été très violentes, avec de la grêle. Les rares herbes, déjà bien fragilisées par la sécheresses, ont été couchées, mêlées à la boue, et voilà le résultat :-(


Même les arbres (ici de petits frênes) ont énormément souffert de la sécheresse.


Actuellement, on en est là... Il n'y a absolument plus rien à manger nulle part dans aucune de mes pâtures, sauf
- dans la jungle, mais hors de question, on garde pour octobre
- dans la "réserve du pré d'hiver, à laquelle je ne voulais pas toucher, parce que ce sont des graminées extrêmement fragiles, peu résistantes au piétinement, et qu'on avait vraiment besoin de les garder pour la saison difficile, en janvier.

Les 2U m'ont prouvé qu'ils étaient désormais capables de trouver leur nourriture même quand il n'y a rien à manger. Et en effet, malgré l'absence d'herbe, on ne les a pas encore vus affamés (ni même amaigris, hélas...). Du coup, on a passé un peu de temps avec eux dans le pré pour voir ce qu'ils mangeaient. Déjà, beaucoup de fruits (mûres et coings en ce moment), les plantes qu'ils boudent habituellement (fenouil, vigne sauvage, et même scabieuse), et pas mal d'arbres : ils s'attaquent aux rejets de frênes et d'ormeaux, et c'est tant mieux, car ils sont très envahissants).

Néanmoins, je leur ai ouvert la réserve, parce que je ne suis pas sûre qu'une telle alimentation soit top pour le transit. J'ai également recommencé à donner un peu de pulpe de betterave le soir malgré l'embonpoint qui persiste, parce que j'ai repéré quelques crottins bien secs. Depuis qu'ils sont sur ce pré, les 2U descendent une quantité impressionnante d'eau chaque jour... C'est sûr, c'est sec.

Dans l'actualité de mes expérimentations pour terminer, il y a une nouvelle gestion du compostage. J'ai toujours eu beaucoup de variétés envahissantes non consommées par les chevaux (scabieuses, rumex, chardons, fenouil etc.). Ces variétés concurrencent les graminées, et c'est dommage. Habituellement, j'arrachais, je faisais d'énormes tas, que je brûlais petit à petit en hiver. Gestion longue et pénible. Là je tente des micro-tas sur les zones trop tassées par les chevaux, piétinées (les points stratégiques des pâtures en général : zones de roulade, zones de siestes, abris naturels, point d'eau etc.). Cela me sert de couvre sol d'abord, et ensuite, cela remet de la vie bactérienne dans le sol, et ça semble aider à la repousse. Ce matin, j'ai fait le premier "relevé" des petits tas : sous tous ceux que j'ai soulevés, il y avait une belle herbe tendre qui repoussait. Je compte donc utiliser des dizaines de petits tas de compost mobiles pour aider certaines zones abîmées à repartir du bon pied. A suivre...

Je termine en images. J'ai déterminé 15 points dans les différents prés, que je compte photographier tous les mois, afin de voir l'évolution. Si je m'y tiens, il devrait donc y avoir chaque mois 15 nouvelles photos, que j'intégrerai dans le post de départ. Pour l'instant, je n'ai que les mois d'août et de septembre. Je les mets dans les posts suivants...
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 20 Sep - 23:43

On commence par le pré d'hiver :




























(Les photos n'ont pas été prises par la même photographe, d'où les petites variantes sur les 15 points à photographier... )

L'annexe du pré d'hiver :

















Dernière édition par Napo le Mar 1 Nov - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum


Féminin Age : 46
Nombre de messages : 31389

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Mar 20 Sep - 23:47

Ensuite, les deux prés d'été, le carré et le rectangle, avec la carrière qui leur sert d'annexe :









Quand je parle de sécheresse, vous voyez ce que je veux dire, hein...







































Dernière édition par Napo le Mar 1 Nov - 16:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle   Aujourd'hui à 3:28

Revenir en haut Aller en bas
 
JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : màj décembre 2016 et question sur le trèfle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour novembre 2016
» Achetez 6 hectares et des poussières dans le Morbihan
» Rando téléthon dans les landes le 05 décembre
» recherche tournoi U15 dans la région
» Initiation chemin puis balade dans le gard 19 & 20 mars 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Leur mode de vie :: Habitat/Alimentation/Gestion des pâtures-
Sauter vers: