Un forum pour améliorer notre relation avec les chevaux par le jeu et le travail
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Pour nos anges, Lola et Emeline...

Partagez | 
 

 JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Ven 4 Nov - 14:14

C'est du plantain lancéolé, et il est dans l'un des deux prés du bas, où effectivement la terre est plutôt bonne. J'ai très peu de pieds de grand plantain, et toujours au même endroit : les zones de grand passage, les portes, les zones de seste etc. Donc signe de tassement des terres, très clairement.

Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 38
Nombre de messages : 6131

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Dim 6 Nov - 21:06

Oui, il est vraiment typique celui-là
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 18:50

Et voici la mise à jour de décembre :

D'abord les 15 points de repère, qui me permettent de contrôler l'évolution des parcelles. Nous entamons le 5ème mois avec mon nouveau système de rotation à 4 parcelles. Pour l'instant, mis à part une parcelle, tout est gavé d'herbe à bloc, mais à mon sens cela vient de la météo que nous avons eue, pas du système de rotation en lui-même.

D'abord le pré d'hiver : il a un peu été malmené pendant les inondations, puisqu'il a servi de refuge aux chevaux, alors qu'il commençait juste à repousser. Mais il s'en est plutôt bien sorti, sauf l'annexe où les chevaux ont beaucoup stationné (arbres très abritants dans cette parcelle).











Le constat, c'est qu'il est en train de sortir dans ce pré une végétation qui jusqu'à présent n'y existait pas : des graminées tendres (alors qu'on avait plutôt des variétés très "ligneuses", comme les scabieuses et certaines graminées de garrigue), mais ces graminées restent très rases, car on est vraiment sur un sol pauvre. Cette métamorphose n'a pas encore eu lieu dans l'annexe, parcelle récemment ouverte (les deux dernières photos). J'en conclus que c'est la présence des chevaux, et notamment l'apport en matière organique malgré mon ramassage quotidien des crottins, qui oriente cette évolution.

L'expérience consistant à amender fortement les zones où rien ne poussait jusqu'à présent se révèle... carrément intéressante !



Si on laisse faire la nature, c'est beaucoup plus timide.



Qui peut identifier ce squatteur ? Je penche pour un sanglier.



Je l'aime vraiment beaucoup, ce pré...



Suite tout à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 19:18

Donc le pré d'hiver, les chevaux vont y retourner en janvier, soit un mois plus tard que d'habitude. Là ils sont dans les prés du bas jusqu'à la fin du mois de décembre :

Côté carrière :



Le pré du mois de décembre, que j'ai malheureusement dû leur ouvrir la semaine dernière, à cause des fortes pluies. Dans le pré de Novembre, il n'y a que des arbres à feuilles caduques, et donc plus d'abris naturels suffisants :-(



Ici, le pré qu'ils vont quitter demain, ou peut-être ce week-end plutôt, parce que l'herbe est un peu trop riche dans le pré de décembre, et ça me fait peur de les laisser dedans H24.



Ils sont pénibles, ils rasent toujours les mêmes endroits, et ils laissent l'herbe (même la très bonne) monter ailleurs. Je ne comprends toujours pas pourquoi.



Un petit avant goût de ce qui les attend à partir de cette semaine. Niveau prise de poids, je ne suis pas si inquiète que ça, car je sais maintenant que c'est surtout les températures qui entraînent des variations de poids chez eux. Par contre, ben on va voir ce qu'il en est au niveau des coliques, et là, j'avoue que je vais être un peu sur les dents...



Le dernier pré tout à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Randi
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 20
Nombre de messages : 12609

Localisation : Haute Loire (43100)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 19:25

Aaaaah mais grave, ils sont trop méga chiants, de raser certains endroits, et de laisser de la trop bonne herbe monter ailleurs... ils font ça aussi, depuis qu'on les a remis dans le pré où ils sont allés au printemps... sauf qu'on a pas le droit de raser les parties qu'ils sont en train de raser, parce que c'est faucher au printemps/été... pff !
Revenir en haut Aller en bas
https://capucinecanteri.wixsite.com/ccphoto
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 20:17

Suite et fin : on en arrive au pré qui me pose actuellement le plus de problèmes. Il n'a été intéressant du point de vue nutritif que la première année : il venait de passer plus de 10 ans en jachère, avec de l'herbe sèche et pauvre mais régulièrement tondue. Cette herbe n'est jamais revenue. A la place, quelque chose d'autre tente de s'implanter, mais c'est un peu la "guerre des espèces", pour savoir ce qui va l'emporter. Pour l'instant, ce sont les légumineuses et surtout ce que j'appelle les salades (les plantes que je mange moi-même... lol). D'ailleurs, ce "pré de Mai" va finir par être rebaptisé le potager, vu que je vais régulièrement m'y servir en légumes sauvages. Le gros souci, d'après son propriétaire (qui exploite en potager un coin du pré, mais pareil, c'est la cata, ça ne prend pas, rien ne pousse correctement...), c'est qu'il a été complètement épuisé par un siècle de vigne, et que de toute façon, y'a qu'une fine couche de terre posée directement sur la roche.
Bref, heureusement qu'il a deux annexes...

Annexe n° 1 : le petit paradis vert. Bien sollicité pendant tout le mois d'octobre, il peine un peu à repartir, et surtout, j'en reparlerai plus bas : invasion de trèfle cette année :-(



La "jungle", annexe n° 2, a énormément souffert des inondations et peine aussi à repartir. A la limite, on dirait que c'était plus fourni quand les chevaux l'ont quitté, comme si le fait de rester plusieurs jours sous les eaux avait fait pourrir la végétation.



Au fait, vous apercevez le bâton coincé à l'horizontale entre deux arbres ? Il a été amené là par l'eau quand elle est montée d'un coup. Ça donne une idée de l'ampleur de la catastrophe, hein ?



Et enfin, le pré principal... c'est pas la joie ici, et je ne pense pas que ça s'arrangera d'ici Février. Par conséquent, il faudra envisager une solution d'ici là, car même si le mois de Février est plus court, il va quand même bien falloir que les chevaux mangent.





De loin, ça paraît très vert, mais en réalité, de plus près, voilà ce qu'il y a  : des trous, une herbe très rare...



Essentiellement de la roquette blanche (fausse roquette ou roquette des vignes), dont les chevaux ne sont pas fans (elle est pourtant tout à fait comestible et excellente)



Et le big problème : l'annexe dite "petit paradis vert" est cette année complètement envahie par le trèfle.



C'est ma principale interrogation : à votre avis, qu'est-ce que je peux faire de ça ? Pour les chevaux, c'est vraiment mauvais. Pour le sol, je n'en sais rien. Mais est-ce que je peux y passer un coup de tondeuse maintenant, sachant que sans doute rien ne repoussera d'ici février ? Vous feriez quoi  dans ce cas ?

En bonus : les pâtures des chevaux, c'est aussi mon potager... lol ! Hier en faisant les photos, j'ai ramassé mon repas du soir : roquette, bettes sauvages, poireaux et un peu de thym.



ça m'a fait une bonne soupe :-)

Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 20:21

Randi a écrit:
Aaaaah mais grave, ils sont trop méga chiants, de raser certains endroits, et de laisser de la trop bonne herbe monter ailleurs... ils font ça aussi, depuis qu'on les a remis dans le pré où ils sont allés au printemps... sauf qu'on a pas le droit de raser les parties qu'ils sont en train de raser, parce que c'est faucher au printemps/été... pff !
Oui, j'ai vu sur ton post que les tiens avaient tendance à faire pareil. J'avoue que là, dans ce pré, je ne comprends vraiment pas... Y'a des endroits où ça se justifie, parce que l'herbe n'est pas la même. Ce n'est pas le cas chez moi : ils me laissent par endroit des herbes dont normalement ils raffolent, et je me creuse la tête pour savoir la raison. Et par contre, ils sont vraiment terribles : les coins qu'ils aiment, ils sont capables d'arracher jusqu'au dernier brin d'herbe dessus. Y'a deux zones - près de l'entrée et tout au fond du pré, le long de la clôture du fond - où ils passent finalement les 3/4 de leur temps. En été, c'est exactement pareil, même si la végétation n'est pas du tout la même. Bref, je n'ai pas encore résolu ce mystère, mais ça me soûle...
Revenir en haut Aller en bas
Randi
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 20
Nombre de messages : 12609

Localisation : Haute Loire (43100)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 20:54

Tu comptes faire comment pour le trèfle ? Pourquoi cette année plus que les autres c'est envahi ?
Revenir en haut Aller en bas
https://capucinecanteri.wixsite.com/ccphoto
clandestinette
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 39
Nombre de messages : 18097

Localisation : Meurthe et Moselle (54)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 1 Déc - 21:23

Ah ha trop fort la soupe !!
Revenir en haut Aller en bas
mirza
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 38
Nombre de messages : 6131

Localisation : Provence

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Mer 14 Déc - 9:58

Pour le trèfle, si tu le coupes, ça va le stimuler au contraire :(
Le truc c'est qu'il est plus résistant au piétinement que les graminées, c'est pour ça que c'est lui qui prend le dessus ; c'est la config. de base qu'on voit dans les pâtures plus au nord. C'est pour ça aussi que dans les semis de prairies, on ne met que très très peu de trèfle, parce qu'il a vite fait de prendre ses aises !
En gros, le trèfle est signe de surpâturage, de manque d'azote (là il fait son boulot de légumineuse, i.e. il en rajoute donc en ce sens il fait le boulot nécessaire pour rétablir l'équilibre), et de forts contrastes hydriques (aïe).
Je vois trois méthodes (...qui ne vont pas te plaire) pour en limiter la progression : 1/ sursemer d'autres espèces (des légumineuses pour apporter de l'azote, des graminées pour que ce soit sans trop de risque pour les chevaux, mais qui risquent d'avoir du mal à s'implanter vu qu'il manque d'azote et que c'est sans doute bien tassé) ; 2/ scarifier le sol pour dézinguer un peu les racines (ça ne sera pas ultra efficace mais un peu) ; 3/ attendre et ne plus laisser accès à cette zone pendant un assez long moment, le temps que le trèfle ait fait son travail et que les autres plantes reviennent.

Sur l'attitude sélective des chevaux, c'est malheureusement dans leur nature et sans mettre en place un système de rotation efficace (différent de la pâture au fil !) type "intensive rotational grazing", tu n'y échapperas pas... c'est comme ça, tu ne peux pas changer la nature des chevaux, tu peux juste organiser ton fonctionnement pour limiter ce genre de chose. C'est bien pour ça que gérer des chevaux en pâture ce n'est pas durable sans une organisation très précise (...et pour ça que les installations type paddock paradise facilitent grandement le truc, notamment).

Citation :
Le constat, c'est qu'il est en train de sortir dans ce pré une végétation qui jusqu'à présent n'y existait pas : des graminées tendres (alors qu'on avait plutôt des variétés très "ligneuses", comme les scabieuses et certaines graminées de garrigue), mais ces graminées restent très rases, car on est vraiment sur un sol pauvre. Cette métamorphose n'a pas encore eu lieu dans l'annexe, parcelle récemment ouverte (les deux dernières photos). J'en conclus que c'est la présence des chevaux, et notamment l'apport en matière organique malgré mon ramassage quotidien des crottins, qui oriente cette évolution.

Les chevaux ressèment ce qu'ils mangent (et toi aussi quand tu épands leurs crottins !)

Pour les plantes rases (celles qui sont vraiment petites et poussent à ras du sol) sont des plantes "stressées", donc attention à la teneur en sucres qui grimpe en flèche dans ce cas. Ce n'est pas forcément que la faute du sol... mais aussi du surpâturage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecuries-du-grand-vallat.fr
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Mer 14 Déc - 20:31

Citation :
En gros, le trèfle est signe de surpâturage, de manque d'azote (là il fait son boulot de légumineuse, i.e. il en rajoute donc en ce sens il fait le boulot nécessaire pour rétablir l'équilibre), et de forts contrastes hydriques (aïe).
C'est sûr qu'on a la totale ici : surpâturage et fort contraste hydrique... Enfin, surpâturage, je ne sais pas, c'est une parcelle où les chevaux ne stationnent pas trop, et ne vont que quelques semaines par an, en général la journée seulement. Mais ça reste une toute petite parcelle fragile. J'ai donc deux options : un coup de grelinette, pour aérer le sol, et juste après, pourquoi pas, j'ai quelques semis de graminées que j'utilise par toutes petites touches quand une zone a été très abîmée, je peux en mettre un peu.
Aujourd'hui j'ai fait le tour de ces trois dernières parcelles :
- Dans la parcelle envahie par le trèfle, quelques timides graminées essayent de tirer leur épingle du jeu. Il y a déjà quelques zones où elles sont en train de reprendre le dessus, ce qui fait qu'actuellement, seule une bonne moitié de la parcelle est couverte de trèfle. L'autre moitié, ça s'équilibre, parfois à l'avantage des graminées.
- La parcelle principale stagne, elle est toujours farcie de roquette blanche, mais pas grand chose d'autre. Les graminées s'y font très rares.
- La "jungle" n'a pratiquement que des graminées (entre les ronces et les roseaux bien sûr), mais vraiment, l'inondation ne leur a pas du tout plu (sans doute parce que l'eau a noyé toutes les bêtes qui vivent normalement sous terre et qui servent à labourer et aérer la terre ?).

Citation :
Les chevaux ressèment ce qu'ils mangent  (et toi aussi quand tu épands leurs crottins !)
Je ramasse et je n'épands pratiquement jamais les crottins, donc non, en fait, chez moi les chevaux ressèment rarement ce qu'ils mangent. Dans le pré d'hiver, la parcelle  "garrigue", je pense que l'implantation d'une herbe de prairie (rase, certes, mais c'est quand même des graminées de prairie) vient du décompactage progressif du sol.
C'est un paradoxe que je suis en train de constater : il y a un seuil entre le moment où la présence des chevaux compacte le sol (quand ils restent longtemps sur une même parcelle, quand ils rasent énormément), et le moment où au contraire elle le  décompacte (quand ils renouvellent la végétation et amènent, par leurs crottins, une faune souterraine qui avait plus ou moins disparu). La difficulté est de repérer quand on s'approche de ce seuil et de déplacer les chevaux avant de l'avoir franchi.

Cette année dans mon pré d'hiver, la terre a commencé à reprendre de la vie. La preuve : c'est farci de taupinières, ce qui est une grande première. Avant, je n'avais de taupes que dans les prés du bas. Rien d'intéressant pour elles dans le pré "garrigue", la terre paraissait totalement nue, dure, inhabitée. Je pense que si les taupes arrivent, c'est qu'elles commencent à trouver de la nourriture et un cadre de vie confortable. Et je compte sur elle pour décompacter encore plus le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Dim 1 Jan - 21:01

Hop hop, voici l'heure de la mise à jour mensuelle du JDB de mes pâtures, qui me passionnent toujours autant. Pendant le mois de décembre :
- il y a eu quelques pluies au début du mois, puis une grosse et longue journée de pluie le 20 décembre. Les sols sont restés longtemps gorgés d'eau, mais comme la pluie reste chez nous un phénomène plutôt exceptionnel, ça a vite séché. Ça a aussi gelé plusieurs fois. Donc on peut constater que l'herbe de début janvier est déjà beaucoup moins verte que l'herbe de début décembre.
- les 2U ont pas mal abîmé le pré où ils ont passé tout le mois de décembre, parce qu'ils ont bien piétiné la bouillasse, mais je fais confiance aux Belges du forum qui me disent que chez elles, dans ce genre de situation, ça repousse. On verra bien. Ils ont également encore un peu trop raclé selon les paramètres de Mirza... ça va être l'une de mes prochaines problématiques, et elle n'est pas simple, d'autant plus que les chevaux ne nous facilitent pas la tâche : dans le journal de bord de Capucine, on remarquait justement qu'ils avaient cette manie de brouter jusqu'à la racine certains coins d'herbe en négligeant d'autres coins, pour des raisons pas toujours bien claires . Dans le pré de novembre, ils m'ont vraiment laissé quelques zones avec une herbe qui, normalement, leur feraient incroyablement envie s'ils la croisaient en balade. Mais là, en plein milieu du pré, allez savoir pourquoi, c'est tout de suite moins intéressant. Parfois je me demande si ce n'est pas au nom de ce principe (l'herbe du bord est toujours meilleure, surtout celle qui est sous la clôture, et je vous parle pas de celle qui est chez le voisin : le top du top !) que les chevaux - les miens - utilisent quasiment tous leurs prés en paddock paradise. Lorsque je les regarde faire assez longtemps, je constate qu'ils font le tour du pré en suivant les clôtures (et d'ailleurs, ils ont fini par y tracer des chemins). Parfois ils s'autorisent à aller brouter une zone au centre, mais rapidement, ils se remettent sur le parcours extérieur, et continuent à tourner (et pire : plus ou moins dans le même sens, toujours...)

Le pré d'hiver : je n'ai pas réussi à attendre le 1er janvier pour les y expédier, ils y sont depuis quelques jours déjà, parce qu'ici, c'est le bonheur total, et que ça nous faisait vraiment du bien au moral de se retrouver ici, dans notre pré préféré. Du coup, il n'est pas "tout neuf", ils l'ont déjà bien entamée, notamment la partie du bas qui est la plus appétissante. On voit aussi qu'ils ont bien commencé à l'abîmer, à cause du rituel du matin, qui consiste à jouer avec la chienne de D. en galopant comme des malades et en faisant un slide stop de la mort lorsqu'on arrive à la clôture, derrière laquelle se tient la chienne. Très drôle.







L'annexe peine vraiment à repartir, et j'analyse un peu mieux la situation aujourd'hui : une pâture qui a été laissée trop longtemps à l'abandon comme celle-ci contient beaucoup d'herbes très vieilles, que les chevaux détestent (elles n'apportent strictement rien niveau nutritif) et qu'ils ont tendance à laisser. Je pense que cette herbe nuit vraiment à la repousse d'une herbe intéressante pour eux. On risque ici d'avoir besoin de quelques années de transition, comme ça a été le cas dans la partie principale : d'abord des herbes vieilles, un peu boudées par les chevaux, puis tout rasé et la sale impression que plus rien ne repoussera, puis une conquête du terrain par des adventices vraiment pas chouettes, genre chardons ou scabieuses, qui avec leurs longues racines vont finalement réparer un peu le terrain. La matière organique drainée par les chevaux fera le reste. D'ici 4 ans, y'aura une belle et bonne herbe sans rien faire ;-)





Les prés du bas : le coin carrière qui leur sert aussi de cour de récré (on y passe pratiquement une ou deux heures tous les jours quand je bosse pas, surtout pour les contacts nécessaires avec les voisins.



Le pré qu'ils viennent de me raser complètement :





Le pré carré qui repousse doucement après avoir été bien rasé pendant tout le mois de novembre, mais qui est déjà presque capable de nourrir les chevaux vu qu'ils avaient boudé pas mal de zones au centre (ils n'y retourneront qu'en Mars de toute façon)





Et on termine par les prés qui nous attendent pour le mois de février : le petit paradis vert, où se joue une terrible lutte entre le trèfle et les graminées. Le trèfle en est à 2/3 pour l'instant, mais les graminées n'abandonnent pas la partie et tentent de reprendre l'avantage. A mes yeux, ça vaut tous les matchs de foot, je peux regarder ça pendant des heures sans m'ennuyer, ce qui n'est pas le cas du foot... lol !



La jungle, toujours pas très en état depuis les inondations. De toute façon, je vais avoir un gros souci de clôture dans cette parcelle, qui est une annexe du pré principal, donc je ne l'ouvrirai que quand les 2U seront affamés... lol !





Et enfin le pré principal, qui est farci à bloc de roquette... pppfff, et là c'est la galère, parce que les chevaux n'en sont pas fans. Faudra peut-être qu'ils arrêtent de faire les gamins difficiles, elle est vraiment excellente (encore une fois, moi je la mange régulièrement), et je pense qu'elle n'est pas du tout aussi laxative que la roquette jaune. Parce que s'ils comptent sur les graminées dans ce pré, ça va être dur : il y a là bas une espèce d'herbe minuscule, très très fine et très rase, qui ne monte pratiquement pas. Ce pré, c'est aussi l'un de mes gros chantiers : comment rendre productive une terre dévastée et ingrate (parce qu'il n'y a en réalité qu'une très fine couche de terre, et la roche juste en dessous). Pas très nourrissant donc, mais passionnant.



Revenir en haut Aller en bas
Dédé
c'est l'heure du débourrage!
c'est l'heure du débourrage!
avatar

Féminin Age : 32
Nombre de messages : 541

Localisation : Maine et Loire

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 2 Jan - 9:08

Super intéressant ton post Napo, je vais m'y pencher sérieusement à tout lire
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 2 Mar - 19:09

Coucou les gens ! J'ai raté la mise à jour de février, mais je vais vous l'épargner, car au final, très peu de différences entre les images de janvier et de février. A croire que la nature était vraiment en dormance, ce qui en cette saison est plutôt prévisible. On passe donc directement à début mars 2017, avec un timide réveil de la végétation, mais surtout l'arrivée d'un invité indésirable : le séneçon :-(

Photos d'abord :

Le pré d'en haut a eu un mois pour se reposer depuis que les 2U l'ont quitté, mais comme on le voit, la végétation peine à redémarrer. D'abord parce que Janvier n'est pas forcément la bonne saison pour la repousse, même chez moi, et ensuite parce que ce terrain est vraiment très difficile.












Sur cette parcelle, la grande nouveauté, c'est qu'on va bientôt accueillir des ruches. Rose-Lyne, la propriétaire du terrain (oui, je parle toujours de D. le propriétaire, mais il a une épouse, D., et même qu'on s'entend super bien, qu'elle finit une formation d'apicultrice, et qu'on est à foooond toutes les deux !). J'ai hâte, ça va être une chouette expérience. Soit les ruches seront placées en bordure du terrain, soit on aménagera un enclos pour éviter que les 2U ne viennent les déranger si on les place au milieu. Ça devrait se faire d'ici l'été, et pour l'instant, on se penche avec Rose-Lyne sur ce qu'on va planter comme fleurs.

Ici le coin carrière, qui n'est donc pâturé que quelques heures par semaine.




Les deux prés du bas, le pré du puits (le mini-bâtiment qu'on voit), et le "pré carré", celui avec les peupliers.









C'est dans ces deux prés que les 2U s'apprêtent à passer les 2 mois qui arrivent. J'avoue que ça m'inquiète un peu. D'abord ça risque d'être bien riche, en pleine repousse qui s'amorce. Ensuite, ben justement, qu'est-ce que ça va donner cet été, vu que les 2U les auront complètement rasés fin avril ? Suspens. J'aviserai au fur et à mesure, mais il faut bien expérimenter pour savoir.

Je termine avec les 3 mini parcelles qui forment le dernier lot :
- le petit paradis vert, qui est resté bien vert parce que les 2U ont été particulièrement raisonnables avec le trèfle, et n'en ont pas trop mangé :



La jungle, qui est en train de subir des aménagements dont je reparlerai plus tard :



Ce pré est très pauvre, les 2U n'y ont eu accès que 10 jours, mais ils se sont vraiment régalés et ils ont tout rasé. Là par contre, j'ai vraiment confiance, c'est une herbe particulièrement pauvre, je pense que c'est sans doute la meilleure au niveau santé.



Et enfin le pré principal qu'ils ont également bien rasé pendant tout ce mois ce février, et qui va maintenant se reposer jusqu'en juin.





L'histoire du séneçon un peu plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 2 Mar - 20:18

La suite, avec quelques gros plans sur les petites herbes gentilles ou pas...

Mes inquiétudes sur le pré dans lequel les 2U emménagent pour le mois de Mars (là ils n'y sont pas encore H24, car dans ces prés-là, qui sont plus riches que les deux autres, je suis vraiment obligée de faire une transition très progressive) :

Il y a comme on le voit des zones où l'herbe est grasse, très grasse... et des zones rasées qui n'ont pas vraiment repris, bien dégarnies.



A mon avis, les 2U vont continuer à me casser les pieds en arrachant jusqu'à la racine dans les zones rases, et délaisser les coins bien gras. Mystères insondables de l'appétit équin...



Cet hiver, cette plante avait totalement disparu. D'un côté, c'est pas mal, les 2U n'en sont pas fan. De l'autre, c'était triste : c'est de la passerage drave, ou brocoli sauvage, j'en mange, j'adore ça, et même si les 2U la boudent, elle est parfaitement comestible et bonne pour la santé. Mais tout va bien en réalité, on en a une bonne grosse zone qui vient de ressortir dans le pré du puits.



La petite fleur qui commence discrètement à pointer, c'est la partie qui se mange. Je fais cuire à la vapeur, et ça a vraiment le goût et l'aspect des brocolis.



Réflexion du moment sur la roquette sauvage (la blanche)... réflexion entamée sur FB suite à la remarque d'une voisine dont les champs sont  aussi envahis : qu'est-ce que ça montre, à quoi ça  sert ? etc. Mirza dit qu'elle absorbe le surplus d'azote dans les champs qui ont été cultivés en conventionnel. Moi j'ai quand même quelques doutes, même si je n'exclus pas cet aspect. Sur la photo, c'est assez net : la roquette blanche envahit la carrière, mais reste discrète dans la partie pré. C'est pourtant, à l'origine, exactement la même terre, le même pré. Seulement, il y a une partie qui est très tassée par le passage répété des chevaux, et une autre qui est beaucoup moins sollicitée, les chevaux n'y mettant les pieds que quelques heures par semaine à peine. Dernièrement, il y a eu un gros aménagement routier à l'entrée de mon village, avec un énorme apport de terre de remblai. Donc une terre vide, morte, sans aucune bestiole dedans. C'est la roquette blanche qui est en train de coloniser tout ça... Je pense donc que la roquette blanche, c'est la plante des terrains surpâturés, tassés, vides, morts. Qu'est-ce qu'elle leur apporte ? Je n'en sais rien. En  tout cas, la bonne nouvelle chez moi, c'est que les 2U commencent à la trouver à leur goût (et ils ont raison, franchement, elle est très bonne cette année encore). Donc ça va bien :-)



Et là, ça va par contre beaucoup moins bien... Difficile à voir sur les trois photos qui suivent, mais y'a un très très gros soupçon de séneçon de Jacob :-(( J'ai fait la première découverte dans le petit paradis vert et la jungle. Rien dans le pré principal où les 2U ont passé le mois de février. C'était très petit, ça sortait juste de terre, et on est loin de la floraison qui devrait avoir lieu en juillet-août. Donc dans le doute, j'ai arraché un plant, et je l'ai amené à mon voisin VT, qui est assez bien documenté sur les plantes toxiques. Bon... il est pour l'instant incapable de me dire si c'est bien du séneçon de Jacob, les plants sont encore trop petits. Il m'a conseillé d'arracher tout quand même, parce que dans le meilleur des cas, c'est du séneçon vulgaire, beaucoup moins toxique, mais quand même. Et de laisser quelques plants en bordure de parcelle là où les 2U n'ont pas accès, histoire qu'on puisse les identifier avec certitude cet été au moment de la floraison.
Donc sur les deux petites parcelles du Paradis vert et de la Jungle, ça a été assez vite vu, car c'était très localisé. Je pense que les graines ont été charriées par l'inondation de l'hiver, elles sont vraiment concentrées sur une zone assez précise. Ensuite, j'ai trouvé une seconde zone complètement envahie, mais vraiment envahie, c'est un petit carré en bordure du grand pré carré, que se réservent les propriétaires des terrains (d'ailleurs, il y aura peut-être une ou deux ruches dessus). Alors là, si c'est du séneçon de jacob, c'est un vrai désastre, il y en a partout. C'est aussi une zone qui a été très inondée, d'ailleurs...
J'ai inspecté le reste de mes prés du bas : on trouve quelques rares plants clairsemés. A priori, pas de quoi m'affoler, car si c'est bien du séneçon de Jacob, il en faut à peu près 1/10 du poids total du cheval pour atteindre la dose mortelle, soit environ 50 kg. Mais ça m'affole quand même, d'abord parce que les lésions sont irréversibles (d'ailleurs, mon voisin VT à l'époque où il exerçait en montagne, il a un jour été confronté à un troupeau de moutons qui avait mangé du séneçon, et y'en a pas beaucoup qui ont survécu :-( ....). Je me dis qu'Unica a déjà assez de problèmes de santé comme ça, manquerait plus qu'on rajoute les problèmes de foie. Uruguay, lui, il a déjà un foie pas terrible, il n'a pas besoin de ça non plus. Et contrairement à la plupart des plantes toxiques, il paraît que les chevaux ne rechignent pas trop à manger le séneçon. En tout cas, Unica en a déjà goûté : elle a mangé toute la touffe qui dépassait de la poche de mon blouson et que j'allais justement amener au VT. J'ai hurlé, mais c'était trop tard, elle était contente de sa bêtise :-((( Enfin bref... parfois faut vivre dangereusement, je sais. Mais si on peut éviter les catastrophes, c'est mieux.





Revenir en haut Aller en bas
Sepia
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 28
Nombre de messages : 1043

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 2 Mar - 20:43

J'espère que ce n'est pas du sénéçon ! Sur la dernière photo je trouve les feuilles très dentelées, c'est ptet une autre plante ?

Je pensais que le sénéçon n'affectait pas (ou moins en tout cas) les vaches/moutons/chèvres, mais ce n'est pas le cas du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 2 Mar - 20:47

Ben apparemment si, ça touche tous les animaux, ma voisine a des chèvres et elle se méfie. Selon mon voisin, y'a vraiment fort peu de chance pour que ce soit autre chose. Reste à savoir si c'est du séneçon de Jacob ou du séneçon vulgaire, ce qu'on ne pourra sans doute voir que quand la plante sera à maturation. Mais de toute façon, dans les deux cas, faut arracher, ça reste toxique.
Revenir en haut Aller en bas
Sepia
cheval actif
cheval actif
avatar

Féminin Age : 28
Nombre de messages : 1043

Localisation : Dordogne

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 2 Mar - 20:51

Raaah zut ! Bon courage pour tout arracher en tout cas ! C'est hyper long. Et si tu demandais de l'aide à tes élèves ? Genre classe verte Razz
Revenir en haut Aller en bas
Tayci
cheval d'école
cheval d'école
avatar

Féminin Age : 21
Nombre de messages : 1943

Localisation : Bordeaux/Rochefort

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 6 Mar - 17:19

c'est vraiment hallucinant comme tu n'as pas souffert de la pluie chez toi ... l'herbe commence déjà a être belle chez toi et à bien pousser ... je suis jalouse !!! Ton printemps arrive plus vite que le mien Razz

Tes prés donnent envie !! J'ai hâte que les miens arrivent bien à s'équilibrer avec les chevaux dessus !
Revenir en haut Aller en bas
http://taylor-et-vinci.blogspot.fr/
Nuts
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 6135

Localisation : Rennes (35)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 6 Mar - 17:35

Idem, vu la dernière photo j'ai du mal à croire que ce soit du jacobi...

Napo a écrit:
Dernièrement, il y a eu un gros aménagement routier à l'entrée de mon village, avec un énorme apport de terre de remblai. Donc une terre vide, morte, sans aucune bestiole dedans.
C'est pas parce qu'elle a été charriée qu'elle est morte, au contraire. C'est le principe du compost... En revanche, la roquette est peut être une plante pionnière (je ne la connais pas), c'est à dire qu'elle supporte mieux la perturbation que la compétition, et va se développer dans des conditions où d'autres plantes ne survivent pas et où la compétition est moindre. Souvent ce sont des plantes assez ligneuses et amères, à cause de ces perturbations.

Napo a écrit:
C'est la roquette blanche qui est en train de coloniser tout ça... Je pense donc que la roquette blanche, c'est la plante des terrains surpâturés, tassés, vides, morts. Qu'est-ce qu'elle leur apporte ? Je n'en sais rien
Ahhh mais parfois on te croirait créationniste, toi... tu crois que les choses ont été créées pour remplir un rôle Razz
Bref, dans le courant auquel j'appartiens, on dirait plutôt que la roquette utilise une niche écologique différente : plutôt que de se battre contre les autres (avec une croissance importante, une meilleure assimilation des nutriments...), elle se contente des milieux où personne ne survit : ta carrière, les terrains remaniés... et vu le caractère aléatoire (et souvent éphémère) de tels milieux, elle a intérêt d'avoir un mode de dispersion des graines qui soit efficace et leur permette d'aller coloniser loin : aérien, certainement... comme le pissenlit, par ex.
Et on dirait aussi que les espèces essaient juste de transmettre leurs gènes, pas de faire fonctionner le milieu où elles vivent, mais c'est autre chose Razz
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 6 Mar - 18:43

Super, mon long message bien illustré d'images vient de s'effacer suite à un bug d'imageserv...

En effet Tayci, cette année on s'est pris beaucoup d'eau, une vague d'un mètre qui a déferlé sur les terrains en arrachant tout, mais qui s'est immédiatement écoulée plus bas. Les vers de terre ont bu la tasse, mais apparemment, ils ont survécu. Donc au final, les terrains ont beaucoup moins souffert de la pluie que lors de l'inondation de l'année dernière, où l'eau avait stagné un ou deux jours. La mort des vers de terre, c'est le pire désastre écologique qui puisse arriver à une pâture :-(


Oui Nuts, c'est vrai que j'ai encore souvent des représentations très "créationnistes" comme tu dis, avec cette idée que tout est parfaitement organisé, a son rôle et sa juste place au sein de mère Nature... J'ai dû trop fréquenter les agris en biodynamie... lol ! Les représentations mentales, c'est pas toujours facile de s'en débarrasser, mais dans le fond je suis d'accord avec toi : les êtres vivants sont plutôt opportunistes, en vérité.

Et oui, la roquette forme des gousses qui contiennent les graines. Les gousses sèchent en été, et sont dispersées par les vents à l'automne.

Du coup, je me rends compte que je n'ai pas parlé de "la Jungle", une parcelle qui me passionne au moins autant que mon "pré d'hiver", alors qu'elle est tout l'inverse. D'un côté, la rocaille, une terre pauvre sur laquelle ne poussent qu'une herbe rase en hiver et des chardons ou des plantes ligneuses l'été. De l'autre, la profusion, l'abondance... de plantes généreusement enquiquinantes par leur résistance : dans la jungle, il y a des frênes, des joncs, des ronces, du lierre et de la vigne-vierge. Et faut se débrouiller avec ça.

Pour mémoire, quand on a eu accès à cette parcelle, c'était comme ça :



En comparaison, je remets la photo de ce mois-ci, prise au même endroit :



De l'efficacité des 2U comme débroussailleuses. Bon, en fait, les 2U, ils ne débroussaillent que les joncs et l'herbe. Les ronces et tout le reste, ils n'y touchent pas, et c'est moi qui m'y colle. Jusqu'à présent, on n'accédait qu'à une partie du pré. Au mois de février j'ai refait entièrement les clôtures, en englobant la zone qui restait inaccessible (et qui l'est toujours en partie). Le défi, ça va être de réduire les zones de "jungle" et de voir si on arrive à faire en sorte qu'elles soient peu à peu colonisées par des zones herbeuses. Je dis réduire, parce que ce pré est aussi ma meilleure réserve de mûres (vous verriez la taille qu'elles font, la quantité... et la confiture qu'elles me donnent !!! On peut décemment pas bousiller tout ça). Donc on va conserver les meilleurs ronciers. Pour les confitures... lol ! Mais sur le reste, c'est sans scrupule que je vais déclencher une guerre des espèces, confortée par ce que j'ai vu jusqu'à présent. Les plantes qui occupent actuellement cette parcelle ont une fâcheuse tendance à tout étouffer. Le lierre est une variété rampante. Il colonise tout le sol, et empêche toute autre végétation. La vigne vierge grimpe sur les frênes et l'été, empêche la lumière de pénétrer. C'est sympa pour l'ombre, mais pas toujours appréciable pour certaines plantes. Les ronces sont tellement denses qu'elles arrivent même à décourager certains animaux. Depuis qu'on arrive à traverser ce pré, on commence à y voir des traces de sangliers et de blaireaux. Les taupes ont aussi fait leur retour, alors qu'il n'y en avait pratiquement pas. Bref, dans les premières zones qui ont été éclaircies depuis notre arrivée, on sent que la nature revit et respire un peu. On passe d'un milieu fermé à un milieu ouvert, certaines plantes refont surface, et la vie grouille un peu plus. Ça me va.

Quelques images : d'abord le plan d'ensemble :

En orange, l'ancienne clôture, en jaune la nouvelle. Détail marrant : le satellite de google map est passé un jour où les 2U pâturaient dans ce pré. On les distingue parfaitement. On avait un peu débordé chez le voisin, faute de pouvoir passer les clôtures, mais maintenant c'est rétabli (le voisin en question n'est d'ailleurs jamais venu se plaindre. Il paraît même qu'il ne serait pas contre l'idée de me prêter son pré, mais je ne vois toujours pas qui c'est).



Une zone encore inaccessible...



Une zone dans laquelle la guerre des espèces a commencé : bonne herbe VS lierre et ronces. Qui va l'emporter au final ?





Une zone de combat rapproché... herbe et ronce au corps à corps dans cette terrible lutte territoriale. La nature est parfois violente...



Meilleur roncier du secteur.



Cheval aventurier...



Peut-être qu'un jour, la prairie aura réussi à re-coloniser toute la jungle, ou presque ? On verra.



Je ne suis pas très interventionniste : je pourrais aussi louer une débroussailleuse, puis un motoculteur, tout retourner et re-semer. Mais alors, plus d'observation, ce serait nettement moins drôle, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Nuts
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 24
Nombre de messages : 6135

Localisation : Rennes (35)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 6 Mar - 20:57

Je rajoute un livre sur ta liste : "la France des friches".
Ce sont des milieux extrêmement riches!
Donc tout dépend de la fonction qu'on veut donner au milieu
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Lun 6 Mar - 22:27

Oui, les friches, c'est intéressant. Enfin moi, les gens me les confient pour que je les transforme en pelouse... lol... Mine de rien, je suis dans une région critique au niveau incendie l'été, et normalement, le propriétaire de "la Jungle" est tenu d'entretenir correctement cette parcelle - ce qu'il ne fait pas, et je le comprends, s'il n'avait que ça à faire...
Y'a différentes sortes de friches ici. Ou plutôt des friches à différents stades, le stade ultime étant toujours le retour vers la "forêt". Je mets forêt entre guillemet, parce qu'il ne faut pas s'attendre à trouver chez moi de grandes forêts avec de grands arbres. Ici, la forêt, c'est le maquis. C'est le stade où la friche devient problématique. Tant que ça reste une friche essentiellement composée de graminées et de petits arbustes, c'est gérable. Mais quand on arrive au stade "maquis", "jungle", alors il faut réagir, ne serait-ce que pour se conformer à la législation (sachant qu'il y a quand même des habitations à proximité, donc le nettoyage est vraiment une obligation, dictée par des impératifs de sécurité). D'ailleurs, cette parcelle avait complètement brûlé il y a quelques années, lors de l'incendie autour de chez les U. Les pompiers n'avaient pas pu y accéder.
Sur un autre secteur de ma commune, en garrigue, le problème qui se pose, c'est la fermeture des milieux. Certaines espèces prennent le dessus, et finissent par anéantir toute la biodiversité. Ce sont les espèces qu'on trouve généralement dans les maquis : souvent des épineux assez bas mais très denses. Laisser faire la nature, c'est pas toujours la bonne idée en fait. Il y a quelques années, il y avait encore pas mal de pastoralisme sur la commune. Actuellement, le troupeau le plus proche est sur la commune voisine. Il n'y a plus aucun animal pour ouvrir régulièrement les milieux.
Revenir en haut Aller en bas
lsgb
Jeune cheval
Jeune cheval
avatar

Féminin Age : 45
Nombre de messages : 213

Localisation : poitou-charentes

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Jeu 9 Mar - 22:16

Pour ta photo Napo, c'est bien du sénéçon mais pas la jacobée, celui-là ( sénéçon commun) je le ramasse et le donne à mes lapins.
Revenir en haut Aller en bas
Napo
Eléphant du forum
avatar

Féminin Age : 47
Nombre de messages : 32304

Localisation : Mèze (34)

MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   Ven 10 Mar - 13:37

Merci infiniment lsgb !!! Mon voisin VT penchait aussi pour du séneçon commun, mais il m'a dit qu'il était également toxique, dans une moins grande mesure. Tu en sais quelque chose ? Mon souci, c'est qu'Uruguay a déjà le foie un peu fragile, même si actuellement ça ne semble pas présenter une gêne pour lui (sauf qu'il a toujours des pellicules, du coup). Mais s'il se met à manger du séneçon, même du commun, ça pourrait empirer les choses, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» JdB de 4 hectares de pâtures dans le SUD : mise à jour de Juin 2017
» Élevage des Noës, mise a jour 11 juin 2013
» Un Kuga en Coyote Mini V1...
» [VEND] Ford Mondeo 3 GhiaX (oui ce n'est pas une Mercedes...)
» Comment être sur de la dernière mise a jour 407 sw 1.6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equin'éthique :: Leur mode de vie :: Habitat/Alimentation/Gestion des pâtures-
Sauter vers: